WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Ryad Merhy : Mise aux poings



Un jeune belge d’origine de la Côte d’Ivoire s’entraîne quotidiennement à Wavre dans la salle Fight Off. Ryad Merhy est devenu champion WBA intercontinental des poids lourds-légers.



 

Le boxeur belge a en effet été déclaré vainqueur face au Vénézuélien Williams Ocando (27 ans) par KO technique après 1 minute et 15 secondes au 6e round où l'arbitre danois Eriksen a mis fin au combat.

Un violent crochet du gauche avait ébranlé le Vénézuélien sur lequel Merhy s'était ensuite rué. Grâce à sa vitesse d'enchaînement, le Bruxellois a ainsi décroché sa 19e victoire en 19 combats, la 16e avant la limite.

Il figure dès mardi prochain dans le top-15 mondial de la WBA. Une première défense de sa nouvelle ceinture, remportée cinq mois après la WBC Silver International, est prévue fin décembre. Le 17 décembre pour être précis au Spiroudôme de Charleroi. 
 
Ryad est un des grands espoirs de la boxe. Depuis 2013, 21 combats PRO et autant de victoires. C’est donc un tueur dans le sens le plus pur du terme. Des jambes de feu et une boxe intelligente, Ryad Merhy a vraiment tout pour lui. Merhy est très bien entouré par une véritable équipe de passionnés bénévoles.

« Le Fight Off est ma deuxième famille. Mes amis sont les gens qui m’entourent. Je n’ai pas beaucoup de temps libre mais j’adore aller au cinéma où je peux enfin me relaxer incognito ». 

 

Ryad Merhy : Mise aux poings
 

Ses ambitions dans la boxe
 
« Je suis arrivé à la boxe car j’étais hyper actif. C’est au départ plus pour ma mère. J’ai essayé une fois le judo mais je n’aimais pas du tout. J’ai vu un manga japonais sur la boxe et cela m’a plu. J’ai très vite accroché. J’ai grandi pour ma scolarité dans le Brabant wallon à Wavre, Ottignies et Nivelles. Je connais donc bien cette région. Avec l’équipe, de temps en temps, on va manger au Welcome Wok à Court-Saint-Etienne. Je suis supporter de Chelsea depuis le passage de Didier Drogba » déclare l’athlète.
 
« La boxe est un sport encore un peu méprisé par le grand public par manque de connaissance. J’invite le public à nous venir nous rencontrer. A venir voir un gala, assister à un entraînement et venir nous parler » enchaîne Ryad. « Je me suis donné 5 ans pour réussir. Mes ambitions sont importantes au niveau sportif. Mon rêve est d’arriver à en vivre et acheter une maison pour y installer ma famille. C’est raisonnable car je suis conscient du marché financier » dit-il en souriant.
 
"Oui, vraiment tout", ajoute Alain Vanackere, le manager qui drive sa carrière. "J'ai rarement pris autant de plaisir avec un boxeur. Il est à l'écoute, discipliné et motivé de réussir sa carrière. Il est bien entouré aussi avec ses coachs et son préparateur physique Jonas. Tout le monde l'aide gracieusement. Ce sont d'ailleurs plus des amis que des coachs, comme Patrick Theys qui l'a découvert quand il avait 14 ans. Ou encore Frédéric Aerts qui le suit médicalement et qui veille sur ses bobos. Ryad n'a jamais cherché les KO dans le ring. Il les construit avec intelligence. Avec lui, ça passe ou ça casse. Je me prépare calmement sans pression sauf 20 minutes avant le premier gong "
 

Ryad Merhy : Mise aux poings
 
  "Le KO n'est effectivement pas le plus important", surenchérit Ryad Merhy dont les parents sont libanais et ivoirien. "Ce n'est pas ce que je recherche. Ce qui m'intéresse, c'est la manière dont le KO a été préparé. Je ne suis pas un vrai bagarreur. Pas du tout même. Ma concentration et mon analyse de la situation, ce sont mes principales forces. Ce n'est pas parce que je prends un coup, que je m'énerve. Oui, il y a toujours une part de stress mais elle n'est pas énorme chez moi. Déjà, quand je sais que je suis prêt physiquement, c'est bon. Après, je me focalise sur mon combat, je fixe mon adversaire, je rentre dans ma bulle et je boxe".

