WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Louvain-la-Neuve et son art de rue


Que diriez-vous si nous ne nous sentions pas perdus ?


En général, je vais à Louvain-la-Neuve pour visiter les Musées L et Hergé, assister à une conférence, aller à la bibliothèque, voir une représentation au Théâtre Jean Vilar ou à l'Aula Magna, manger quelque chose dans l'un des nombreux restaurants, faire du shopping à l'Esplanade ou dans les rues adjacentes, aller au cinéma, jouer au bowling ou faire une activité de réalité virtuelle.


Il n'y a pas de manque de raisons pour aller dans cette ville piétonne. Mais ici, mes promenades sont enrichies par des découvertes artistiques. Avez-vous déjà remarqué ?




Découvertes artistiques

Louvain-la-Neuve et son art de rue


  
Un autostoppeur, des morceaux de corps enchevêtrés, une roue de vélo, des œuvres interprétatives scientifiques, une belle endormie, un corps nu, un portique, un jardin de pierres, des formes primitives,… 
 
Ces représentations, parfois curieuses, parfois monumentales, parfois minimalistes se retrouvent disséminées aux quatre coins de la ville et s’offrent aux regards des passants et passantes. C’est d’ailleurs une volonté de la ville de mettre l’art urbain à la découverte de tous et toutes au détour de ses rues.

 
Ma petite pépite est une peinture sur toile imposante située place Lemaire :


« La Tour infinie » de François Schuiten. Reprenant l’idée de la tour de Babel, je peux y percevoir les différentes strates de la ville, surmontée d’une femme nue lisant. Tout comme la découverte d’une œuvre dans une galerie, je la contemple parfois attirée par ses couleurs chatoyantes.



Parfois je passe simplement devant sans y prêter attention. Parfois elle est pour moi un repère pour donner rendez-vous. Parfois je prends un verre dans l’une des brasseries proches d’elle et mes yeux s’y perdent, plongeant mes pensées dans ses multiples interprétations, dans les émotions qu’elle me transmet.


   

Street Art

 


Cet art de rue à Louvain-la-Neuve, c’est aussi la place laissée aux graffitis artistiques. Cette forme d’expression spontanée tente d’être encadrée dans cette ville bétonnée.


Car oui, le béton et la hauteur des constructions sont des tentations à offrir un tableau blanc à l’artiste : le confirmé, le novice, le rêveur, le révolté, … Donc pourquoi pas lui mettre à disposition un lieu d’expression ?


Cette forme d’art questionne souvent, mais le tag artistique n’a-t-il pas toutes les caractéristiques des autres œuvres d’art ? Pour moi, il me pose tout autant de questions interprétatives, il m’offre tout autant d’émotions à son regard.
 
Petite exception, l’art est souvent pérenne mais celui-ci est éphémère. Et moi qui côtoie Louvain-la Neuve depuis près de 20 ans, j’ai vu ces œuvres, ces ambiances de rues, évoluer. Par exemple à la gare… Quel bonheur en sortant du train d’être accueilli par l’imaginaire d’une artiste. N’est-il pas plus agréable, plus vivifiant d’avoir ces couleurs bombées qu’un gris terne ?


D’ailleurs, savez-vous que Louvain-la-Neuve a même accueilli à plusieurs occasions le festival international de Street Art ?


  

Un oeil nouveau


  

Alors à votre tour de faire cette découverte d’un autre œil… Car pour celui qui ne connait pas Louvain-la-Neuve, nous sommes vite perdus dans les méandres de ses rues piétonnes. Et si, au lieu de se repérer aux noms de rues, nous nous baladions au rythme de ses découvertes artistiques ?

 
Vous trouverez un nombre impressionnant de peintures, sculptures, graffiti qui nous invitent à la flânerie, découvrant la ville à travers des œuvres intégrées dans l’espace urbain.


A pied, à vélo, en voiture, seul ou entre amis, ouvrez-les yeux et laissez-vous surprendre du centre urbain aux parcs scientifiques, en passant par les détours plus bucoliques !

Louvain-la-Neuve et son art de rue
Lu 138 fois
Notez