WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Pour retrouver tes ailes... Cash, ta joie !


Cash, ta joie ! Ça vous inspire ? C’est un peu le leitmotiv de Muriel Wey, kinésiologue.

C’est en se connaissant soi-même, en cherchant en nous-mêmes, que nous trouvons l’harmonie.


Tout au long de son parcours et forte de ses différentes expériences, Muriel Wey l’a bien compris.


Être soi-même, accepter qui on est pour enfin ne plus répondre à des injonctions familiales ou sociétales qui nous freinent ou nous bloquent sur notre chemin, c’est fondamental.


Passionnée et enthousiaste, la jeune femme a longtemps observé les gens autour d’elle, avec l’empathie qui la caractérise, sa mémoire émotionnelle hors du commun et son côté caméléon. Elle n’est pas arrivée à la Kinésiologie par hasard. La kinésiologie c’est son ADN.




Kinésiologue Brabant wallon




De son expérience personnelle, Muriel Wey a fait des atouts. Elle a longtemps souffert du syndrome de l’usurpateur, a souvent pensé ne pas être à sa place et en même temps, a toujours été consciente qu’elle voulait avant tout se consacrer au bien-être. 

Sans cesse elle recherche l’équilibre, l’harmonie, elle veut se brancher sur ce qui la fait vibrer, créer des liens, apprendre et transmettre. Pour elle, la vie c’est avant tout des rencontres. « J’ai assez tendance à voir le diamant à l’intérieur » souligne la Kinésiologue. 


Dès l’enfance, elle est impactée par la dépression d’une personne proche. Confrontée au désespoir et à la perspective de la perte et de la mort, elle tombe dans les travers du syndrome du sauveur : vouloir à tout prix guérir les souffrances de l’âme.


Plus tard, elle entame un travail d’introspection :  elle comprend que pour apporter de l’aide aux autres, il faut être en paix avec soi-même, aller bien.

Elle comprend que la souffrance peut se vivre et est liée à notre représentation souvent erronée de nous-mêmes et de notre situation, que nous avons le pouvoir de transformer des épreuves en enseignements et en outils d’évolution personnelle.


Depuis toujours, elle attire les confidences des uns et des autres, elle tend à comprendre les fonctionnements humains et elle est passionnée par les sciences humaines.

 
 




Malgré une évolution professionnelle dans différents milieux, elle ne trouve pas l’épanouissement. Elle a des céphalées douloureuses, à répétition, elle consulte divers médecins. La réponse est chaque fois la même : « On ne peut pas vous aider, c’est lié au stress. »  


Elle arrive complètement perdue à sa première séance. « On vient généralement à la Kinésiologie quand on a tout essayé » ajoute Muriel. Elle en sort métamorphosée. Du « au fond du trou » elle passe à un état de grâce : C’est comme si quelque chose avait été débloqué : « Comme si on avait rouvert le robinet d’énergie, d’enthousiasme et de confiance en soi. »
Elle a trouvé comment accomplir sa vocation : la Kinésiologie ! 




Elle s’inscrit à un premier séminaire d’Andrew Verity, une sommité en matière de Kinésiologie et pendant six ans, elle suivra une dizaine de formations différentes.

 
« La Kinésiologie est un chemin de la connaissance incroyable ». 




Elle ajoutera un baccalauréat en Conseil conjugal et familial pour enrichir sa pratique et continue sa propre évolution pour fournir le meilleur accompagnement possible.
 

Qu’est-ce que la Kinésiologie ?



La Kinésiologie, étymologiquement « la science du mouvement », est une pratique professionnelle qui utilise un ensemble de techniques de rééquilibrage psychocorporel.

Elle permet de trouver l’origine de stress répétitifs qui induisent des blocages, des maladies chroniques, des symptômes physiques. Sa principale caractéristique est l’utilisation du test musculaire



Muriel Wey insiste : « Il n’y a pas d’interprétation, tous les symptômes sont explicables ». Le test établit un dialogue avec le corps et accède à sa mémoire. Il va permettre d’identifier les facteurs qui créent les blocages, de détecter les déséquilibres, de désamorcer les bombes qui restent actives pour se libérer des souffrances du passé, éveiller le potentiel qui est en chacun de nous, se focaliser sur les ressources qu’on a pour atteindre nos objectifs. 


