WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Du 2 au 20 décembre et le 31 décembre 2013, l’Atelier Théâtre Jean Vilar présente : L’Amant jaloux

d’André-Modeste Grétry
sur un livret original de Thomas d’Hèle
mise en scène et dramaturgie : Armand Delcampe

Adaptation et direction musicales : Bernard Delire

Avec Pauline Claes,Geoffrey Degives,Xavier Flabat,Rita Matos Alves,Aurélie Moreels,Marco Zelaya,le Quatuor à cordes Alfama, l’Ensemble à vents Quartz, Yuko Fujikura à la mandoline et Natacha Save à la contrebasse
Comédie en trois actes avec 17 chanteurs-comédiens-musiciens



Du 2 au 20 décembre et le 31 décembre 2013, l’Atelier Théâtre Jean Vilar présente : L’Amant jaloux
  
            L’Espagnol Don Alonze, d’une jalousie maladive, s’est épris d’une jeune veuve, Léonore. Mais le père de cette dernière ne veut pas qu’elle se remarie, afin de garder la mainmise sur le bel héritage que lui a laissé le défunt mari.
 
Survient le chevalier Florival, séducteur français à la don Juan, qui tombe sous le charme d’une inconnue. A la recherche de son identité, il apprend à tort qu’elle se nomme Léonore. En réalité, elle n’est autre que la sœur de Don Alonze... L’issue sera évidemment heureuse, dans le cadre enchanteur d’un jardin ibérique au clair de lune. Mais avant cela, place aux quiproquos, duels et fuites en tout genre ponctués de joutes verbales et musicales enlevées !
 
            Un ensemble de dix musiciens dirigés en live et six chanteurs-comédiens vous offrent en clôture de l’année Grétry l’événement incontournable de ce mois de décembre.
        


Cette comédie en trois actes, présentée dans le cadre du bicentenaire de la mort de Grétry, est un charmant diver- tissement adossé à un livret aux effets comiques bien travaillés. Les dialogues pétillants et spirituels retrouvent un timbre de vaudeville, tandis que les ariettes légères alternent avec les airs à caractère plus sérieux.
 
« C’est que le spectacle est un éblouissement, où la modestie des effectifs a conduit les maîtres d’œuvre à un extrême raffinement de tous les détails, à commencer par la transcription de Bernard Delire, transparente et dense à la fois, portée, sous la direction,par le haut niveau et la connivence des musiciens (au point de faire oublier qu’ils ne sont que dix).Thierry Bosquet signe un visuel somptueux, comme toujours, mais sur le mode épuré : décors structurés et mobiles, peintures déli- cates, costumes aux couleurs franches, où l’Espagne de l’ombrageux Don Alonze se revêt d’influences mauresques, tandis que les musiciens - sur scène - ont des livrées de cour... »
 
Martine d. mergeay, La Libre Belgique, août 2013.
 
Une production du Festival Musical de Lasne, de l’Atelier Théâtre Jean Vilar et du Festival Royal de Théâtre de Spa. Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Une collaboration avec le Centre Culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve – www.poleculturel.be 

Du 2 au 20 décembre et le 31 décembre 2013, l’Atelier Théâtre Jean Vilar présente : L’Amant jaloux

Du 2 au 20 décembre et le 31 décembre 2013 au Théâtre Jean Vilar

Rue du sablon - 1348 Louvain-la-neuve représentations à 20h30 sauf le jeudi à 19h30 et le dimanche à 16h infos et réservations : 0800/25 325 – www.atjv.be 

Du 2 au 20 décembre et le 31 décembre 2013, l’Atelier Théâtre Jean Vilar présente : L’Amant jaloux

Wawa Magazine
Lu 296 fois
Notez