WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Le Brabant wallon investit 50 000 € pour prévenir les risques d’attentats à la voiture-bélier



« La première responsabilité d’une institution publique est de garantir bien-être et protection à ses citoyens.
Le Brabant wallon ne fait pas exception à cette règle. » Mathieu MICHEL, Président du Collège provincial,
Député en charge de la sécurité.



« La première responsabilité d’une institution publique est de garantir bien-être et protection à ses citoyens.
Le Brabant wallon ne fait pas exception à cette règle. » Mathieu MICHEL, Président du Collège provincial,
Député en charge de la sécurité.
Les innombrables événements, fêtes, célébrations, marchés... qui foisonnent tout au long de l’année illustrent
bien le dynamisme culturel et festif du Brabant wallon.
Aujourd’hui, l’organisation de tels événements doit intégrer la mise en place d’une sécurisation adaptée de plus
en plus compliquée.

Le Brabant wallon entend bien mettre tout en œuvre pour garantir cette sécurité à tous les niveaux, en
procédant notamment à des investissements spécifiques. Par exemple, 2.226.000 € serviront cette année à
accompagner les Communes dans l’évolution des coûts de la Zone de Secours, 800.000 € pour les
investissements en matériel et en infrastructures, 100.000 € pour le projet de construction de la caserne de
Tubize, 1.500.000 € pour les formations en matière de secours, 100.000 € pour l’achat de matériel nécessaires
à ces formations, 300 000 € consacrés au financement de l’appel à projets destiné à lutter contre les incivilités et
l’installation de caméras de sécurité, 50 000 € dédiés aux mesures de sécurité complémentaires...

Ceci étant, l’actualité de ces derniers mois nous le rappelle malheureusement trop souvent, la violence frappe
aveuglement, n’importe où, n’importe quand.

Les méthodes terroristes changent fréquemment rendant toujours plus complexes la sécurisation des espaces
publics.


Aussi, a-t-on vu dans des lieux de grands rassemblements à Nice, Berlin, Londres ou encore Barcelone,
l’utilisation de camionnettes et de camions-béliers pour foncer dans la foule et faucher de nombreux piétons.
Conscient de ces nouvelles menaces, le Brabant wallon a très rapidement souhaité prendre toutes les
dispositions nécessaires pour protéger au mieux les Brabançons wallons.
C’est pourquoi le Brabant wallon a décidé de se doter du système anti véhicules-béliers « Pitagone» capable
d’arrêter un véhicule lancé à vitesse moyenne. Ces barrières peuvent résister au choc d’un véhicule de 7,5
tonnes lancé à 48km/h, sont entièrement modulables et s’adaptent à toutes les surfaces et tous les terrains
(y
compris trottoirs et dénivelés).

Le Brabant wallon a réceptionné ce lundi les quinze premiers modules. Quinze modules supplémentaires sont
déjà en commande.

C’est un dispositif mobile qui se révèle plus efficace que des blocs de béton parfois trop facilement
contournables avec un véhicule bélier mais qui peut néanmoins rapidement être déplacé pour laisser passer les
véhicules prioritaires (police, ambulances, pompiers...).
« Les nombreuses activités et événements qui se déroulent chaque semaine en Brabant wallon doivent rester
accessibles et sécurisées pour tous. Sans céder la place à la peur, il faut, plus que jamais, rester vigilant et
prudent. » Mathieu MICHEL, Président du Collège provincial
La sécurité en Brabant wallon est et restera toujours une priorité pour le Collège provincial.

Le Brabant wallon investit 50 000 € pour prévenir les risques d’attentats à la voiture-bélier

brabant wallon investi attentat sécurité voiture bélier 50000euro
Lu 510 fois
Notez