WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Brabant wallon Sexo : Avons-nous tous les mêmes besoins sexuels ?



Notre partenaire Marie-Eve Gremmens nous explique qu'il arrive assez souvent dans le couple que les pulsions sexuelles ne soient plus synchronisées.

Vous êtes fatigué(e), ou vous n’êtes pas d’humeur à avoir autant de relations sexuelles que votre partenaire ne le souhaiterait.

Résultat : la relation peut en souffrir.

Est-ce inquiétant ?

Nous parlerons dans cet article que les besoins du couple ne sont pas les mêmes et que ce qui est important c'est de pouvoir en parler ensemble.




Brabant wallon Sexo : Avons-nous tous les mêmes besoins sexuels ?


Est-ce que le désir est le même chez les hommes et chez les femmes ? 

Clairement, la réponse est non. Les hommes, classiquement, ont un peu plus de libido et de désir que les femmes. Ils envient de plus de rapports sexuels. Chez les femmes, le poids du quotidien joue énormément. Au niveau médical, il y a les hormones qui font déjà que le cycle joue (si elles ne sont pas sous contraception). Les femmes vont avoir beaucoup d’envie au moment d’ovuler (la nature est bien faite) et un peu moins sur l’autre période du cycle.


 Il y a aussi tout le quotidien c’est-à-dire le travail, les enfants et tout ce qui peut influencer le bien-être psychique en tant que femme. Dans le cadre de ma pratique, j’appelle souvent cela le bouton « On/Off ».


Les hommes l’ont ! La question est de savoir où il se situe. Et nombre de femmes sont à sa recherche.  


Qu’est-ce que cela veut dire concrètement ?  

Que si un homme a passé une mauvaise journée, une mauvaise semaine, … il aura quand-même envie d’avoir des rapports sexuels.   Les femmes ne fonctionnent pas de la même manière : si elles ont des problèmes au travail et/ ou avec les enfants, le soir, elles n’auront pas nécessairement envie d’avoir un rapport sexuel ou même juste un rapprochement intime.  

C’est là qu’intervient le fameux bouton « On/off » que les femmes cherchent parfois désespérément. C’est à ce niveau que le poids du quotidien et surtout l’état psychique de la femme interviennent énormément dans le désir. 


Est-ce qu’il y a une différence entre le plaisir masculin et féminin ? 

Clairement, oui. Les femmes ne sont pas forcément biologiquement programmées pour avoir des orgasmes, tandis que les hommes, dans la majorité des cas, qui, quand ils éjaculent, ont un orgasme. Chez les femmes, non. Il va falloir que ça s’apprenne, qu’elles connaissent leur corps pour pouvoir être à même de donner à leur partenaire les clés qu’il faut pour avoir un orgasme. Chaque femme est différente !


 



Est-ce que la femme est plus compliquée ?

Pour la femme, ça devient compliqué que ça soit dans le désir ou le plaisir parce qu’il y a ET les hormones ET l’état psychique de la femme qui font qu’elle va dire si elle a envie oui ou non d’avoir des rapports sexuels.
Il faut savoir que, généralement, trop de poids en trop au quotidien provoque une baisse de libido, à plus ou moins long terme, et toutes les pathologies psychiques aussi. Qu’il s’agisse d’angoisses, d’un stress au travail, d’une déprime passagère, … cela peut provoquer une baisse de la libido. 

Les hommes sont un peu moins réceptifs à cela. Ils le deviennent de plus en plus.

On le voit d’ailleurs, depuis une dizaine d’années, qu’ils le deviennent de plus en plus face au stress, au burn-out (au niveau de la sexualité). Avant, c’était plus rare. 

On peut dire qu’il y a une grande différence entre les hommes et les femmes concernant le plaisir et la libido. Cela rejoint notre introduction.

Si une femme n’a pas envie : est-ce que c’est à cause de son partenaire ?

Du quotidien ?

D’autres choses qui peuvent influencer sa sexualité ? 


Pour les hommes c’est plus compliqué. On ne peut pas demander à l’homme de connaître les femmes parfaitement. Ce n’est pas parce que ce qu’il faisait d’une certaine manière avec une partenaire que cela va nécessairement fonctionner avec une autre. Les femmes ne fonctionnent pas de la même manière.
 
La femme peut, par exemple, montrer par le langage corporel, pendant le rapport sexuel, montrer et/ou faire comprendre à son partenaire ce qu’il lui plait, lui amène du plaisir.


Elle peut aussi lui dire verbalement ce qu’elle aime, ce qu’elle voudrait par exemple en lui murmurant à l’oreille quelque chose de l’ordre de « j’ai très envie de … ce soir/là tout de suite ». Ou encore un texto un peu suggestif durant la journée. 


L’idée c’est de savoir que personne ne connaît ce dont l’autre a besoin. Même si une personne a eu énormément de partenaires dans sa vie, on ne sait pas savoir ce qui faire plaisir à son nouveau partenaire. L’un peut avoir tout un panel à explorer mais si l’autre ne dit rien, ça va poser un souci. 


Il ne faut pas se forcer, cela est certain. Il faut pouvoir dire les choses, que ça soit par le langage corporel ou après, en discussion. Par exemple dire « Ecoute, ça, ce n’est pas quelque chose qui me plaît » ou bien « J’aimerais que tu ailles explorer telle ou telle zone ».



En matière de sensualité, y a-t-il une différence entre les hommes et les femmes ?

La réponse est qu’en général oui ! Les hommes sont beaucoup plus sensibles à la vue et au toucher et les femmes à l’ouïe et au toucher aussi.

Le fait d’érotiser un corps est important. Beaucoup de femmes d’ailleurs prennent plaisir à érotiser leur corps et ont l’idée que les hommes aiment cela : les dessous, les nuisettes, la nudité, …

La femme va être plus sensibilisée aux mots utilisés (qu’ils soient doux ou crus), au toucher, à l’atmosphère, …
 
Pour faire de l’érotisme dans votre couple, petit conseil : parlez-en !


Communiquez sur ce que vous aimez, aimeriez (jeux de rôle, domination/soumission, fantasme…).
 

Brabant wallon Sexo : Avons-nous tous les mêmes besoins sexuels ?
Infos : 

Marie-Eve Gremmens reçoit à Ittre et à Ottignies. 


www.lesdigues.be    


http://marie-eve-gremmens.be    

 

Brabant wallon Sexo : Avons-nous tous les mêmes besoins sexuels ?
Lu 102 fois
Notez