WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Courir : tout un art

La course à pied ne cesse de faire de nouveaux adeptes. L’engouement pour les grandes courses nous le prouve régulièrement. Mais, aussi intuitif et accessible soit-il,
ce sport possède également ses secrets et techniques, en constante évolution. Petite balade dans l’univers des avaleurs de kilomètres.



Courir : tout un art
Avec ses 37 000 dossards vendus, la dernière édition des 20km de Bruxelles a été celle de tous les records. Grand messe de la course à pied en Belgique, elle a révélé le visage actuel de la course à pied : un joyeux brassage de sportifs de tout poil et de tout niveau. Leur point commun, la quête du défi et des sensa- tions fortes par le sport.

Un plaisir qui se décline

Sous son apparente simplicité, la course à pied englobe un panel large d’activités sportives. Une variété offrant à chaque sportif la possibi- lité de trouver son univers spécifique, capable de le stimuler et de renouveler son plaisir de mettre un pied devant l’autre. Il y a bien sur le traditionnel jogging sur route, dont les nom- breuses compétitions chaque weekend (http:// gorunning.be/index_fr.php) combinent savam- ment convivialité dans le peloton et farouche compétition aux avant postes.
Le trail comble quant à lui les amoureux de la nature. Variante sauvage de la course à pied, il se pratique exclusivement sur les sentiers, en (semi) autonomie dans des décors souvent aussi magnifiques qu’accidentés. Très en vogue ces dernières années, le trail possède même sa propre fédération depuis 2011. (www.btrf.be/)

Un entraînement à adapter

Des distances pareilles peuvent paraître com- plètement insensées pour les néophytes. Mais le corps humain est une merveilleuse machine. Si on le traite avec soin, il n’a de cesse de nous épater... C’est le but même d’un entraînement adapté. Pour terminer avec le sourire l’objectif qu’il se fixe (quel qu’il soit!), le coureur s’aidera d’un plan d’entraînement détaillé. Il sera réalisé idéalement par un coach spécialisé. Ce plan in- tégrera toutes sortes de séances, à des allures différentes.

Courir : tout un art
Adresses web utiles :

Envie de vous équiper /et ou de vous faire coacher? www.trakks.be

Envie de vous lancer un défi? L’agenda de toutes les courses en Belgique sur www.gorunning.be

Mieux comprendre la tendance courir au naturel? www.lacliniqueducoureur.com


Courir : tout un art
Progressivité, variation des allures, et plages de récupération sont les concepts clés du coureur avide de progrès.

Grosse plus value pour le coureur, des séances collectives avec un coach lui permettront également d’avancer intelligemment. L’aspect social de ce genre de séance ayant pour avantage de motiver le coureur lors de moments plus creux...

Du matériel qui évolue

Synonyme de liberté absolue, la course à pied requiert très peu de matériel... Des baskets, un short et un T-shirt suffisent pour s’échapper à toutes jambes dans le parc voisin. Cela n’empêche nullement les grandes marques de s’en donner à cœur joie pour faciliter la vie des coureurs.

De la montre dotée d’un signal GPS et d’un contrôle des pulsations cardiaques (montre qui planifie et analyse les entraînements), aux textiles respirant destinés à évacuer rapidement la transpiration en passant par des pro- duits alimentaires (gels, boissons, barres...) conçus pour aider les sportifs aussi bien avant, pendant et après l’effort (qui se mettent même à faire dans le bio!), il y en a pour tous les goûts.

Courir : tout un art
Les pieds, le nerf de la guerre

Le coureur devra bien sûr accorder une attention tout particulière à ses petons, sous peine de voir sa passion se transformer en douloureux chemin de croix. Cette interface intelligente avec le sol connaît d’importantes différences d’un bipède à l’autre. On classe les foulées en trois grandes catégories :

• pronatrice : le pied s’affaisse vers l’intérieur,
• neutre ou universelle : c’est principalement le milieu du pied qui entre en contact avec le sol,
• supinatrice : le pied s’incline vers l’extérieur.

Retour au naturel

Choisir intelligemment ses chaussures en fonction de sa foulée, avec l’aide d’un professionnel, peut donc s’avérer salvateur! Cela n’oblige pas le coureur à se rabattre quoi qu’il arrive vers les chaussures dotées d’une semelle moelleuse et renforcée...

La tendance ces dernières années est en effet au retour à une foulée naturelle. A savoir la plus proche possible de celle développée à pied nu. Sans chaussure, nous avons tendance à poser notre pied sur l’avant et/ou le médio pied. Cette partie intelligente du pied permet une pose dynamique et respectueuse du corps lorsque nous courons.

En revanche, une pose talon, favorisée par une chaussure trop protectrice, provoque une onde de choc beaucoup plus importante, causant à la longue d’importants dégâts dans les genoux, le bassin, la colonne...

Pour respecter son corps en prati- quant la course à pied, le choix de la chaussure est donc essentiel mais il s’accompagne aussi idéalement d’une réflexion sur sa technique! Faites le point avec un professionnel !

Antoine Collard, conseiller running chez TraKKs

Wawa Magazine
Lu 545 fois
Notez