WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Sanrine Corman : Le spirou des médias

Sandrine Corman vit discrètement dans le Brabant wallon. Elle est une de nos animatrices de télévision préférées, née à Verviers au début des années ’80. Elle fut élue Miss Belgique en 1997 à l’âge de 17 ans...



Sanrine Corman : Le spirou des médias
  
Elle avouera plus tard qu’elle n’était pas intéressée par le concours. C’est sa mère qui l’y avait inscrite. Elle participa aussi à l’élection Miss Monde 1997 et Miss Univers 1998. Elle est sur nos écrans de télévision depuis quasiment 20 ans. Un bail.

Un très beau parcours pour cette créature de rêve de 36 ans.
De nombreuses Miss Belgique ou leurs dauphines se transforment rapidement en animatrice TV comme Sabrina Jacobs, Julie Taton, Sandrine Dans, Tatiana Silva, ...

Donc dès 1998, elle commence sa carrière télévisuelle à RTL-TVI dans l’émission Clip Party.

Elle y travaille comme speakerine. Elle est « une femme tronc » comme on les appelle. Mais elle explose l’écran. Elle conquiert une place privilégiée dans le coeur des téléspectateurs. 


 

Sanrine Corman : Le spirou des médias


Elle s’exporte en France
 
Comme beaucoup de nos talents, elle est aspirée par la France et on la voit partout sur M6 en présentant « La France a un incroyable talent » et « Top Chef ». Deux émissions phares de la chaîne en prime time.

On la voit partout.

Elle suit un peu le même parcours que Virginie Efira avec laquelle on la compare souvent.

De l’écran, elle passe aux planches du théâtre. Elle est multi-talents avec la même désinvolture qui fait tout son charme.

Et à propos de charme, elle fond sous celui qui fût son premier mari. Elle fait la une des journaux people avec le mannequin que l’on voyait partout à l’époque : Xavier Fiems. Elle l’a épousé en juin 2004. Elle a eu un fils, Oscar, né en mars 2007. Paris-Match en fait la une et leur mariage de noces est un véritable événement. 


 

Sanrine Corman : Le spirou des médias


Le 12 septembre 2014, elle se marie avec Michel Bouhoulle, professeur de tennis et consultant sportif à la RTBF.

A nouveau, ce n’est pas un mariage qui passe inaperçu.

La couverture médiatique est inouïe. Son mari a été le coach de Yanina Wickmayer pendant quelques années.

Cette famille recomposée a quatre fils car un petit Harold est venu compléter l’équipe il y a une année.

C’est donc une heureuse mère de famille qui court par monts et par vaux au travers du Brabant wallon.

Elle pourrait faire Super Nanny toute seule avec une webcam. 

 

Sanrine Corman : Le spirou des médias


Sandrine dans le Brabant wallon
 
C’est à Rixensart qu’elle a posé ses meubles. La blonde rigolote y vit heureuse. « J’aime beaucoup le mélange avec la nature et de tout avoir à proximité. C’est très commode. Pas loin des grands axes routiers.

Pour retourner voir mes parents et mes deux frères et toute leur ribambelle » déclare-t-elle. Elle a fait des transformations importantes pour loger toute sa smala.

Ses courses personnelles, elle les fait soit à Waterloo soit à Louvain-la-Neuve. Plus question de se farcir Bruxelles.

Quand elle fait ses vraies courses, c’est à Paris. Elle ramène des vêtements qu’elle aime et elle organise régulièrement des ventes privées avec inauguration en grandes pompes. Champagne et petits fours. « Le concept s’appelle Up2You.

Ce sont des ventes éphémères. Je déniche les fringues comme si c’était pour moi. Il suffit de nous suivre sur Facebook. Nous en faisons régulièrement. La prochaine, c’est dans la région liégeoise.

Cela cartonne. Je suis ravie. Surtout à Liège et dans le Brabant wallon. Comme j’ai un peu levé le pied dans les médias pour la naissance de mon dernier enfant, je fais actuellement des remplacements en radio. J’adore faire cela.

Ce n’est pas facile de retrouver une place dans les médias mais je patiente, mon heure viendra. Je finirai par trouver un créneau. J’aime trop cela. Et je pense que le public de l’autre côté de l’écran ou de la radio aussi. Du moins. Je l’espère... (sourire) » souligne-t-elle.

