WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

GENVAL: BAOBAB, retraites créatives...

Baobab, des retraites créatives et ressourçantes....



GENVAL: BAOBAB, retraites créatives...


Laurence Dehaemers, un MBA en poche et une adorable petite fille sous le bras a, un beau matin de printemps, été inspirée et bien inspirée.
Formatrice en entreprises, le nez dans le guidon, elle ne prend plus le temps de prendre du temps pour elle. L’agenda est rempli mais surtout pour les autres.


Laurence a aussi envie de recevoir à travers les échanges, elle a envie de se poser, de se « pauser », de prendre soin d’elle, de donner du sens à son travail et de ressentir de la satisfaction dans la création.


Et plus que ça, elle veut apprendre et découvrir de nouvelles techniques créatives et les partager.
C’est lors d’une courte séance de méditation que l’idée a germé, qu’elle a eu, comme elle le dit, l’illumination...


Pourquoi ne pas rassembler, le temps d’un week-end ou d’une journée, toutes les activités qu’elle découvre et surtout pourquoi ne pas en faire profiter d’autres femmes?
Oui, des femmes et exclusivement des femmes !


Laurence l’assure, être entre femmes est une expérience agréable, intense et riche.
« Les femmes ont des besoins différents, spécifiques, elles ont une autre sensibilité, c’est important qu’elles se retrouvent entre elles » explique la ‘Mompreneuse’.


« C’était important pour moi de déposer mon rôle de maman pour quelques heures, un jour, deux jours et d’échanger avec d’autres mamans, de donner et recevoir dans la bienveillance et le respect » ajoute Laurence.


D’autre part, ce moment de partage permet de se connecter à son cerveau droit, dit ‘le silencieux’, souvent trop peu utilisé.
Vous voyez, celui qui gère les émotions, l’imagination, la créativité, l’intuition, la pensée fulgurante, les non-dits ? Travailler la symétrie entre les deux cerveaux permet de rééquilibrer l’ensemble de notre être.
Et voilà, l’idée des retraites créatives était née !


De quoi s’agit-il ?

Une pause, le temps d’un week-end en formule résidentielle ou le temps d’une journée, lors d’une mini-retraite.
On s’arrête de courir pour prendre du recul par rapport au quotidien, pour se recentrer sur soi-même, décompresser, se ressourcer, créer.

Au programme, des ateliers artistiques variés, de la méditation, du yoga, de la cuisine saine et bio et de la liberté.
Cette bulle de sérénité, de retrouvaille avec soi-même, elle s’adresse à toutes les femmes,
sans critère d’âge, sans prérequis artistiques. On y va pour découvrir, pour se nourrir de l’expérience et du savoir-faire des autres et il n’y est en aucun cas question de compétition ou de production, il
n’y a aucune pression.



Le concept se base sur trois axes animés par un fil rouge, la méditation, le yoga et la création.
Le yoga invite au voyage au centre de soi, permet de se reconnecter à son corps.
Dans notre société, celui-ci est souvent malmené et rarement écouté, et tout comme notre esprit, il a besoin de bienveillance.


La méditation calme les flux énergétiques et en se centrant sur un point du corps, agit comme un scan corporel.
On prend conscience de sa respiration, du chemin que l’air parcourt dans son corps.


La création, elle se veut la plus variée possible, avec une proposition de plusieurs techniques.
Chaque retraite est donc différente et le champ des possibles sans limite parce que la créativité n’a pas de limite.
La création pure peut être déstabilisante pour les débutantes, il y a une barrière à franchir et ce n’est pas toujours facile. C’est pourquoi, les collaboratrices de Laurence apportent leur soutien avec une technique qu’elles maîtrisent.
Elles donnent des repères, des petites bases, trouvent des solutions pour enthousiasmer et booster les plus timides à faire les premiers pas.

Chacune repart avec sa création, finie ou non. L’essentiel se trouve dans le plaisir du moment présent.
C’est peut-être une bonne occasion pour tenter de trouver un peu de temps à la maison pour continuer et terminer sa réalisation.
Parce qu’on repart aussi avec un savoir-faire.
 



En pratique

La retraite courte, d’une journée, se passe à la Ferme de Froidmont à Rixensart.
Le choix n’est pas anodin et est en adéquation avec la démarche sociétale du lieu, consacré au bien-être et à la formation dans une éthique et un respect de l’humain.


Après une prise de contact et des présentations, on débute par une séance de yoga de deux heures. Une bonne manière de rentrer directement en relation avec son corps et de ne pas laisser l’esprit se
poser mille questions.
C’est aussi une excellente prémisse à la méditation. On enchaîne les postures et on pratique le salut au soleil, petit exercice à refaire chez soi.


Après le repas de midi, place aux ateliers créatifs.
En général, Laurence en propose trois, deux plus techniques et un plus artistique. Par exemple, fabriquer un abat-jour en origami, un carnet ou des objets en crochet, l’aquarelle, le string art ou encore la sculpture ou l’upcycling de capsules ou de boîtes de conserve.
L’atelier artistique laisse libre-court à l’imagination.



La maîtresse de maison vous mettra en garde par rapport à certaines activités qui pourraient amener à une décharge émotionnelle intense, comme l’écriture intuitive ou l’autoportrait.


Après une petite pause, la séance de méditation guidée de quinze minutes va permettre de rassembler ce qui a été vécu, de ressentir la disponibilité du corps et de la créativité.
La journée se termine par un débriefing.


Le week-end offre une retraite plus longue et se déroule dans un gîte, à Gembloux.
C’est dire qu’on quitte vraiment son quotidien, on s’installe ailleurs pour un moment de bien-être et d’exception.
Le gîte est équipé d’un sauna et d’un espace wellness.
Les repas se prennent sur place et sont en charge d’un traiteur bio.
Outre les activités de la mini-retraite, les soirées passées ensemble offrent la possibilité aux participantes de mieux se connaître, de se rencontrer de manière informelle.
Une petite séance de méditation est prévue le premier soir mais sachez que rien n’est obligatoire, ni au lever ni à quelque moment que ce soit.

On est là pour se faire plaisir et si quelqu’un a besoin de faire une grasse matinée plutôt que le salut au soleil à 7h le matin, c’est son choix.
Pour une autre ce sera peut-être un besoin de nature et de balade.
On est à l’écoute de soi, c’est la clé d’une retraite réussie.


Les ateliers créatifs auront lieu le samedi et le dimanche après-midi, avec un atelier principal et plusieurs autres plus courts ou plus légers. Une séance de méditation se fait le samedi avant le repas du soir et le dimanche matin est réservé au bien-être, avec de la relaxation et du yoga.

GENVAL: BAOBAB, retraites créatives...


Les retraites ont lieu régulièrement.
Comptez 90 euros pour une mini-retraite d’un jour (repas et collation inclus), 390 euros pour une retraite résidentielle, all-in (pension complète, boissons non alcoolisée incluses. Séjour en chambre partagée).


Toutes les informations en cliquant sur ce lien

 

GENVAL: BAOBAB, retraites créatives...
Lu 437 fois
Notez