WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Aerospacelab: des satellites brabançons wallons dans l’espace!



La société Aerospacelab qui a vu le jour en Brabant wallon s’apprête à lancer son troisième satellite d’observation entièrement conçu, développé et testé dans son usine de fabrication située à Louvain-la-Neuve.






La société Aerospacelab, fondée par l’ingénieur Benoit Deper, est spécialisée dans la conception et production de satellites. L’entreprise va d’ailleurs construire une méga-usine à Charleroi dont la capacité de production s’élèvera à 500 satellites par an.
 

Concrètement, ces satellites auront tous des éléments de base identiques et seront personnalisés en fonction de leur utilisation future ou des demandes de leurs acquéreurs. Forte d’une expertise nourrie par des talents internationaux,
 

Aerospacelab a réussi, en 5 années seulement, le pari fou de gérer son propre réseau de satellites, fournir des données issues de ceux-ci à ses clients tout en construisant d’autres satellites à la demande.



Le 3esatellite sorti des ateliers de Louvain-la-Neuve a d’ailleurs été conçu pour l’Agence spatiale européenne (ESA). Aerospacelab ne commercialise pas seulement des satellites complets ou des données, mais aussi des éléments séparés ainsi que des logiciels « faits maison » qui permettent d’interpréter et de comparer les données brutes.

 

 


Aerospacelab: des satellites brabançons wallons dans l’espace!

 

Avec la capacité de produire 500 satellites par an, Aerospacelab voit grand. Son CEO, Benoit Deper, nous explique pourquoi : « Le facteur le plus important n’est pas tellement le nombre de satellites que nous pouvons construire mais la rapidité de fabrication : on parle ici de quelques jours alors que certains satellites peuvent prendre des années à construire.



La standardisation des éléments de base accélère grandement le processus, et aussi le fait que nous concevons et fabriquons nous-mêmes la plupart des composants quand d’autres fabricants font appel à de nombreux sous-traitants spécialisés, ce qui allonge les délais et augmente considérablement les coûts.

Pour nos clients, dont l’activité est basée sur les données fournies par les satellites, la rapidité de fabrication est essentielle. Avec en plus des prix compétitifs, nous réunissons les conditions pour placer Aerospacelab en pole-position sur le marché européen. C’est en tout cas notre objectif ».



 

500 satellites par an

 

L’entreprise qui a vu le jour dans le Brabant wallon se démarque par son intégration verticale (contrôle de toute la chaîne de production sans faire appel à des sous-traitants). Une agilité maximisée qui, à terme, lui permettra de se positionner en leader européen dans la fabrication de satellites ainsi qu’en intelligence satellitaire (données sur l’économie, l’agriculture, l’environnement, etc). 

 

S’il n’est pas évident de prédire quand la demande pour ces satellites pourrait atteindre les 500 pièces par an, il est certain que cette demande est en augmentation. La réduction des coûts de fabrication et de mise en orbite y contribue, mais aussi la tendance à utiliser des constellations de satellites qui permettent des prises d’images à intervalles plus rapprochés.




Par exemple, en supposant qu’un satellite mette deux heures pour faire le tour du globe, il pourra photographier un point donné toutes les 120 minutes ; s’il y a dix satellites sur la même orbite, l’intervalle entre chaque prise d’image n’est plus que de douze minutes…

 


Aerospacelab: des satellites brabançons wallons dans l’espace!

L’utilisation de satellites se diversifie de plus en plus : en gestion agricole par exemple, ils permettent de repérer l’utilisation de pesticides sur certaines parcelles, ou d’utiliser les engrais de manière plus rationnelle en ciblant précisément les terrains qui en ont besoin. Le développement des voitures autonomes, considérées comme le futur de l’automobile, nécessitera aussi de nombreux satellites pour les guider et réguler la circulation…

 

La genèse d’Aerospacelab en Brabant wallon ne doit rien au hasard : via l’UCLouvain, notre territoire compte de nombreux ingénieurs et spécialistes qui viennent renforcer les équipes de la société (on parle de plusieurs centaines d’emplois créés au cours des prochaines années).


Et le Brabant wallon accompagne le mouvement dans son enseignement, avec notamment la création de cours de codage et la nouvelle option en sciences spatiales. Plus largement, le développement d’Aerospacelab correspond par de nombreux aspects à la philosophie de l’alliance BW 2030 qui entend combiner croissance économique, évolution scientifique et éco-responsabilité.

 


Aerospacelab: des satellites brabançons wallons dans l’espace!
Lu 294 fois
Notez