Evidemment que l’on meure d’envie de la revoir. 

 

Sanrine Corman : Le spirou des médias
 
« Avec nos 4 enfants, je fais taxi non stop car les activités sportives sont nombreuses. Je fais le tour du Béwé tous les jours. Mon mari est très occupé aussi donc cela demande de l’organisation mais on s’accorde quand même du bon temps. Nous adorons le restaurant Tero à Bierges.

C’est notre gargote. C’est un restaurant où l’on mange super sainement. C’est du vrai et bon bio. C’est assez jeune, le cadre est zen et ce sont des gérants très sympas.

On y est à chaque fois bien reçu.

On va aussi régulièrement chez le frère de mon homme soit au Barbavin à la Hulpe. Un petit restaurant très cool. Et puis pour les grandes occasions, on va au Château du Lac à Genval. C’est le lieu de notre premier dîner. Donc cela véhicule beaucoup d’émotion chaque fois. C’est un endroit féérique au bord de l’eau.

Il y a des endroits formidables dans le Brabant wallon. On devrait en profiter plus répète-t-elle.

« Mon homme est sportif. Disons que je le suis juste un peu moins. Même quand j’ai le temps, je suis très créative pour m’inventer de belles excuses. Nous nous sommes rencontrés sur un terrain de tennis. Nous y jouons parfois encore un peu mais c’est plutôt rare » déclare-t- elle dans un grand fou-rire.

En matière de décrochage, elle fait le bonheur des bêtisiers de fin d’année. C’est une farceuse. Son passé de verviétoise n’engendre pas la mélancolie.

Elle aime rire et cela s’entend. 

 

 
Ses amis fidèles, ce sont ses collègues de boulot comme Emilie Dupuis, Jean-Michel Zecca, Stéphan Van Bellinghen, Fanny Jandrain, ...

Tous ces fidèles de RTL TVI pouponnent tous ensemble. Ils ont tous grandi dans l’écran et plus que partout ailleurs, le Vivre Ensemble de RTL TVI, c’est un fait. C’est une véritable famille.

« On adore se voir. C’est vrai qu’avec des enfants en bas âge, on fréquente plus facilement des familles avec des enfants. Je suis d’ailleurs ravie que Stéphan soit bientôt papa. C’est génial de pouvoir travailler avec des gens qui sont vos amis. C’est fabuleux » déclare-t-elle.
 
Une horloge dans le ventre

Nous avons mené l’enquête et nous avons trouvé un de ses amis proches. Par peur de représailles, il a préféré garder l’anonymat. Nous l’avons interrogé et avec beaucoup de bienveillance, il nous a parlé de son amie Sandrine.

« Sandrine, c’est une femme dynamique et très impulsive. Elle est très amoureuse de son aspirateur qui voit du pays tout au long de la journée. Elle le passe dans la maison. Matin, midi et soir. Il est épuisé en fin de journée.

Même si c’est très féminin, il faut reconnaître que chez elle: c’est compulsif. S’il y a un jour un cas de suicide d’un aspirateur, ce sera chez elle » déclare le gentil délateur.

« Elle est dingue de ses gosses et elle a bien raison. On peut tout voir sur les réseaux sociaux. Ce qu’Harold a mangé. Quand il a marché pour la première fois. C’est TV Sandrine en direct et en permanence. Depuis la naissance de son petit Harold, c’est une fée du logis mère poule pour toute la progéniture.

Elle se donne sans compter. Par contre, elle a une horloge dans le ventre. Quand elle a faim comme lors de nos vacances communes, il faut lui mettre un restaurant ou un supermarché devant elle à heure et à temps.. Sinon, c’est la crise. Quand elle a faim, c’est une tigresse» rigole-t-il.
Pour celles et ceux qui la connaissent un peu, elle n’a pas sa langue en poche. Tout ce qui doit être dit est dit. Toujours avec la gentillesse qui est la sienne mais les mots sont portés.

Sacrée Sandrine! 



 

Sanrine Corman : Le spirou des médias
Lu 1509 fois
Notez