WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

OTTIGNIES : La 20ème Nuit africaine !

La 20ème Nuit africaine se déroulera le vendredi 28 juin 2013 au Domaine provincial du Bois des Rêves à Ottignies.



OTTIGNIES : La 20ème Nuit africaine !
Au programme :

Des concerts :

• 18h30 Anwar
• 20h00 Gasandji
• 21h30 BKO Quintet
• 23h00 Baloji

Un village africain avec de nombreuses animations pour tous, petits et grands, des stands de sensibilisation, des rencontres, des concerts, des expositions, un bar équitable, des échoppes, de la restauration africaine, Au cœur de la fête : le droit des enfants.

Une organisation du Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et de la Province du Brabant wallon, en collaboration avec le Centre Régional d’Intégration du Brabant wallon.

Informations pratiques
Entrée gratuite
Programme détaillé, extraits musicaux et vidéo sur www.nuitafricaine.org

Rens. : Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve : 010 41 37 26 ou Domaine provincial du Bois des Rêves 010 41 60 72

PROGRAMME – GRANDE SCÈNE


Les concerts

18h30 Anwar
20h00 Gasandji
21h30 BKO Quintet
23h00 Baloji

Anwar (Maroc-Belgique)

Jeune auteur-compositeur et interprète belgo-marocain, Anwar crée à la guitare, des chansons originales aux inspirations pop soul, funk, reggae. Sa musique est issue des rythmes Gnawa et de la fusion, et influencée par les ambiances musicales afro-américaines.
James Brown, Bob Marley, Jack Johnson ou encore Ben Harper ne pourraient démentir l'authenticité de son héritage, tant il sonne juste à l'oreille des puristes, comme aux néophytes.

Sans pitié avec la médiocrité, il ne se laisse planer que sur les bonnes ondes, nous invitant inévitablement à en faire de même, et ce dès les premières notes de chaque chanson. Il a le sens de la mélodie catchy, du riff qui reste gravé, de la note qui dénote et sait si bien emballer le tout dans un écrin de toute beauté, composé de subtils arrangements au groove omniprésent.


Difficile de ne pas tomber sous le charme de l'artiste, ne serait-ce que par sa simple présence, parce qu'avec ou sans guitare, il sait mieux que personne communiquer son amour de la musique. Difficile également de rester insensible à l'homme, qui avec beaucoup d'humilité et de savoir-faire, nous transporte au fil des accords dans un univers qu'on ne demande qu'à explorer et découvrir.

Anwar, grandit à Bruxelles mais à l'âge de 16 ans il repart avec ses parents à Tétouan, au Maroc. Il débute sa carrière dans un groupe de fusion, musique du monde et musique traditionnelle Gnawa. En 2005, il remporte, avec son groupe, un prix au Boulevard des jeunes musiciens (Casablanca, Maroc) En 2008, Anwar est sélectionné parmi des milliers de candidats pour participer à un programme de musique organisé par la chaîne espagnole TVE. Ensuite, il reprend la route vers la Belgique. De retour à Bruxelles, Anwar est chargé de belles expériences musicales et de richesses culturelles, le projet Tizichen voit le jour avec une dizaine de compositions pop soul funk qu'il défend en concert.

Quelques concerts
Propulse (février 2013, coup de cœur de la rédaction), Télévie (février 2013), 1er mai à Bruxelles, Remise du soulier d’Or (Ciney, 3 juin 2013), Divan du Monde (Paris, 6 juin 2013)
Trois Baudets (Paris, 8 juin 2013), Café Floreo (Bruxelles, 14 juin 2013), Fête de la Musique (Molenbeek St Jean, 22 juin 2013), City’Zik Festival (Bruxelles, 26 juin 2013), Festival Maritime (Bruxelles, 29 juin 2013)

OTTIGNIES : La 20ème Nuit africaine !
Gasandji (République démocratique du Congo)

Née en République Démocratique du Congo, Gasandji, qui signifie ‘Celle qui éveille les consciences’, nous insuffle comme un mystère la dimension sacrée de sa musique et de son chant. Chaque chanson parle de sa vie avec pudeur et aborde ses questionnements avec humour. "Je ne peux pas imaginer une vie sans musique, car c’est elle qui soigne mon intérieur et m’aide à créer du lien avec moi-même et avec le public."

