WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

4 accidents de piétons par jour : enquête et lancement d’une campagne de l’AWSR !



En Wallonie, près de 4 accidents par jour impliquent au moins un piéton. La majorité de ces accidents (60%) ont lieu entre octobre et mars. L’AWSR a donc choisi cette période pour sensibiliser la population wallonne.



4 accidents de piétons par jour : enquête et lancement d’une campagne de l’AWSR !


Quelques chiffres


En 2016, on comptait en Belgique 4.800 accidents impliquant au moins un piéton soit 13 par jour. 78 piétons ont perdu la vie dans ces accidents.


En Wallonie, le nombre d’accidents de piétons survenus en 2016 s’élève à 1.400 soit près de 4 par jour. 30 piétons ont perdu la vie dans ces accidents dont 56% pendant la période s’étalant d’octobre à mars. Le manque de visibilité est principalement en cause.




En agglo mais pas souvent sur un passage pour piéton…

L’AWSR a analysé les chiffres d’accidents impliquant des piétons en Wallonie entre 2014 et 2016. Sans surprise, la quasi-totalité des accidents mortels de piétons ont lieu en agglomération et la plupart d’entre eux (69%) surviennent alors que le piéton se trouve à un endroit non protégé. 19% des piétons tués marchaient sur la chaussée, 18% traversaient à côté d’un passage pour piéton, 18% traversaient hors passage (mais sans qu’il y en ait un à moins de 30m) et 10% se trouvaient sur la chaussée (travail, jeu ou immobile).


Ces chiffres montrent que les piétons ont tout intérêt à utiliser les endroits sécurisés pour traverser. Il faut cependant souligner qu’un tiers des piétons tués se trouvaient sur un endroit sécurisé (trottoir, piste cyclable séparée, passage pour piéton). Il est donc essentiel de toujours faire attention, même quand on a la priorité…


De nombreux séniors parmi les victimes


Les piétons qui courent le plus grand risque d’être impliqués dans un accident de la route sont les séniors. Parmi les 1.400 victimes enregistrées en 2016, 55% étaient en effet âgées de 65 ans ou plus.

Ces chiffres s’expliquent principalement par la plus grande fragilité de cette catégorie d’usagers. Leurs blessures sont souvent plus graves en cas d’accident même à faible vitesse et ils s’en remettent en général moins rapidement. Par ailleurs, les séniors ont parfois du mal à évaluer la distance et la vitesse d’un véhicule en approche.

L’obscurité et les mauvaises conditions climatiques caractéristiques en automne et en hiver n’arrangent rien à cette situation.




Les piétons ne sont pas toujours des exemples sur la route !


Malgré leur extrême vulnérabilité par rapport aux usagers motorisés, certains piétons n’hésitent pas à prendre des risques sur la route… L’AWSR a réalisé une enquête auprès de 1.000 Wallons, les résultats montrent qu’ils ne respectent pas toujours le Code de la route lorsqu’ils sont piétons :
 
  • Plus de la moitié des piétons (56%) traverse parfois au rouge ;
 
  • 8 piétons sur 10 traversent parfois en dehors d’un passage pour piétons (alors qu’il y en a un à moins de 30 m) ;
 
  • 3 sur 10 traversent parfois la rue sans regarder ;
 
  • 1/3 des piétons a déjà traversé la rue en manipulant son GSM/smartphone, 1/4 en écoutant de la musique et 4 sur 10 en téléphonant !
Il semble donc important de rappeler aux piétons que le Code de la route ne s’applique pas qu’aux véhicules motorisés…



 

AWSR Brabant wallon
Lu 80 fois
Notez