On va créer un nouveau discours intérieur et enclencher de nouvelles compétences, ou en récupérer parce qu’elles étaient associées à des situations traumatisantes.  Le test utilise le lien entre les émotions, le cerveau et les muscles. 
Qui n’a jamais été submergé par ses émotions au point d’en perdre tous ses moyens ?
 
L’objectif de la kinésiologie est de désamorcer le stress pour permettre à chacun la possibilité de se récupérer et développer son potentiel, de retrouver son pouvoir personnel et d’accéder à ses propres solutions.



La Kinésiologie apporte des clés de compréhension et génère des déclics pour que la personne retrouve sa boussole intérieure.  « La personne qui consulte amène une problématique et je l’invite à trouver ses propres clés, je ne veux pas la formater » précise Muriel.
Si elle utilise les outils de la Kinésiologie, entre autres le « One Brain », le Touch For Health, et la morphopsychologie, sa formation de conseillère conjugale et familiale apporte un vrai plus à sa faculté d’écoute. Muriel aime enrichir sa pratique avec d’autres disciplines. « Quand on travaille dans le bien-être, à la reconstruction des gens, on utilise des techniques, de la théorie mais on se sert de ce qui nous nourrit, des lectures, des rencontres …Et Il n’est pas possible d’accompagner les personnes sans travailler sur soi en continu pour éviter de polluer la relation d’aide ».
 

Déroulé des séances



Après un entretien préliminaire, la kinésiologue instaure en douceur un dialogue avec le corps grâce au test musculaire et recherche les informations et les équilibrages qui aideront la personne à trouver ses solutions et avancer vers une version de soi plus sereine et plus joyeuse.
 
Muriel garantit un cadre sécure, une totale confidentialité. Il faut que le ou la consultant.e se sente parfaitement à l’aise, en confiance. Elle ne porte aucun jugement et peut tout accueillir.


Elle propose au minimum trois séances espacées de trois semaines. Surtout elle s’adapte en fonction de la demande et fournit un suivi : « Nous sommes une équipe, nous allons travailler ensemble. ». 


Si Muriel détecte que ce n’est pas le bon moment, qu’elle n’est peut-être pas la personne qui vous correspond, elle a l’honnêteté de le reconnaître et de vous l’exprimer, c’est pour elle une question d’intégrité.
 

Pourquoi consulter un kinésiologue ?




La Kinésiologie s’adresse à tout le monde, pour une demande générale ou une question plus précise. Il n’existe aucune contre-indication. Elle peut apporter une aide à des problèmes physiques (douleurs, maladies, etc.) et psycho-émotionnels (stress, peurs, phobies, anxiété, angoisses, difficultés d'apprentissage, de sommeil, d’alimentation). 
 
La Kinésiologie peut également compléter des thérapies lorsqu’elle aide à prendre conscience du sens de l’état dans lequel on se trouve.


Elle peut soutenir par un accompagnement émotionnel des personnes face à leurs pathologies et à leurs conséquences dans le quotidien, même si elle n'intervient pas sur la pathologie elle-même.


Pour trouver ou retrouver la paix intérieur, l’amour de soi, s’accepter tel que l’on est, ça semble évident, consulter Muriel Wey est sans doute la solution, tout au moins une aide précieuse et appréciable.


N’hésitez pas à prendre rendez-vous, prenez soin de vous ! 


Et dernière chose, les séances peuvent se faire en Anglais. What else !
 
 


 
Cash, ta joie – Muriel Wey

Rue des Jardins 13 – 1300 Wavre
0486 42 71 01

murielweycashtajoie@gmail.com

contactez-moi – Cash, Ta JOIE ! (wordpress.com)

@LaMuKiRiLol  
 

Muriel Wey, kinésiologue.
Lu 181 fois
Notez