Longtemps attristée par des échecs personnels, Gasandji est aujourd’hui un rayon de soleil. Dans le titre Na lingui yo ("je t’aime" en lingala) elle explique avec sa voix rassurante combien la naissance de sa première fille Elikyah a bouleversé sa vie. "J’allais à droite à gauche sans savoir où j’allais, et ce que je voulais. Depuis que je suis mère, je ne vais plus à contresens, j’ai tellement muri" ajoute-t-elle émue.

Du haut de son mètre soixante-dix et de sa silhouette longiligne, elle porte fièrement sur la tête quelques dreadlocks ramassées en chignon sur son crâne rasé. Originale, créative et déterminée, Gasandji s’empare des sonorités d’Afrique et d’ailleurs pour s’exprimer sans limitation. Elle n’utilise plus les mots comme des antalgiques, mais comme un cadeau, une bénédiction.

Inspirée des traditions, puisée à la source de mère Afrique, façonnée par un parcours initiatique fait dʼhistoires, de rencontres et de valeurs, métissée dʼinfluences jazz, soul et reggae traversant les styles et les époques, porteuse de toutes ces énergies, sa démarche artistique est avant tout humaine et universelle.
Elle défend de façon naturelle une certaine idée d’Africanité, mais au-delà de tout cela une vraie idée d’Humanité.

C’est en 2008 que Gasandji commence à écrire les titres de ce premier album, à son rythme. Au fil des années, son groupe aussi évolue. L'artiste a testé plusieurs formules jusqu'à trouver des musiciens avec qui la symbiose et la magie opèrent sur scène. L’album éponyme de Gasandji est bien plus qu’une carte de visite, c’est une pièce d’identité. Sa voix profonde et sincère éveille l’envie d’en découvrir plus et de plonger dans son monde musical.

Ces premières expériences scéniques se passent en tant que Danseuse-Chorégraphe, aux côtés d’Artistes tels que : Mc Solaar, Princesse Erika …
Gasandji s’illustre en produisant ses propres scènes (Sentier des Halles, Réservoir, China..) et en première partie d’Artistes comme Lokua Kanza, Kéziah Jones, Nneka, Imany, ou Amadou et Mariam, ainsi que dans de nombreux festivals (Les Francofolies de La Rochelle, le Womad (UK), et le Festival de La Cité en Suisse).

http://www.gasandji.com

BKO Quintet (Mali)

La musique de BKO Quintet est née d’une rencontre entre 5 artistes confirmés.
Cette formation propose un voyage au cœur du Mali actuel.

Ibrahima Sarr, puissant percussionniste, maîtrise avec aisance les sons du tambour djembe, il a parcouru le monde aux côtés d’Oumou Sangaré.
Fassara Sacko dont la voix prend aux tripes, se distingue des autres griots dans les fêtes traditionnelles.
Le petit fils de Yoro Sidibé, Nfali Diakité avec ses « tournes » infernales chante aussi et joue son luth à 6 cordes lors des cérémonies animistes de ses pairs.
M’Baba Sissoko, fils de Bazoumana grand griot qui est à l’origine de l’indépendance du Mali, développe un style unique et psychédélique sur son djeli-ngoni.
Enfin Aymeric Krol, rodés aux scènes internationales groove sur son étrange batterie. Depuis 10 ans il a souvent posé ses valises à Bamako où il à travaillé avec plusieurs artistes. Sa rencontre avec Ibrahima Sarr donne aujourd’hui naissance au projet: BKO Quintet.

Autour du maître percussionniste Ibrahima Sarr et du batteur atypique Aymeric Krol, luth à six cordes, ngoni et chant malien s'entrecroisent pour créer un son à la fois typiquement mandingue et résolument moderne. Un groupe exceptionnel, une musicalité rare aujourd'hui.
Quelques dates de leur tournée européenne de mai à juillet 2013.

