WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Improviser dans le béwé ! (improvisation - Brabant wallon)

L’improvisation, discipline que certains voyaient très vite disparaître fin des années 90 nous prouve aujourd’hui que non seulement ses détracteurs avaient tort mais qu’en plus, au lieu de continuer à seulement vivoter, elle prend de l’ampleur au fil des ans.



Improviser dans le béwé ! (improvisation - Brabant wallon)
Votre Wawa magazine est parti enquêter sur le terrain pour vous permettre d’en savoir un peu plus sur le sujet, d’assister à des rencontres et pour les plus téméraires d’entre vous, de s’essayer à cet art scénique, le tout dans le Brabant wallon.

Mes deux interlocuteurs du jour sont Marc Lambillotte et Audrey Daco, tous deux jouteurs et tellement passionnés qu’ils ont fait de l’improvisation leur profession.

N’allez pas croire qu’ils passent leur vie sur une patinoire, ils consacrent la plupart de leur temps derrière un écran afin de faire en sorte que leurs associations respectives tiennent bon et puissent continuer à vous faire vibrer lors des nombreuses représentations dans votre région.

Marc, ancien journaliste freelance, coach, jouteur et également gestionnaire du site improvisation.be (site qui reprend tous les stages, matchs et entraînements d’impro dans le béwé).

Audrey, chargée de communication à la F.B.I.A (fédération belge d’improvisation amateur)
Ces deux personnes m’ont refilé les bons tuyaux pour vous permettre de vous y mettre, que ce soit en tant que simple spectateur ou en tant que jouteur, dans une des nombreuses salles de Waterloo, Wavre, Louvain-La-Neuve ou même Perwez, sur une belle patinoire.

Avant toute chose, je me devais de vous conter un peu d’histoire car non, l’impro n’est pas née fin des années 70. L’improvisation est en fait une forme intuitive de théâtre qui a sans doute toujours existé .

C’est une création théâtrale sans texte préécrit et sans répétition de la part des comédiens, ce qui n’exclut pas un travail régulier lors d’entraînements pour affûter son corps et son esprit.

Lors de ces spectacles interactifs, un thème (un ou plusieurs mots voire une courte phrase par exemple) est souvent proposé aux comédiens par l’arbitre. Ces derniers improvisent alors ensemble pendant plusieurs minutes en construisant une histoire, des personnages et des décors à partir de ce thème de départ. 

Improviser dans le béwé ! (improvisation - Brabant wallon)
L’objectif pour les comédiens improvisateurs est de jouer ensemble en intégrant positivement chaque idée proposée par ses acolytes. Ceci par le biais de différentes règles de jeu qui sont celles du théâtre en général mais dans l’instant et sans période de réflexion de plus de quelques secondes (Caucus).

Il existe plusieurs formules de base pour les spectacles d’improvisation, la plus connue dans le monde francophone est le match d’improvisation inventée à Montréal.

Dans les pays anglophones, c’est plutôt le format Thea- ter-Sport. Mais de nombreux autres formats ont vu le jour depuis plus ou moins inspirés des deux formats cités.

Pour Christophe Tournier, auteur du manuel d’improvisation théâtrale, véritable référence en la matière, le premier format connu de théâtre improvisé est la comédie atellane qui se jouait à Rome au III ème siècle avant J.-C.
En France, c’est au XVI ème siècle que l’improvisation acquiert ses premières lettres de noblesse avec la Comedia del arte. Le tout s’étant donc mué ces dernières années en spectacles sur patinoires.

Mais pourquoi donc des patinoires et tout ce décorum autour de l’impro ?
Plusieurs versions existent mais je vous relate celle qui me paraît la plus vraisemblable, celle du fait qu’au début des années 80, certains metteurs en scène québecquois se sont rendu compte que les théâtres commençaient à se vider de plus en plus et contrairement à cela, les patinoires de hockey sur glace ne désemplissaient jamais, je vous laisse deviner la suite, ce qui fut un pari payant. 

Improviser dans le béwé ! (improvisation - Brabant wallon)
Comment aborder l’improvisation quand on habite dans le Brabant wallon ?

Les adolescents, sous la houlette de Marc Lambillotte, pourront s’essayer à l’impro les mercredis après-midi à Ottignies et à Wavre de 13h30 à 15 heures et pourquoi pas débuter ensuite des coachings dans les équipes des aigles, des lions, des requins ou des pythons...

Les adultes, eux, démarreront d’abord par un stage d’initiation d’un week-end avec ensuite la possibilité de rejoindre une des équipes déjà en place.

Improvisation.be organise également des stages durant toutes les vacances scolaires dans bon nombre d’écoles du béwé, toutes les informations pourront être retrouvées sur leur site internet.
 
A la FBIA, c’est encore autre chose, on reste également dans le niveau amateur, bien que cela ne signifie plus grand chose de nos jours surtout depuis que les pros se sont lancés dans une gueguerre interne qui n’a fait qu’en diminuer la qualité, mais cela est un autre débat.

A la FBIA donc, figurent plusieurs équipes (dont les taupes et les demi écrémés qui nous viennent en droite ligne de l’improkot de Louvain-La-Neuve) qui s’affrontent toute l’année durant sous forme de championnat avec une grande finale pour en sacrer le champion.

On peut également, via leur site www.fbia.be, se renseigner sur toutes les possibilités que nous offre l’improvisation dans nos belles contrées, que ce soit au niveau des stages pour enfants que des salles et dates de spectacles, ils sont également très actifs sur les réseaux sociaux, Facebook en tête.


Vous avez probablement mille et une questions, leurs sites internet vous apporteront toutes les réponses et même plus tellement ils sont complets : www.improvisation.be
www.fbia.be
www.improkot.be

Ils ont également leurs pages Facebook respectives.

 A vos savates ! 

Lu 476 fois
Notez