WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Les « Écuries » de Waterloo ont vingt ans !

C’est en présence d’une quarantaine d’artistes y ayant exposé que les autorités communales de Waterloo ont célébré, ce 23 septembre 2014, le vingtième anniversaire des « Ecuries ». Mais aussi le cinquantième anniversaire de l’activité artistique à Waterloo.



Comme l’a rappelé l’échevin de la Culture, Yves Vander Cruysen, Waterloo n’a eu de cesse de se valoriser au travers d’activités artistiques de haut niveau. Sa réputation musicale est, au travers de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth ou des Pastoureaux, petits chanteurs de Waterloo, devenue internationale. Mais, sur le plan des arts plastiques, elle s’est également démenée, organisant de splendides expositions, accueillant des artistes prestigieux.
 
C’est en 1964 que fut créé un premier cercle culturel et artistique à Waterloo. Son siège était situé dans l’ancien café communal, juste en face du parc Damiens. On découvre, dans les archives, que ce cercle a organisé des expositions dans ledit café, mais aussi dans la Chapelle Royale, à la gare de Waterloo et au café de l’ancien Ciné Roy au Chenois.
 
Dix ans plus tard, à l’initiative d’André Caussin, un cercle artistique communal voyait le jour, et ce d’une manière tout à fait fortuite, à l’occasion d’un accident de circulation. Devant organiser les secours, le bourgmestre André Caussin dut pénétrer dans une maison voisine du sinistre et fut subjugué, le terme est de lui, devant les tableaux réalisés par la propriétaire des lieux, madame Micheline Dewez. L’idée lui vint de créer un véritable cercle d’artistes et d’inaugurer ses activités par une exposition de la précitée dans un bâtiment qui venait d’être exproprié pour aménager le ring, le fameux 140 avenue Belle-Vue.
 
Pendant vingt ans, sous les présidences successives de Ginette Thomas-De Waele, Michel van Raemdonck, Guy Devogelaere, Marie-Thérèse Draguez de Hault et de Laura Kubla- Mancini, le « 140 » va accueillir des dizaines d’artistes de renom. On citera Mick Michel, Jean Milo, Alfred Camus, Akarova, René Somville ou cette inoubliable exposition d’ensemble intitulée « Waterloo et le Brabant wallon vus par les peintres naïfs ».
 
C’est en 1990 que Laura Kubla accepta de reprendre les rênes du cercle artistique, donnant à celui-ci les moyens de ses ambitions, convaincant son mari et l’échevin de la culture de restaurer les Ecuries de l’ancien château Damiens, participant activement aux réunions de chantier, se lançant dans des expositions thématiques (souvenons-nous de celles consacrées au fauvisme brabançon, à l’impressionnisme, aux expressionnistes wallons, au surréalisme) dont on se demande encore comment elle a pu les monter, enrichissant le patrimoine communal de nombreuses œuvres de qualité, le cercle ne prenant pas de pourcentage sur les ventes mais recevant en échange une œuvre des exposants.
 
Depuis 1994, plus d’une centaine d’artistes ont pu profiter des cimaises des « Ecuries ». Une quarantaine d’entre eux étaient présents, mardi, pour célébrer cet anniversaire. Preuve, s’il le fallait encore, que ce lieu a marqué leur carrière.
Yves Vander Cruysen 


Lu 576 fois
Notez