Festival Complet’MAndingue (soirée de clôture, scène découverte)/ Saint Brieuc (4 mai), Théâtre de l’usine / Genève / Suisse (10 mai), Bout du monde / Veuvey / Suisse (11 mai), La Dynamo / Toulouse (17 mai), Festival Aralis (24 mai), Festival FOL / Grézieu la Varenne (25 mai), Baobab Festival / Malmö / Suède (1er juin), Satellit Café/ Villerest (14 juin), Journée de l’Afrique / Autun (15 Juin), Tambourin’Is / Is sur tilles (23 juin), Péniche Cancale / Dijon (4 juillet), Wassa’n Africa / Launac (6 juillet), Les Jeudis des musiques du monde / Lyon (11 juillet), La Grange / Causse de la selle / (12 juillet), La pistouflerie/ Toulouse (13 juillet), 18ème Rencontre du Comté de Grignol / Grignol (19 juillet)

http://www.bkoquintet.com

OTTIGNIES : La 20ème Nuit africaine !
Baloji et l’Orchestre de la Katuba (RDC – Belgique)

Congolais né à Lubumbashi, Baloji a grandi à Liège. Après l’aventure Starflam commencée à l'âge de 15 ans, figure de proue du hip-hop en Belgique, Baloji entame un parcours solo. Son premier album, l’excellent Hôtel Impala, était une quête d’identité à l’heure de la trentaine.
Une quête qu’il poursuit pour son nouvel opus, Kinshasa succursale, enregistré in situ avec les musiciens du chaudron congolais, les sons uniques de Kin, les guitares toutes en feeling, les rythmiques félines.

Assumant son multiculturalisme, Baloji aime les mélange et puise son inspiration tant dans la culture congolaise et africaine que dans la black music occidentale, auquel il insuffle des textes personnels, poétique et parfois engagés.

Sur scène, Baloji, costume gris et nœud papillon, est soutenu par son Orchestre de la Katuba (en référence à sa ville natale, à côté de Lubumbashi, en République Démocratique du Congo), un groupe d’afro-soul-jazz, composé des musiciens congolais de Bruxelles.

Dans une dense variété de styles (de la traditionnelle rumba à l’afro-funk nigérien, en passant par le style tradi-moderne, le chaloupé mutuashi, le plus percutant sébéné, l’entraînant soukous…), Baloji trace sa voix unique, laisse vivre sa conscience qui vise à réconcilier et réveiller les esprits dans une frénésie de sons sensuels.

Baloji (voix), Dizzy Mandjeku (guitare), Didier Likeng (basse), Philippe Ekoka Njongue (claviers) et Saidou Ilboudo (batterie)

www.baloji.com


SOUS LE CHAPITEAU (VILLAGE)


18h : animations djembé par Emilien Sanou pour les enfants

21h : Ensemble musical Gnantaga (Burkina Faso)

Groupe musical tradi-moderne qui existe depuis 2010 grâce l’initiative d’artistes musiciens, tous originaires du Burkina Faso.
Gnantaga signifie : Aller de l’avant… cheminer vers le futur… Avancer ensemble…

Depuis sa création, l’ensemble musical distille des mélodies issues des instruments traditionnels qu’il emporte dans sa marche vers l’avenir… des instruments d’héritages, des instruments de langage, des instruments millénaires : tama, barra, calebasse, djembe, balafon, n’goni…

Alain Kabore (balafon, doumdoum, bara, chant) – Sami Kimpe (balafon, djembé, n’goni, chant) – Yacouba Drabo (djembé, bara, tama, chant) – Ali Diarra (flûte, tama) – Sali Kone (Chant, castagnette, maracas) – Sié Edouard Dabire (djembé, bara, doumdoum)

24h15 : animation DJ

OTTIGNIES : La 20ème Nuit africaine !
STANDS DE SENSIBILISATION


Amnesty international Ottignies

N’est plus à présenter sans doute. Son but : faire progresser la situation des droits humains et des libertés individuelles partout dans le monde, notamment en sensibilisant et en informant le grand public.

Bokasi

C’est l’association qui prend en charge une des roulottes de petite restauration de la Nuit cette année. C’est autour de la préparation et de la vente des nganda (préparations diverses que l’on mange en apéritif) que se fera son animation. Le public pourra déguster quelques-uns de ces délices, vantés par les ‘mamans’ cuisinières, accompagnés de jus de gingembre et de Bissap, préparés sur place.

Bokasi poursuit la construction de l’école secondaire et de l’internat, débutée en 2008, dans une commune populeuse de Kinshasa. Cette école, dont l’ouverture est prévue pour septembre 2013, pourra accueillir 150 élèves, filles et garçons.

