WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Exposition CARRÉ BLANC, Regards croisés sur l’ancienne sucrerie de Genappe du 16 au 25 novembre 2012

Genappe, le 24 octobre 2012. Depuis plusieurs mois, le Centre culturel de Genappe, les Ateliers du Léz’Arts et le Centre culturel du Brabant wallon ont donné la parole à d’anciens travailleurs, des habitants et des artistes. Une expo, un film, 5 projections, 4 visites guidées de la réserve naturelle, 3 conférences, 2 concerts, un atelier créatif… rendront public le résultat de ces multiples échanges !



Contexte : un patrimoine industriel, son passé, son présent et son devenir

La sucrerie a rythmé pendant plus de 125 ans la vie économique et sociale de Genappe et de ses environs. Aujourd’hui encore, ce patrimoine industriel revêt un caractère historique et affectif majeur pour la population.

Avec ses 145 hectares, il s’agit du plus grand site industriel à réaménager du Brabant wallon. A travers l’initiative Carré Blanc, des acteurs culturels, des artistes et des habitants ont posé leurs regards sur ce qui fait la richesse de cet espace en devenir.

De ces échanges sont nées des créations artistiques portant sur le vécu d’anciens travailleurs, sur les lieux et les activités témoignant du passé et des années de transition décisives pour la cité.

Les bassins de décantation abritant à présent une faune et une flore remarquables, c’est aussi au cœur d’une réserve naturelle que vous pourrez pénétrer.

Exposition CARRÉ BLANC, Regards croisés sur l’ancienne sucrerie de Genappe du 16 au 25 novembre 2012
L’événement Carré Blanc : une mixité de regards et de disciplines artistiques

Plusieurs activités sont organisées autour de la thématique de l’ancienne sucrerie de Genappe :

L’exposition est articulée autour des notions de changement du territoire, des rapports sociaux, de l’identité individuelle et collective, du monde du travail… : récits de vie, photographies, sculptures, peintures, dessins et documents d’archives.

A cette occasion, aura lieu la présentation publique du film « Sans sucre », réalisé par Christian Van Cutsem et produit par le Centre culturel de Genappe et le Videp.
Les conférences aborderont la création de la réserve naturelle, la mutation dans l’art contemporain ainsi que la place de la nature dans les villes et les projets immobiliers qui sera au cœur du débat d’un Midi de l’urbanisme.

Des visites guidées donneront l’opportunité de s’aventurer dans la réserve naturelle des bassins de décantations.

Une ouverture festive pimentée de concerts et de petits rendez-vous théâtraux inaugurera l’événement dans une ambiance conviviale et chaleureuse. Une multitude d’occasions vous est donnée de découvrir ou de redécouvrir ce que le patrimoine industriel de Genappe a à offrir ainsi que l’enjeu qu’il représente aujourd’hui !

Carré Blanc
Extraits de l’interview réalisée de Christian Van Cutsem, réalisateur du film Sans sucre.

« Cette réalisation est née de l’envie de donner la parole à des gens pour qui l’ancienne sucrerie de Genappe parlait. Très vite, j’ai souhaité que les personnes témoignent de leur vécu mais aussi de leur vie d’aujourd’hui et de leurs rêves. »

« Je ne voulais pas d’un film de plus où on montre des travailleurs en perte d’emploi. Les questions que j’avais envie de susciter visaient plus large : « Quels choix fait-on pour sa vie ? Peut-on faire sortir de ces épreuves quelque chose de valorisant ? Quel pouvoir a-t-on sur son avenir ? »

« Le film réunit quatre personnes d’horizons très différents. Je les ai choisies subjectivement et par recoupement, ce qui permettait de rassembler des regards et des vécus différents. Pour moi, la mémoire ne concerne pas uniquement une génération. Elle tient compte des projets d’avenir, de l’aspect environnementaliste ... «

« Dans un court-métrage, le temps est limité et nous ne souhaitions pas multiplier les témoignages. Nous avons opté pour un accompagnement de chacun, sans recherche de points de vue historique ou scientifique. Quand je réalise, je pose une empreinte mais je ne vais pas décider qui a raison ou pas. »

« Le film se déroule sur les lieux de vie des personnages. Cette mise en situation est nécessaire, la mémoire s’y dévoile différemment, elle se raconte de manière plus habitée. Les paroles s’entrechoquent avec les images. Le spectateur peut alors comprendre l’importance d’avoir un boulot, le désarroi dans lequel on se trouve quand on le perd, etc. »

« Cette expérience m’a convaincu que la vie est composée de moments plus forts que d’autres et qu’il est important de s’y attarder. »

« Le témoignage qui m’a le plus touché ? Celui de Gilbert à qui je présente une photo prise deux jours après la fermeture de l’usine en 2004. Il reste muet puis se met à énumérer tous les numéros de matricules qu’il connaissait encore par cœur! Pour lui, derrière ces chiffres se trouvent des personnes qu’il n’a pas oubliées. »


En pratique : le programme détaillé

Carré Blanc, du vendredi 16 au dimanche 25 novembre

- A la Ferme de Gémioncourt, rue Dernier Patard 101 à 1470 Baisy-Thy
- Programme et horaire détaillés via ce lien :
http://www.ccgenappe.be/wp-ontent/uploads/2012/10/CarreBlanc_programme.pdf
- Entrée libre

Contact et réservations :
Centre culturel de Genappe
rue de Bruxelles 14 - 1470 Genappe

@: info@ccgenappe.be - Tél./fax : 067 / 77 16 27
www.ccgenappe.be

Wavre Expo
Lu 564 fois
Notez