WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

‘Chuis pas ta mère mais…’ : nouvelle campagne de sensibilisation pour les jeunes !

L’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) lance aujourd’hui une nouvelle campagne de sensibilisation à destination des jeunes conducteurs. Objectif : leur rappeler que boire et conduire ne font pas bon ménage.



‘Chuis pas ta mère mais…’ : nouvelle campagne de sensibilisation pour les jeunes !
Le coup d’envoi des évènements de l’été a été donné la semaine dernière avec les premiers festivals. De nombreux jeunes s’y rendent cet été en voiture pour faire la fête. L’AWSR souhaite rappeler les dangers de l’alcool au volant aux jeunes fêtards.

Avec le slogan ‘Chuis pas ta mère mais… Si tu bois, tu conduis pas !’cette nouvelle campagne jeunes se veut humoristique et totalement dans l’air du temps.
 
La campagne se déclinera via différents supports durant tout l’été.
 
Au cinéma

Un spot de sensibilisation sera diffusé dans les grands complexes de cinémas en Wallonie jusqu’au 22 juillet. Il sera également relayé via les réseaux sociaux pendant l’été. En s’inscrivant dans le ton humoristique de la campagne, il met en scène un jeune garçon qui, lors d’une soirée trop arrosée, a envoyé un sms à sa maman par erreur. Le message : on fait parfois des conneries quand on boit, la pire serait de conduire !
 
Sur le terrain

Les équipes de l’AWSR seront présentes cet été sur toute une série d’évènements rassemblant des jeunes (festivals, apéros…). Elles proposeront aux participants de tester des lunettes qui reproduisent les effets de l’alcool en réalisant une petite action ludique (marcher en suivant une ligne droite, se passer un ballon…). Objectif : leur montrer à quel point l’alcool peut avoir des répercussions sur leur capacité à conduire. En guise de clin d’œil, chaque participant repartira avec une paire de lunettes de soleil.
 
Sur le web

Un faux générateur de posts Facebook a également été créé. Il s’agit d’une application originale qui permet de tagger un ami dans un post Facebook racontant une situation absurde et complètement décalée en lien avec le fait d’avoir consommé de l’alcool. Le générateur ainsi que tous les autres éléments de la campagne se retrouvent sur le site internet chuispastamère.be.
 
Concours

Tous les jeunes qui se rendront sur le site chuispastamere.be ou qui croiseront l’équipe de l’AWSR sur un évènement cet été auront également l’opportunité de participer à un concours permettant de gagner des smartphones, des entrées gratuites pour les soirées Legendz avec notamment David Guetta et Bob Sinclar ou encore des chèques cadeau de 50 euros valables dans une grande enseigne de magasins de sport.
 
Quelques chiffres

Les jeunes conducteurs sont impliqués dans 20% des accidents corporels (2014). Même si ces chiffres témoignent d’une évolution positive ces dernières années (en 2010, ils étaient encore impliqués dans 32% des accidents corporels), le risque d’accident reste important pour cette catégorie de conducteurs. On estime en effet qu’un jeune conducteur masculin court 5 fois plus de risques d’avoir un accident grave qu’un conducteur entre 32 et 64 ans. Le risque est multiplié par 3 pour une jeune femme.

Les jeunes, pas si mauvais élèves en matière d’alcool au volant

Au volant, les jeunes ont davantage tendance à adopter le réflexe BOB que les conducteurs plus âgés. Les conducteurs âgés entre 40 et 54 ans sont en effet plus souvent contrôlés positivement que les jeunes : 2,8% contre 1,6% pour les moins de 25 ans. 

Néanmoins, un jeune conducteur qui prend le volant après avoir consommé de l’alcool court 14 fois plus de risques d’avoir un accident que s’il était sobre. Ce risque est multiplié par 4,4 pour un conducteur de 32 à 64 ans.

On attribue généralement ce ‘sur risque’ au fait que les jeunes conducteurs ne sont qu’au début du processus d’accumulation d’expérience de conduite, leurs compétences novices sont donc davantage affectées par l’alcool. Par ailleurs, ils consomment souvent de plus grandes quantités d’alcool que les conducteurs plus âgés.
 
Principalement des jeunes hommes

Les jeunes conducteurs masculins sont particulièrement représentés dans les victimes de la route. Les accidents de la route sont en effet en cause dans la moitié des décès des jeunes hommes de 20 à 24 ans.
 
 

Lu 130 fois
Notez