WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

« Et si c’était ta mère ? » : Le brabant wallon s'adresse aux jeunes !




Les jeunes sont de plus en plus touchés par la problématique des violences envers les femmes.


C’est pourquoi cette année, le Brabant wallon a orienté sa campagne du «Ruban blanc» à l’intention des adolescents.


Ce mois ci se tiendra également un colloque sur les violences dans l’espace public, le cyberharcèlement et les violences dans les relations amoureuses.





  

Réseaux sociaux, smartphones, géolocalisation, plateformes de streaming… ces nouvelles technologies entraînent l’apparition de nouvelles formes d’abus et de harcèlement qui touchent en premier lieu les jeunes.

 
C’est pourquoi le Brabant wallon a choisi cette année d’orienter vers eux ses actions de sensibilisation. Le BW a réalisé trois spots vidéo qui mettent en scène des ados en situation de harcèlement.



Leur concept: «Et si c’était ta mère?». Elles visent ainsi à faire prendre conscience que le harcèlement, les abus, les tentatives de contrôler une femme ou une jeune fille constituent des violences contre l’ensemble de la gent féminine en ce qu’ils perpétuent des rapports archaïques de domination des hommes sur les femmes.



 
Sensibilisation dans les écoles provinciales


 
En 2022, la campagne du Ruban blanc s’est déroulée dans les écoles provinciales du Brabant wallon. Pendant une journée, les élèves ont pu visiter un stand d’information, mais aussi réaliser de grandes affiches représentant un ruban blanc avec leurs selfies pris dans des photomatons installés provisoirement dans leur école.




La campagne a débuté le 24 novembre à l’ITP de Court-Saint-Etienne et s’est achevée le 5 décembre à l’EPM Nivelles. Son passage à l’IPET de Nivelles le 25 novembre a coïncidé avec la Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes et fut l’occasion pour les élèves nivellois de former un ruban blanc humain.

 
Parmi les nombreux types de violations des droits humains, les violences subies par les femmes sont un des plus courants et répandus. Violences dans les relations amoureuses, prostitution ou mariage forcés, mutilations génitales, etc. sont l’expression d’une inégalité entre hommes et femmes.



Ces violences entre partenaires sont inacceptables, quel que soit le milieu dans lequel elles surviennent. Elles concernent toutes les classes sociales, sans distinction d’âge, de sexe, de religion, d’orientation sexuelle… Au travers de ces initiatives, le Brabant wallon entend contribuer à l’évolution des consciences. Pour qu’un jour, l’irruption des violences dans les rapports amoureux ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

 



 



Informer via une plateforme et un colloque

 
Répondant à une demande du secteur, la section Egalité des Chances du Brabant wallon organise chaque année de nombreuses formations à destination des professionnels (instances judiciaires, services de police, services d’aide psychosociale, services médicaux…).



Ces derniers sont réunis sur la plateforme de concertation «Violences entre partenaires» du Brabant wallon. Une plateforme spécifique pour les travailleurs sociaux des CPAS du BW a par ailleurs vu le jour en 2021.

 
Le 15 mars 2023, le Brabant wallon organisera également un colloque à la Sucrerie à Wavre. Les thèmes abordés seront notamment les violences dans l’espace public, le cyberharcèlement et les violences dans les relations amoureuses. Le colloque s’achèvera par une soirée-débat autour du documentaire « Laure est là ».



Réalisé par Yves Gervais à partir des témoignages des parents de Laure Nobels, étudiante étranglée par son petit ami en 2012, ce film témoigne de leur parcours judiciaire. Le colloque s’adressera aux familles, aux jeunes, aux professionnels du secteur.


 


« Et si c’était ta mère ? » | Le brabanrt wallon s'adresse aux jeunes !
Lu 191 fois
Notez