WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

BRABANT WALLON: "Be-Alert et Alert-SMS"



BE-ALERT: soyez avertis en situations d’urgence! Préparons-nous, inscrivez-vous !








BRABANT WALLON: "Be-Alert et Alert-SMS"


Un incendie dans votre rue ? Une inondation dans votre commune ? Un accident chimique dans la province ? L’ alerte est essentielle pour vous aider à bien réagir pour votre sécurité.


Les autorités belges disposent d’un nouveau système opérationnel 24h/7j pour vous alerter en cas de crise : BE-ALERT.


Près de 200 Bourgmestres et Gouverneurs ont d’ores et déjà acquis cette plateforme d’alerte.
Et vous?

Etes-vous prêts à réagir en cas d’alerte ?
Savez-vous que faire pour vous y préparer ?


Aidez les autorités à vous alerter en vous inscrivant à BE-ALERT!!
Pour informer chacun de cette démarche responsable face aux risques de la société, le Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur Jan Jambon ainsi que le Ministre des Télécommunications Alexander De Croo ont donné le coup d’envoi le 13 juin d’une campagne de sensibilisation de la population.

Différentes actions seront menées durant les prochains mois : un spot radio, des affichages publics, des actions sur les médias sociaux ou encore une expérience inédite de « virtual reality » qui ira tout l’été à votre rencontre.

BRABANT WALLON: "Be-Alert et Alert-SMS"


Opérationnel 24h/7j pour tout le pays depuis ce 13 juin 2017, cette technologie spécifique a été testée le jeudi 8 juin 2017 à Waterloo :


- L’alerte a été activée à 9h30 pour une zone de 1km autour de la Maison communale de Waterloo

- Le premier SMS a été envoyé après 10 minutes (à compter du premier appel de la Permanence du Centre de crise vers un premier opérateur, jusqu’au premier message envoyé sur un GSM)

- Il y a eu 22.511 numéros de cartes SIM identifiés pour les trois opérateurs de téléphonie mobile

- A une vitesse de plus de 100 SMS par seconde, ce sont finalement 18.151 SMS qui ont été réceptionnés par des personnes présentes physiquement autour des antennes concernées
(4.360 numéros n’ont pas reçu de SMS, pour diverses raisons connues : mémoire SMS du téléphone pleine, appareil non-compatible (comme des cartes SIM utilisées dans les distributeurs de boissons ou systèmes de télémétrie), mobiles avec numéros courts blacklistés,…).


Se préparer, c’est agir concrètement en s’inscrivant sur www.be-alert.be.


L’inscription est gratuite et permet aux autorités de disposer des coordonnées actualisées (GSM, téléphone fixe, e-mail, adresses,…).

BRABANT WALLON: "Be-Alert et Alert-SMS"
Lu 361 fois
Notez