WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Brabant Wallon : L’AWSR rappelle quelques règles pour circuler sur la neige et le verglas !



Malheureusement la neige dans le Brabant wallon, ce n'est pas encore terminé. L'Agence Wallonne de la Sécurité Routière nous fait un petite piqûre de rappel : comment se déplacer en toute sécurité lorsqu'il neige ou qu'il y a du verglas dans le Brabant wallon ?



1 accident sur 5 lié à une perte de contrôle

L’AWSR a analysé les chiffres d’accidents survenus en automne et en hiver en Wallonie, donc dans aussi dans le Brabant wallon, entre 2014 et 2016. Pendant la période de novembre à mars, on a enregistré 422 accidents corporels sur une route enneigée ou verglacée. 8 personnes sont décédés dans ces accidents et 600 ont été blessées. 1 accident sur 5 était lié à une perte de contrôle du véhicule. La Province de Luxembourg est particulièrement touchée. Pendant la période analysée, 1 accident corporel sur 3 survenu dans cette province était en effet lié à une perte de contrôle du véhicule dont 60 % sur une route enneigée ou verglacée. 
Lorsque les conditions climatiques se dégradent, il est donc primordial d’acclimater sa conduite pour éviter de perdre le contrôle de son véhicule et d’être impliqué dans un accident. L’AWSR a rassemblé quelques conseils pour passer cette période hivernale en toute sécurité.
 

Préparer son véhicule


1.    Visibilité
 
En cas de neige ou de brouillard, la visibilité diminue considérablement. Il est donc important de s’assurer de bien voir et d’être vu. L’AWSR recommande de vérifier quelques éléments essentiels :

  • L’éclairage du véhicule : vérifier et changer les ampoules défectueuses et nettoyer régulièrement les phares et les feux arrière qui se salissent plus rapidement avec le sel et la boue ;
  • Le liquide lave-glace : utiliser un produit conçu pour résister à des températures négatives ;
  • Les essuie-glaces : les remplacer s’ils sont trop usés et ne pas les utiliser lorsqu’ils sont gelés pour ne pas les abimer ;
  • Le pare-brise : prévoir un grattoir pour le pare-brise et un chiffon pour nettoyer les vitres embuées dans sa boîte à gants, veiller à dégivrer l’ensemble du pare-brise et pas uniquement une petite surface à l’avant, déneiger le toit du véhicule et les rétroviseurs extérieurs.
  • Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à faire vérifier quelques éléments par un professionnel comme la batterie ou les freins.


2.    Pneus hiver
 
Les pneus sont un élément clé de la sécurité routière en hiver. Si vous êtes amenés à vous déplacer régulièrement pendant l’hiver, il vaut mieux opter pour des pneus hiver. Ce type d’équipement permet une meilleure adhérence sur les routes mouillées, enneigées et verglacées dès que la température descend en-dessous de 7 degrés. Leur gomme est plus tendre et élastique et adhère donc mieux au sol. Profitez-en également pour vérifier leur usure et leur pression.


3.    Adopter une conduite défensive

Avec ou sans pneus hiver, il est important de redoubler d’attention ! Une route mouillée est deux fois plus glissante qu’une route sèche, une route enneigée quatre fois plus, et une route gelée huit fois plus ! Les distances de sécurité doivent donc être adaptées. Quelques petits conseils peuvent être suivis pour éviter de déraper :

  • « Acclimater » sa conduite et donc ralentir ;
  • Augmenter les distances de sécurité car, lorsque la route est mouillée ou verglacée, les distances de freinage augmentent. A 50 km/h sur sol sec, il faut déjà laisser 30m de distance avec le véhicule qui précède…
  • Veiller à ralentir à l’approche d’un carrefour ou d’un pont qui sont en général plus glissants que les routes ;
  • Privilégier le frein moteur en rétrogradant pour éviter que les freins ne se bloquent et que la voiture ne se mette à glisser ;
  • Adopter une conduite « douce ». Sur une route enneigée, l’adhérence est moins bonne et une manœuvre un peu trop brusque peut rapidement provoquer une perte de contrôle ;  
  • Anticiper : plus on freine tard et plus on risque de ne pas pouvoir s’arrêter à temps.

 


Que faire en cas de perte de contrôle ?


Si le véhicule se met à déraper, l’important est de rester calme pour ne pas manœuvrer de manière brusque et de veiller à ne pas freiner ni accélérer. Il faut toujours regarder dans la direction dans laquelle on veut aller plutôt que celle qu’on veut éviter. Les yeux guident en effet le volant dans la direction vers laquelle le regard porte. Mieux vaut donc fixer la sortie du virage que l’arbre qui se trouve le long de la route.
 

Conclusion


Même en appliquant tous ces conseils, prendre le volant en cas de mauvaises conditions climatiques reste dangereux. Il vaut donc mieux éviter les sorties en voiture qui ne sont pas absolument nécessaires. Il faut également rester vigilant lorsque les températures sont négatives, même si les routes paraissent dégagées. Des plaques de verglas peuvent en effet toujours subsister sur la chaussée, particulièrement aux entrées et sorties d’autoroutes, sur les ponts et dans les virages.

neige verglas bw AWSR
Lu 438 fois
Notez