CLMS = centre Lazaret multi service

Asbl créée en 2007 pour aider les gens à veiller sur leur santé et leur hygiène dans la région de Lodja (Sankuru) en RDC. Leurs projets sont axés sur le soutien des initiatives locales et aussi sur l’éducation sanitaire de la population.

CRIBW

Co-organisateur de l’événement, le Centre Régional d’Intégration du Brabant Wallon a pour mission de promouvoir la création d’une société multiculturelle harmonieuse, notamment en appuyant les associations portées par des personnes d’origines et de cultures différentes et en proposant des animations et formations autour des préjugés et discriminations touchant les personnes étrangères. Le stand du CRIBW proposera ‘une pêche aux préjugés’, pour les enfants et leurs parents.

Du Côté du Sud

L’association a pour but de favoriser les échanges Nord-Sud et Sud-Sud, de contribuer au développement durable dans le Sud et au bon accueil en Belgique des ressortissants du Sud. L’association tente en particulier d’aider des familles d’éleveurs au Niger à reconstituer progressivement leur cheptel après la sécheresse de 2009-2010. Elle proposera une animation sur le thème de la transhumance.

Ecoles de brousse au Sénégal

Organisation humanitaire dont l’objectif premier est de permettre l’accès à la scolarité maternelle et primaire aux des enfants des villages de brousse du Sénégal qui ne disposent pas d’écoles.

Entraide et fraternité

ONG catholique de solidarité internationale. Défend une société plus juste et plus égalitaire, en partenariat avec de nombreuses associations dans le sud. Informe, sensibilise et mobilise les citoyens pour plus de solidarité nord/sud.

Espérance Revivre au Congo

Asbl fondé en 1999 qui soutient les efforts des populations congolaises victimes de conflits et autres désastres naturels et désireuses de se prendre en charge de façon durable. Elle soutient des projets portés par les populations locales en vue d’un ‘développement intégré par le bas’, s’inscrivant dans un mode de fonctionnement à effet durable.
La commission ‘Jeunes’ de cette asbl exposera une partie de son très beau reportage photographique effectué lors de leur récent voyage au Congo. Ils proposeront au public un espace d’animation didactique avec un quizz pour découvrir fruits et légumes du Congo et pour tester le portage de bébé traditionnel, à l’aide d’un pagne.

Etoile polaire

L’asbl soutient différents projets de développement portés localement au Burkina Fasso, et parraine des enfants souhaitant poursuivre leurs études secondaires. Début 2011, elle a lancé une campagne pour la création d’une cantine scolaire dont l’objectif est de permettre à chaque enfant fréquentant l’école de prendre un repas complet.
L’association proposera au public de la Nuit Africaine de participer à la construction d’un village africain miniature en terre glaise, autour d’un magnifique baobab !

Plan Belgique

L’ONG n’est plus à présenter. Leur campagne ‘Toutes à l’école !’ et leur participation active à la promotion de l’éducation de base pour tous s’inscrit bien dans la thématique abordée cette année « les Droits de l’Enfant ». Les animations proposées concerneront directement ces droits, avec un puzzle géant, un quizz. Plan Belgique proposera au public de voter POUR que toutes les filles aient droit à l’éducation, avec photos à l’appui. Ils proposeront aussi de rassembler un maximum de personnes et de faire une photo d’une foule de mains levées, pour appuyer cette campagne.

Raivas

Asbl créée en 2010 encourage les échanges interculturels dans une visée de solidarité et d’accueil des différences, à travers des voyages alternatifs, au Cameroun notamment.

S.M.D. (Secours au Monde en Détresse)

Asbl qui soutient des familles victimes de conflits pour la scolarité des enfants, pour les soins de santé au Rwanda et dans d’autres pays africains.

Unicef Belgique

Présentera une mini-expo sur la thématique des droits de l’enfant et proposera des jeux divers autour de leurs actions dans le monde. Le public sera invité à signer des cahiers de pétition grâce auxquels Unicef Belgique tentera d’obtenir que 4% de l’aide humanitaire soir consacrée à l’enseignement.

Yambi Développement

Asbl basée à Wavre, qui mène et soutient des projets en RDC en faveur des femmes et de la prévention dans le domaine de la santé. Yambi travaille également en BW à la promotion d’une société interculturelle et à l’intégration de personnes étrangères. Yambi proposera des contes africains et des grimages pour les enfants.

