WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

La Radio du Brabant wallon : Antipode, on n’a pas tous les jours 30 ans...

Louvain-la-Neuve possède sa radio. Elle existe depuis 30 ans. Etienne Baffrey en est le très radio-actif. Il vit radio. Il dort radio. Il mange radio. Depuis 1993. C’est le moteur fiable. Cette antenne réunit chaque 17 % de parts de marché dans le Brabant Wallon. Ce qui équivaut à dire qu’un wallon brabançon sur 5 écoute régu- lièrement Radio Antipode. C’est un résultat extraordinaire avec peu de moyens.



D’abord amoureux de Louvain-la-Neuve, Etienne avait envie de prolonger la belle aventure créée par des amis.

De créer un lien gratuit entre la ville nouvelle et ses habitants. « Comme réalisateur radio, je suis très exigeant. Ceux qui résistent un an sont prêts pour toutes les autres aventures.

Je suis très fier d’annoncer que des gens comme Benjamin Maréchal, Caroline Fontenoy, Sarah de Paduwa, Rodrigo Beenkens, ... sont passés par Antipode.

Cela m’a fait extrêmement plaisir que pour la fête des 30 ans, ils étaient tous présents » déclare l’intarissable Directeur d’Antenne.

« Voir le Doctor Jack de Marc Susini, qui est un de mes vieux partenaires, rempli d’amis d’Antipode fût pour moi une magnifique récompense. En radio, on ne voit que très peu l’audience. L’attachement des auditeurs est très fort. Ceux des animateurs aussi. C’est ma deuxième famille. C’étais pour toute l’équipe un coup de boost fantastique. »
 
Il est clair que si la radio a été rendue pérenne, cela n’a pas été sans mal. « Nous avons connu une grande période de vache maigre. On a dû serrer les fesses pour maintenir notre petit bateau à flots » souligne-t-il. 

 


« Par exemple, nous nous sommes privés, par conviction, des mannes célestes de l’alcool et du tabac quand ils pouvaient communiquer car cela ne correspondait pas aux valeurs que nous voulions véhiculer auprès des jeunes » insiste-t-il.
 
L’objectif de l’équipe Antipode, c’est de faire du politiquement correct, d’être une radio de proximité et un média complètement gratuit. Il est très conscient que la bande FM va laisser la place à la DAB soit une lecture via le net.

« L’avenir se met en place mais nous sommes prêts. Sur antenne, il y a aussi une belle caisse de résonance pour les entrepreneurs locaux » défend-il. 
 
Pas de vedettariat sur antenne. Pas de course à l’audience. Pas de coup de pub. Pas de buzz. Une forme de force tran- quille. Une vague gigantesque.
 
Il est vrai que l’offre culturelle de Louvain- la-Neuve devient la plus importante de la région. C’est donc un lien idéal avec une des régions dont le business est très florissant. 

 


Cet heureux père de 4 garçons habite dans le quartier des Bruyères. Elle a épousé une argentine ce qui a donné une saveur toute particulière durant le match Belgique – Argentine lors de la dernière coupe du monde de football. « Nous avons tous gagné » sourit-il.
 
C’est aussi un épicurien. Sa gargote, c’est le restaurant Loungeatude près de la Ferme du Biéreau.


Ce stakhanoviste prend le temps de se poser entre deux rendez-vous. Il ne s’expose que très peu sur les réseaux sociaux. Rien de tel que les véritables rencontres. C’est l’ancienne école. Celle de l’authenticité. Pour vivre heureux, il faut vivre un peu caché.
 
Il est aussi administrateur de TV Com. La télévision locale du Brabant Wallon. C’est donc le monsieur média du Brabant wallon.

Notre Ruppert Murdoch dans l’esprit terroir. Naturel. Sympathique. Et toujours extrêmement disponible.


Quand on offre autant d’empathie, il est normal que les retours soient positifs. Qui sème le positif récolte des auditeurs.
 
Lien pour vidéo 30 ans :

https://www.youtube.com/watch?v=vuVWKNpQl0Y

Lu 747 fois
Notez