WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Genappe : Le 2 février, dépôt de la Motion "Enseignement secondaire" au cabinet de la Ministre



Genappe est convoitée pour l'implantation d'une école secondaire. En effet, la Ministre de l'Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles a reçu deux projets d'école secondaire à Genappe : le premier déposé en 2015 par le collectif citoyen NESPA dans le cadre du réseau FELSI, c'est-à-dire le réseau d'enseignement libre subventionné non-confessionnel, et le deuxième déposé par le Collège archiépiscopal Père Damien dans le cadre du réseau libre catholique.




 
  Que la Ministre décide de retenir l'une ou l'autre école, la Ville se déclare prête à accueillir une école secondaire sur son territoire et propose de l'implanter sur les terrains de l'ancienne Sucrerie.

Quelle école choisir ?

 
Le choix entre les deux réseaux d'enseignement relève de la compétence de la Ministre de l'Enseignement.
Le Conseil communal souhaite respecter la liberté des parents de choisir une école dans le réseau philosophique de leur choix. Il ne se prononce pas en faveur d'un projet plutôt que d'un autre. En séance du 31 janvier le conseil a voté la motion que j’ai déposé au cabinet de Madame La Ministre de l'Enseignement.

Motion du Conseil communal en vue d’une décision de la Ministre de l’Enseignement pour l’implantation d’une école secondaire sur le territoire de Genappe.

 
"Nous confirmons auprès de Madame la Ministre de l'Enseignement l'intérêt que nous portons à l'implantation de toute école secondaire sur notre territoire, tel que repris dans les courriers lui adressés en 2010, 2014, 2015 et 2016, compte tenu de l'évolution démographique de la Ville de Genappe, de l'absence d'école secondaire et de la difficulté de rejoindre les écoles des villes et communes avoisinantes.
 
Nous rappelons à Madame la Ministre que nous accueillons sur notre territoire 9 implantations scolaires fondamentales, 3 relevant du réseau libre et 6 organisées par le pouvoir communal et subventionnées par la Fédération Wallonie-Bruxelles, pour un total d'environ 1350 élèves accueillis, et qu'à ce titre, nous sommes respectueux de la liberté des parents de choisir pour leurs enfants une école primaire et secondaire correspondant à leurs choix philosophiques et/ou pédagogiques.
 
Conscients des prérogatives de la Ministre et du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, nous sommes prêts à discuter avec Madame la Ministre de l'Enseignement des modalités d'accueil de toute école secondaire sur notre territoire ;


Nous proposons dès lors à Madame la Ministre, si notre aide peut lui être utile, de participer aux réunions de travail qui doivent lui permettre de proposer au Gouvernement l'implantation de toute école secondaire à Genappe."

Genappe
Lu 127 fois
Notez