WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Le château d’Hassonville - La vie de château dans les Ardennes, en mieux ...



Un château, un parc, un hôtel, un restaurant gastronomique et une région splendide, quoi de mieux pour une mise au vert ou un week-end en amoureux ?

Le château d’Hassonville, situé dans les Ardennes, entre Aye et Marloie, est sans nul doute l’écrin idéal pour se détendre et se ressourcer.

Géré de main de maître par la famille Rodrigues, le domaine offre le charme et le prestige d’antan auxquels Alexandre et Martine Rodrigues ont apporté tout le confort adapté aux exigences actuelles.

Petite visite en compagnie des propriétaires dont l’accueil n’a d’égal que le professionnalisme.



Le château n’est pas visible de la rue, ce qui ajoute du mystère à ce petit bijou de la Renaissance et présage un calme absolu.

Le parc, œuvre d’un élève de Le Nôtre -excusez du peu-, se déploie sur 55 ha peuplés de hêtres, de chênes et de sapins centenaires.

L’étang principal, de 1 ha, abrite poissons et canards et même des familles de castors, tandis qu’au détour d’une promenade, il n’est pas rare de croiser une biche.

Les amateurs apprécieront la biodiversité de cet écrin de la nature ardennaise où se niche l'hôtel restaurant gastronomique, le Château d'Hassonville, lieu approprié pour votre séjour ou votre séminaire.

L’Histoire dit que le domaine aurait été aménagé comme pavillon de chasse, selon les souhaits de Louis XIV.

Nul ne sait si le Roi Soleil a foulé un jour l’allée du parc mais aujourd’hui encore le château d’Hassonville fait le bonheur de ceux qui aiment les belles choses.

La partie la plus ancienne, le corps de logis, est datée de 1687.

Ensuite, comme c’est souvent le cas, les propriétaires successifs transforment, agrandissent, modernisent.

En 1986, cinquante-cinq hectares du domaine passent dans les mains de la famille Rodrigues, qui en est toujours propriétaire.

Les parents le cèdent à leur fils Alexandre et son épouse Martine, en 1997.

Ce relais hôtelier et gastronomique fascine par son charme et son authenticité.

Des tourelles, d'épais murs de pierre calcaire, des parquets à l’ancienne, des salons au décor raffiné, des cheminées, l’endroit est magique.

Alexandre et Martine ont apporté aux chambres tout le confort et un luxe raffiné et discret.

Chaque chambre est unique et chacune d’elle a sa personnalité, ses couleurs et son nom, un nom du cru qui fleure bon le terroir : « A Morzivaux », « A la Tienne », « Au Chapau », « A Bazèques » …

Elles sont un havre de calme pour une vie de château le temps d’un week-end.

Au total, vingt chambres dont trois junior suites, réparties dans le château et les annexes.

« Les clients reviennent volontiers pour y retrouver « leur » chambre » explique Martine.

Les heureux propriétaires mettent tout en oeuvre pour que les clients se sentent chez eux et n’hésitent pas à offrir un accueil personnalisé, pour un séjour à l’atmosphère familiale et cosy.

Le petit déjeuner se prend dans un jardin d’hiver des plus agréables et pour une ambiance conviviale, chacun peut cuisiner ses œufs et presser ses oranges.
 

Le restaurant, « Le grand Pavillon », propose une cuisine gastronomique à la française, orchestrée depuis deux ans et demi par le chef Sébastien Thys.

Passé par l’Air du Temps, le Vivier d’oie et la Bergerie, il sait de quoi il parle.

Il travaille des produits régionaux, sans en faire son credo parce que ce qui compte avant tout pour lui, c’est la qualité et l’authenticité.

Ses assiettes sont goûteuses, mais surtout sans tricherie, plutôt classiques mais Sébastien sait se faire plaisir en y apportant sa touche perso.

« Je ne suis jamais en recherche du produit le moins cher, ce qui compte avant tout c’est sa qualité, et avec un produit de qualité, on peut faire ce qu’on veut, tant qu’on le respecte » précise le chef.

La carte change tous les mois, en fonction de la saison et s’adapte aux clients qui séjournent plusieurs jours afin de varier les propositions.

Le restaurant accueille jusqu’à quarante personnes.

L’apéritif peut se prendre au salon tandis que le fumoir extérieur attend fumeurs et amateurs de cigares.

Non négligeable, la cave à vins est impressionnante et on y trouve quelques étiquettes de toute beauté. Avis aux oenophiles !
 

Le château d’Hassonville est l’endroit idéal tant pour un mariage qu’une fête de famille ou un séminaire.

Des salles de réunion, un espace détente avec un snooker et un bar, des saunas et hot tubs extérieurs, des vélos, une cabane dans les bois avec un four à pizza et un BBQ sont autant d’atouts qui s’ajoutent à ce lieu d’exception et qui feront de votre séjour en famille ou en formule business, une réussite absolue.
 

A partir du 15 septembre, c’est la coutume, il y a de belles flammes dans le feu au bois et le genièvre est offert à chaque client, pour un retour de promenade cocooning et chaleureux.

A partir du 15 octobre, c’est le retour du gibier à la carte. N’hésitez pas à consulter le site, tout cela sera annoncé avant la fin du mois.

On n’est jamais en manque d’idées au château d’Hassonville, voyez plutôt :  la tradition de Noël et du Nouvel An, une promenade de deux heures entrecoupées de haltes pour se réchauffer avec un petit verre de genièvre et se régaler d’un morceau de boudin de Noël de fabrication locale. Ensuite, c’est un lunch ou une soupe qui attend les promeneurs dans la cabane et au bar du snooker, place aux desserts.

Quel programme les amis ! Attention, ne vous laissez pas surprendre, réservez bien à temps, le concept plaît beaucoup.
 

Château d'Hassonville, hôtel-restaurant, route d'Hassonville, 105, 6900 Marche-en-Famenne (Aye).

Téléphone: +32 (0)84-31.10. 25
Email: info@hassonville.be
Web: www.hassonville.be

Fermé lundi et mardi (sauf groupe)
Fermé les midis (sauf groupe)

Le château d’Hassonville - Château Ardennes - Restaurant gastronomique - Hôtel - Séminaire - Kasteel, gastronomie, Ardennen, seminarie, Hotel
Lu 227 fois
Notez