 

La boxe est devenu un sport noble. Essayez.
 
Même si vous n’envisagez jamais de combattre pour un titre, ce sport peut devenir votre activité de référence. Et ce n’est pas réservé qu’aux durs des durs. Loin donc de l’image du sport popularisé par Sylvester Stallone et ses sept opus. 
 
S’il y a bien un sport qui peut vous aider à perdre du poids, à vous muscler et à affiner vos muscles, c’est la boxe. La boxe féminine notamment permet de développer de nombreuses aptitudes et d’apporter un véritable tonus à votre corps. La boxe est un sport très ancien, déjà pratiqué au 18e siècle. Il répond à plusieurs réglementations précises et selon les catégories dans lesquelles vous combattez, vous développez plus ou moins certains coups. La boxe propose différentes formes et styles différents : on découvre ainsi la boxe anglaise, la boxe française, la boxe savate, la boxe thaïlandaise, le kick-boxing.
 

 

Les avantages
 
Il est évident que la pratique de la boxe apporte de nombreux bienfaits, d’abord physiques : votre corps se muscle, se tonifie dans son ensemble, vous développez des réflexes au niveau des mains, des pieds, vos sens ont une meilleure acuité car vous êtes toujours aux aguets, toujours sur le qui-vive. Avec un entraînement régulier, vous travaillez tous vos muscles profonds et non seulement ceux des bras et des épaules mais aussi votre torse, votre ceinture abdominale, vos fessiers.
 
C’est aussi un sport d’endurance, qui s’effectue sur du moyen terme : votre système cardio-vasculaire est mis à rude épreuve, vous entretenez votre respiration, vous travaillez votre souffle, les muscles de votre cœur deviennent plus résistants.
 
Enfin, c’est un sport qui exige de votre part une grande souplesse où vous travaillez les écarts. Pour être réactif et boxer de façon optimale, vous devez rester vigilant et concentré, avoir les muscles prêts à réagir au quart de seconde et pour cela, rien ne vaut la souplesse et une apparente décontraction musculaire. La boxe va vous aider à dé-stresser en vous « défoulant », vous allez travailler votre coordination. Autant de bienfaits qui font de ce sport une activité complète.
 

 

Les petits inconvénients
 
Bien sûr, la boxe n’est pas synonyme uniquement de bienfaits, il y a aussi des inconvénients : les bleus en font partie assurément et ils arrivent lors d’erreurs d’inattention ou lorsque vous manquez d’entraînement. Frapper le visage de quelqu’un laisse des marques, il le sera sûrement pour vous aussi.
 
La boxe, malgré son apparence, est un sport très technique qui demande d’apprendre et d’assimiler plusieurs techniques et cela prend souvent beaucoup de temps, lesquelles se transformeront avec l’expérience en réflexes.
 
La pratique
 
La boxe exige une tenue réglementaire : une paire de gants, un short, des chaussures spécialement dédiées à la boxe mais aussi des éléments de protection comme une coquille et un protège-dents. Certains clubs et certains styles de boxe demandent aussi à ce que le casque soit porté, que ce soit pour des matches d’exhibition ou lors des tournois.
 
Il y a aussi un ring, un tapis où s’entrainer et des accessoires pour parfaire ses mouvements : sac de frappe, corde à sauter, haltères pour se muscler, etc.
 
Le plan minceur
 
La boxe permet de perdre jusqu’à 800 calories pour une séance d’1 heure. C’est un sport de forte intensité qui fait travailler tout votre corps. Impossible à la graisse de s’installer durablement. De plus, comme c’est un sport qui fait travailler votre système cardio-vasculaire, vous brûlez beaucoup de calories en peu de temps.
 
 
Voilà, on espère vous avoir donné l’envie de monter sur le ring. Juste pour essayer. 

WawaMag : Ryad Merhy - Mise aux poings
Lu 594 fois
Notez