WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

En Brabant wallon, on ruse face aux arnaques !

Lancement d'une campagne de sensibilisation des aînés avec le retour des pseudo-démarcheurs.


Mardi fin de matinée, une visite inattendue à la porte de Micheline, 68 ans, pour une soi-disant urgence à cause d'insectes qui ravageraient sa toiture.

Preuve à l'appui avec le spécimen pris en flagrant délit, un expert qui passait justement par là lui propose d'intervenir immédiatement pour éviter davantage de dégâts.

Quelle aubaine... Et si c'était trop beau pour être vrai ?

Des histoires comme celle-ci, vous en avez peut-être été témoin tant elles sont courantes en Brabant wallon et ailleurs.






"On constate actuellement une recrudescence des pseudo-démousseurs, jardiniers, techniciens, agents des eaux et autres démarcheurs suspects. Et, c'est malheureusement chaque année le cas avec le retour des beaux jours. De plus, les modus operandi sont de plus en plus élaborés avec l'utilisation de terminaux de paiement, l'utilisation frauduleuse des coordonnées d'entreprises qui existent réellement ou encore la présence de véhicules ou d'équipement qui semble à première vue professionnels", déclare Marc Rézette, Procureur du Roi du Parquet du Brabant wallon.

 

"Rappelons que les auteurs de ces faits risquent un emprisonnement de 1 mois à 5 ans et d'une amende de 208 à 24.000 €."


 

Pour prévenir ce phénomène, le réseau des Polices du Brabant wallon et les Services du Gouverneur ont élaboré ensemble une campagne de sensibilisation."Mamie rusée, les escrocs n'ont qu'à bien se tenir", un slogan à l'attention des personnes âgées ou isolées, qui constitue la cible privilégiée de ces pseudo-démarcheurs.

 

"En Brabant wallon, on a cette volonté de travailler ensemble le plus possible avec nos partenaires, que ce soit en gestion de crise ou, comme c'est le cas ici, pour lancer des opérations de communication coordonnées sur le territoire face à un phénomène qui prend de l'ampleur.", souligne Gilles Mahieu, Gouverneur du Brabant wallon.



 




"L'objectif de cette campagne est double. D'une part informer nos aînés des bons réflexes à avoir pour éviter une arnaque de ce type et d'autre part, conscientiser chacun et chacune d'entre nous de l'importance de partager ces informations préventives avec notre entourage, en particulier s'ils ne sont pas sur les réseaux sociaux".

 

Cécile Boonen, Commissaire à la Zone de Police Orne-Thyle poursuit : "Nous avons décidé d'axer le contenu de la campagne sur des conseils pratiques, des exemples concrets et des phrases-types rusées, faciles à retenir, qui peuvent permettre à la potentielle victime de réagir si elle a un doute. Surtout, ne cédez pas à la pression et prenez le temps de réfléchir avant de décider, ça ne vient pas à quelques jours près".

 




En cas de doute, refusez l'accès à votre domicile... Vous êtes chez VOUS !
 

 

Les dénoncer, c'est nous aider à améliorer votre sécurité.

 

Si vous avez été ou pensez être victime d'une tentative d'escroquerie, appelez la police au 101 ou prévenez votre agent de quartier. Si possible, notez la plaque du véhicule ou des éléments qui pourraient aider à identifier la personne suspecte.



En Brabant wallon, on ruse face aux arnaques
Lu 3079 fois
Notez