WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Quand la logopédie et la psychologie se mettent au service du handicap



En tirant profit de son parcours de vie, Caroline Deharre a réussi à développer l’activité professionnelle qui lui colle à la peau. Elle est logopède-psychologue spécialiste du handicap et vient de se lancer comme indépendante.



Deharre Caroline | Logopède | Psychologue | Spécialiste du handicap
Deharre Caroline | Logopède | Psychologue | Spécialiste du handicap

Après des études bien remplies, Caroline a démarré sa carrière au Potelier des Pilifs, un centre de jour ouvert aux adultes porteurs d’un handicap mental.


Elle y a construit, pendant 16 ans, une riche expérience avant de recevoir l’opportunité de monter un nouveau projet au sein de la galaxie Nos Pilifs composées de différentes ASBL indépendantes mais qui, toutes, tournent autour du bien-être et du développement de la personne en situation de handicap.


 
« Je suis devenue directrice d’un Logement Collectif Adapté (LCA) et d’un Centre de Jour (CJ) qui accueillaient respectivement 20 et 10 personnes.
Pendant 7 ans, j’ai géré une équipe de plus de 30 salariés.
C’est un AVC qui a tout remis en question », confie-t-elle.


Dépression, arrêt de travail, Caroline traverse une période compliquée et cherche à se reconstruire.

 
« Je savais que je n’allais pas devenir éleveuse de moutons à la montagne mais j’avais besoin d’une reconversion et c’est le hasard d’une rencontre qui a tout fait basculer. »
 

Coup de pouce du hasard



La maman d’un jeune homme porteur d’un handicap profond exprimait son désarroi sur Facebook suite aux effets du confinement imposé par la crise du Covid.



Son fils, extrêmement dépendant, s’était un peu plus renfermé et elle cherchait une personne qui puisse pratiquer la communication facilitée, une thérapie alternative.

 

« Il se fait que j’ai justement réalisé mon mémoire de fin d’études sur le sujet.
J’ai rencontré une maman très touchante, complètement dévouée mais qui avait oublié de penser à elle.
J’ai compris que c’est ce que j’avais envie de faire : apporter de l’aide à toute la famille.
 »
 


Le travail de Caroline est par conséquent très diversifié et c’est ce qu’elle aime.



Il y a l’aspect consultation et travail avec la personne en situation de handicap mais il y a aussi la prise en compte de l'entourage familial.
 
« Je développe une écoute empathique et attentive des difficultés, des souffrances, et des craintes des parents, des frères et des sœurs.
Je les aide également à trouver d’éventuelles aides extérieures. »
 

Établir la communication



En avril, Caroline a ouvert un cabinet à Braine-l’Alleud au sein d’un centre paramédical. Elle y reçoit le mardi matin et le jeudi après-midi.


« Mon premier patient n’est autre que le jeune homme très dépendant qui est devenu « mon » Alexandre ! »
 


Les relations humaines sont forcément au centre des rencontres de Caroline qui en parle avec une grande sensibilité.



Une capacité qui lui permet toute l’adaptabilité qui incombe à sa profession.



Elle se met à l’écoute afin d’analyser au mieux chaque demande et travaille la communication essentiellement avec des images et du matériel qu’elle réalise elle-même, d’abord parce que c’est davantage personnalisé et surtout adapté à l’âge de ses patients qui, malgré leur handicap, sont des adultes.
 

« Pour le suivi d’une personne qui doit apprendre à gérer son agressivité, je me suis rendue au sein de l’institution dans laquelle elle évolue.

J’ai remarqué qu’elle travaillait déjà avec des smileys.

Je les ai donc repris et adaptés pour simplement gagner un peu de temps dans un exercice de communication qui n’est pas toujours évident avec les personnes en situation de handicap. »

 

À l’écoute des professionnels



Poussant un peu plus loin sa démarche, Caroline propose également ses services aux professionnels.


Forte de son expérience dans le secteur du handicap et dans le domaine administratif grâce à son parcours de directrice, elle reste à l’écoute en cas de situations critiques et complexes.
 

« Je suis notamment consultante en logopédie auprès de l’ASBL HAMA IV pour suivre 6 personnes âgées souffrant de presbyphagie, trouble de la déglutition.

Je m’occupe également d’une personne trisomique afin de l’aider à exprimer ce qu’elle ressent et lui permettre de gérer sa frustration et son agressivité autrement que par des violences envers les autres.

Je peux aussi intervenir pour des conflits au sein des équipes de travail ou pour des difficultés de relations entre collègues ou entre les institutions et les familles. »
 


Disponibilité, écoute, dialogue et adaptabilité, autant de qualités que Caroline a choisi de mettre au service de l’humain pour développer une profession qui a du sens.
 

 
Deharre Caroline

Logopède - Psychologue
Spécialiste du handicap


Place Saint-Sébastien, 29
1420 Braine-l’Alleud

Consultations sur rendez-vous au 0476.83.27.18
FB HANDICAPETNOUS

 
 

Brabant wallon | Logopède | Psychologue | Spécialiste du handicap | Deharre Caroline
Lu 106 fois
Notez