WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

« Je ne me voyais pas vivre ailleurs »




Un livre qui est le résultat d’un projet collectif qui, d’octobre 2014 à juin 2016, a rassemblé les Baisythois(e)s autour de rencontres collectives, de partage de témoignages, d’ateliers vidéo, d’un workshop photo, de projections de films, de spectacles, d’expositions…



 
« J’ai bien aimé ma vie. Dommage que cela passe si vite... Mon oncle ne voulait pas que je travaille à la ferme. Il disait que je n'avais qu'à aller à l'école et faire autre chose. Parce que tous les membres de la famille étaient fermiers, tout le monde autour de nous aussi d’ailleurs. Si mon oncle m'avait laissé faire, je me serais probablement occupé des terres. »

Gilbert Grumiaux, Baisythois depuis toujours. 


 
/ LE PROJET HABITER /


A travers le projet « Habiter Genappe », le Centre culturel de Genappe souhaite donner la parole aux habitants afin de mettre en lumière les multiples facettes que représente la notion d’habiter un village (du Brabant wallon) aujourd’hui.
Quel lien entretient-on avec son village, son voisinage ?

Quel type d’habitat choisissons- nous ? Quelle est l’importance donnée à nos espaces intérieurs... ? Ces questions concernent a priori tout le monde et englobent de multiples réalités et ressentis.

Ce n’est pas un hasard si le Centre culturel de Genappe s’approprie cette thématique.


L’idée fut initiée par le Centre culturel du Brabant wallon qui lançait sa saison, en 2010, à travers son slogan « Nous sommes tous des habitants ». Toutes et tous, à des degrés divers, nous créons consciemment (et souvent inconsciemment) une aire personnelle, un espace de protection, de liberté...


On aime être chez soi, à l’instar des personnes à qui nous avons demandé de nous raconter comment ils étaient arrivés là où ils vivent aujourd’hui.
 

« Je ne me voyais pas vivre ailleurs »

C’est ainsi que naissaient en 2011 les projets participatifs « Habiter Genappe/Glabais », suivis rapidement par « Habiter Bousval » en 2012.


De nombreuses réalisations en découlèrent : des témoignages, des photographies, des récits de vie, des rencontres, des sensibilités multiples, des expositions de grande envergure...



/ ZOOM SUR BAISY-THY /
 
Séduit par ces expériences riches d’échanges et de sens, le Comité de village « La Baisythoise » a eu, lui aussi, l’envie de mener cette démarche participative afin de mettre en valeur les singularités de son territoire et des gens qui y vivent. Parmi elles, l’agriculture...


Car avec des paysages baisythois généreusement ouverts, le village accueille le travail de nombreuses exploitations agricoles. Le projet « Habiter Baisy-Thy » s’est donc également attardé sur ce secteur d’activités dont nous ignorons souvent les réalités, sur ces hommes et ces femmes qui portent à bout de bras leurs exploitations, et sur ces parcours de vie souvent complexes.

 
D’octobre 2014 à juin 2016, les Baisythois(e)s ont ainsi été conviés à de nombreux rendez- vous : des rencontres collectives afin d’échanger et de partager, une récolte de témoignages, des ateliers vidéo avec les élèves de l’école du village à la rencontre des agriculteurs, un workshop photo qui a permis aux artistes de mettre en lumière la beauté du patrimoine bâti et naturel. Enfin, des projections de films, des spectacles, des expositions ont été proposés dans différents lieux du village.

 
/ PROCHAIN ARRET A WAYS /

 
A l’heure où se boucle cette publication, le projet « Habiter Ways » a déjà commencé. À mi- parcours de notre voyage au cœur des villages de l’entité de Genappe, les chemins empruntés ont été nombreux.


Bien sûr, nous avons sillonné les sentiers, à la découverte de ces beaux paysages vallonnés que la plupart des villageois avaient envie de nous montrer. Mais c’est davantage sur les chemins de vie de personnes comme vous et nous, ou parfois un peu en marge de la société, que nous nous sommes attardés.

 
Pour comprendre un peu mieux les réalités de chacun, pour une meilleure connaissance réciproque et pour le développement d’un meilleur vivre-ensemble. Une longue route, à la rencontre de la population, se déploie devant nous. Et c’est avec autant de plaisir et d’intérêt, que nous l’emprunterons.


Samedi 20 mai à 16 heures, le Centre culturel de Genappe et la Baisythoise ont le plaisir de vous inviter à la remise du livre en compagnie des habitant(e)s et des photographes qui ont pris part au projet. La rencontre aura lieu au Lieu (et ce lieu vaut le détour...), rue Dernier Patard 1 - 1470 à Baisy-Thy. Merci de confirmer votre venue auprès de Valérie au 067/ 77 16 27 ou sur valerie@ccgenappe.be. 

Je ne me voyais pas vivre ailleurs
Lu 494 fois
Notez