AUTRES ANIMATIONS PROPOSÉES


A votre arrivée au Village de la Nuit africaine, des djembefolas (Culture Mandingue) formeront une haie d'honneur pour vous accueillir, Comme pour l'édition précédente nous avons préparés des animations pour les petits et grands :

• Contes d’Afrique (Ria Carbonez et Ahmed Hafiz)
• Travail de la terre (CEC Le CLA)
• Initiation aux percussions (Etoile polaire)
• Jeux africains (Ludothèque) le yote, l’awalé, le seega et fanorona + table sable (sur laquelle on peut tracer n’importe lequel des plateaux de jeux) et aussi au cas où, pour les plus petit, des jeux de société sur le thème de l’Afrique.
• Fabrication de jeux africains (Let’s Play together)
• Fabrication d’instruments de musique (Rythmhic)
• Henné
• Tresses africaines
• Le bibliobus du Brabant wallon mettra en exergue la littérature africaine et proposera des animations de sensibilisation portées par les associations aussi variées qu'intelligentes.

L’HISTOIRE DU FESTIVAL


Depuis 1994, la saison culturelle se termine chaque année par une grande fête au Domaine provincial du Bois des Rêves. C’est l’association « Les amis de la Guinée équatoriale » qui a fondé le festival, invitant le maître de la percussion mandingue Mamady Keita. Bien vite, l’équipe du Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a largement contribué à une organisation de la Province du Brabant wallon, en programmant des groupes de musique africaine de qualité internationale. L’équipe du Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a contribué en outre à l’organisation du Marché africain et à la campagne provinciale d’éducation au développement Annoncer la couleur, qui complétait cette fête pour un dialogue Nord/Sud plus authentique, pour un développement durable partagé.

Le Centre culturel bénéficie d’une convention avec la Fédération Wallonie Bruxelles, service des musiques non classiques.

Depuis 2008, le Centre régional d’intégration du Brabant wallon (CRIBW) a rejoint les organisateurs historiques, la Province du Brabant wallon et le Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve (CCOLLN). Avec l’aide du CCOLLN, le CRIBW coordonne le village africain et valorise les projets réalisés par des associations brabançonnes avec des Africains, ici ou en Afrique.


Groupes accueillis depuis 1994 :

Mamady Keita (4 fois), Mama Diabate, Francis Camara et son groupe, The Nile (2 fois), Les Champions du Zaïre, Tambourinaires du Burundi, Dizzy Mandjeku (2 fois), Panache Culture, Feso - Trombone and the Band, Mali Sadio - percussions, Wells Amis, Gomma Percussions, Habib Koïte et Bamada, Odemba, Foofango, Les Tambours de Brazza, Mousta Largo (2 fois), Formule 1, N'Goni D'Issa, Princesse Mansia M'Bila, Gangbe Brass Band, Afro- Soukos et Zico-man (2 fois), Blanche Mandingue, Bubbelgum Sound, Jeff Kavanda et Lisano Ya Mbonda, Rojah Lao, Ré/Percussions, Malick Sow et Welnere, Chic Shewa, Demba Ndiaye et Ndillaan, Théâtre Eclair (2 fois), John Chris, Dobet Gnahore, Afrikali, Pas Mal Plus, Marockin’Brass, Toumast, Rabasa, Minyeshu et Chewata, Afro Yambi Jazz, Foli Laka, Bonga, Mamar Kassey, Two Tone Club, Malick Pathé Sow, Fanfare Eyo’nle, N’Java, Mazagan, J’Afro’zz, Princesse Mansia M’Bila , Les Espoirs de Coronthie, Fanga, la fanfare Fanfaraï, Odemba Ok All Stars Faki, Minata Traore, Jean Goubald, La Sanza, André Borbé, Naïnako, Sayon Bamba, Sierra Leone Refugee All Stars…Tam Echo Tam, Baï Kamara Junior, Jupiter & Ma Shi Faï, , AWALé, Jupiter & Okwess International, El Gafla ...

Entrée gratuite pour la 20ème Nuit africaine
Plus d’infos :
010 41 37 26 – 010 41 60 72

Wawa Magazine
Lu 334 fois
Notez