WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

La Biosphère

100% responsable et labélisé 100% Bio



La Biosphère
Et si on se mettait au bio ? A Dion Valmont, Biosphère vous ouvre grand ses portes pour vous faire découvrir une nouvelle façon de consommer. Sur plus de 500 m2, ce marché couvert entièrement bio nous offre une multitude de produits de qualité et fait tomber les préjugés. Cher et restrictif le bio ? Plus maintenant ! Toutes les preuves sont chez Biosphère… Suivez le guide !

Par conviction, nécessité ou tradition, Biosphère a fait le choix du bio. Convaincus que c’est en posant des actes qu’ils parviendront à faire changer les mentalités, ils s’activent à promouvoir l’agriculture biologique de la plus simple façon qui soit : en le laissant faire ses preuves. Le tout dans une ambiance décontractée et chaleureuse mais une petite laine est nécessaire en hiver !

La Biosphère
Wv.C. : Avant d’entamer notre marché, il serait bon de redéfinir cette notion du bio…

Biosphère : Il s’agit d’un système de production qui respecte le vivant et les cycles naturels. En d’autres mots, cela signifie que les agriculteurs n’ont pas recours à l’utilisation d’engrais et de pesticides chimiques ou encore d’OGM. Il est aussi important de ne pas confondre diététique, naturelle et biologique. Aliment dit « bon pour la santé » ne veut pas dire « issu de l’agriculture biologique »

Wv.C. : Quels sont ses avantages ?

B. : La nourriture issue de l’agriculture biologique possède des qualités nutritives inégalées. C’est un retour aux sources, vers la nourriture de nos aïeux. Une tartine de pain bio, par exemple, est beaucoup plus nourrissante que celle d’un pain conventionnel, on peut donc en manger moins.
La garantie de sa traçabilité grâce aux nombreux contrôles que les producteurs subissent et la conservation de la biodiversité sont deux autres avantages du bio qui, ajoutés à l’aspect santé, nous confortent dans l’idée que le bio est la solution de l’avenir.

« Nous n’héritons pas la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants ».

Wv.C. : Pourquoi le bio fait-il tant parler de lui. Ses effets ont-ils véritablement été prouvés ?

B. : Bien sûr ! En tant que consommateurs réguliers, nous constatons ses bienfaits au quotidien. Et, surtout, de nombreuses analyses ont été menées qui, à chaque fois, donnent des résultats probants. Je vous citerai -par exemple- les différents composants qui ont été retrouvés dans du lait non bio : vaccins, engrais chimiques, pesticides, hormones de croissance, antibiotiques et encore bien d’autres choses. Il va sans dire que nous pensons qu’il y a un lien entre cela et de nombreux cas d’allergies à ce produit. Et puis, ce qui nous importe n’est pas tant de rallonger notre espérance de vie en privilégiant des aliments sains, mais plutôt de privilégier des actes citoyens. Actuellement, notre façon de consommer dicte toutes les lois. Si nous voulons faire évoluer les choses, ce n’est pas en votant pour telle ou telle personne que nous y parviendrons mais en changeant la composition de notre caddie.


La Biosphère
Wv.C. : Le bio souffre de nombreux clichés, notamment celui de son coût important. C’était vrai il y a quelques années mais est-ce toujours le cas ?

B. : Il a effectivement été très cher à ses débuts mais il tend à se démocratiser puisque le grand public s’y intéresse. Cependant, comme tout produit de qualité, il ne pourra jamais concurrencer les prix « planchers » de certaines grandes chaînes de magasins. Son mode de production nécessite du temps et une main-d’œuvre particulière qu’il convient également de récompenser par une juste rémunération. Cependant, faire ses courses chez Biosphère peut ne pas vous coûter plus cher si vous achetez des aliments de base qui visent l’essentiel. Biosphère privilégie les produits frais et de base plutôt que les produits finis – toujours plus chers. Et, comme nous l’évoquions plus haut, les produits bio sont plus qualitatifs et ne nécessitent donc pas une consommation surabondante.

Il est important de savoir que nous ne vendons pas des « prix » mais des produits.

Wv.C. : Comment expliquez-vous que l’agriculture biologique reste peu exploitée chez nous ?

B. : Pour plusieurs raisons. Le temps que cela demande empêche une rentabilité rapide et importante. En outre, les producteurs sont également soumis à des contrôles stricts pour garantir leur authenticité. Cela a un coût qui se répercute obligatoirement sur le producteur et, par conséquent sur le consommateur. C’est pourquoi le bio est avant tout un style et une hygiène de vie. On ne change pas pour le bio à 100 % du jour au lendemain. C’est tout un processus à mettre en place.

Wv.C. : Très concrètement, que peut-on trouver chez Biosphère ?

B. : De tout ! Des produits frais, locaux et de saison : des fruits et des légumes, du vin bio et sans sulfite, du pain, un rayon crémerie avec plus de 100 sortes de fromages à la découpe, un rayon traiteur d’alimentation vive et traditionnelle, une boucherie (présente 3 jours/semaine), des surgelés,… Mais aussi des articles plus spécifiques comme des produits sans gluten (pour les personnes intolérantes ou allergiques à certains aliments), des produits cosmétiques, des produits d’entretien, de l’aromathérapie, de la gemmothérapie… mais aussi des livres sur le bio et des DVD. Parmi nos produits phares, nous proposons le panier de légumes de saison et belge. Disponible sur commande, il comprend chaque semaine un choix de légumes variés accompagné de quelques idées de recettes. Durant l’hiver, nous offrons de la soupe à nos clients qui affrontent le froid. Cela réchauffe et ça fait du bien au moral !

Wv.C. : Vous accordez également une grande place à la notion de service et d’information…

B. : Effectivement ! Il y a tant à apprendre sur le bio. Il souffre avant tout du manque d’information à son égard. C’est pourquoi, dès que l’occasion se présente, nous évoquons ses qualités pour tenter de démonter les nombreuses idées reçues. Les produits de saison sont aussi un sujet complexe, peu de gens savent que les pommes, par exemple, que nous trouvons en été sur nos étales de marché viennent de l’hémisphère sud.

Anne Lemineur, la gérante, et son équipe partagent le même état d’esprit et la même volonté d’aller de l’avant. La disponibilité et l’écoute font partie de leur qualité. L’information qu’il partage avec la clientèle donne la possibilité à cette dernière de faire ses choix en pleine conscience. Chaque jour, ils s’appliquent à cette tâche tant avec leurs clients qu’avec les acteurs du secteur. Ils proposent des activités destinées à faire connaître le bio –par exemple- ils organisent ponctuellement des ateliers de cuisine, et autres pour aborder le bio d’une façon plus ludique, concrète et créative.

SOYEZ LES BIENVENUS DU MARDI AU SAMEDI DE 9H30 A 19H (SAMEDI 18H)


La Biosphère / Boulevard du Centenaire, 8
1325 Dion-Valmont
Tél. : 010/24.34.41 / Fax : 010/22.66.24
info@labiosphere.net

Site Web La Biosphère

Wavre Capital
Lu 4928 fois
Notez