WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Tai Ji Quan, Chi & Yoga : Une déconnexion totale par le souffle



Délaisser la capitale pour la nature sauvage...


S’installer dans une ancienne ferme et laisser libre cours à ses passions de toujours...


Tel est le défi relevé par Marie Kirkpatrick, qui organise désormais des stages de yoga et de Tai Ji au sein d’un lieu unique, magique et merveilleux. Rencontre.




Tai Ji Quan, Chi & Yoga Brabant wallon

Yourte - Tai Ji Quan, Chi & Yoga
Yourte - Tai Ji Quan, Chi & Yoga


Tai Ji Quan, Chi & Yoga Brabant wallon




Marie Kirkpatrick, vous enseignez le yoga depuis 40 ans. Pourquoi avoir emprunté ce chemin ?



A 14 ans, ma maman m’a inscrite au yoga dans l’espoir de soulager les affres de mon adolescence compliquée.


Parallèlement, je cherchais à comprendre mon malaise par le biais de diverses thérapies et psychanalyse. J’ai ensuite découvert le travail d’acteur méthode « Actor Studio » qui m’a passionnée.
 
J’ai réalisé que tout ce que j’avais appris en yoga au niveau du souffle, de la concentration et de la conscience du corps m’étaient très utiles pour aborder un rôle, un personnage. J’ai évolué entre deux mondes : d’une part, la vie de la nuit, de la fête, de l’ivresse du monde du spectacle, et d’autre part des retours vers la quiétude et la vie ascétique du yoga.



J’ai ensuite été formée par un maitre de Tai Ji. Il m’a appris à me centrer, m’ancrer, m’enraciner et ma vie a changé, est devenue plus stable, je me suis éloignée du monde du cinéma, je suis devenue praticienne de shiatsu et n’ai eu de cesse de poursuivre mon chemin vers une meilleure connaissance de soi.



 
Vous êtes passées de Bruxelles à Ramillies (Huppaye), c’est-à-dire d’un cadre urbain à la campagne « profonde »... Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?




Je souhaitais organiser mes stages dans un lieu qui soit le mien, où il y aurait à la fois des chambres, une salle et un bel espace extérieur pour le Tai Ji.
Je me suis alors mise en quête d’une ancienne ferme à rénover.


Après 4 ans de recherches, je suis arrivée ici, dans cette ferme au bout du chemin, entourée de prairies et de champs, aucun autre bruit que le chant des oiseaux. La grange avait déjà été aménagée en séjour avec une baie vitrée donnant sur la vue imprenable de la campagne.

 
J’ai été sensible aux matériaux utilisés : le bois, les colonnes d’acier, les tommettes… J’ai adoré l’endroit et le travail qui avait déjà été fait. J’ai rencontré le propriétaire Antoine, architecte-paysagiste, artiste, philosophe du paysage, puits de connaissance des plantes…



La rencontre fut foudroyante, nous ne nous sommes plus quittés et nous avons réalisés ensemble les travaux d’aménagement de l’étable pour faire la salle de yoga et des chambres, la transformation du jardin pour créer un espace Tai Ji, un verger, une piscine, un très grand potager, un poulailler et enfin une yourte.


  

Tai Ji Quan, Chi & Yoga Brabant wallon

Tai Ji Quan, Chi & Yoga
Tai Ji Quan, Chi & Yoga



Vous pratiquez aussi le shiatsu, une technique de soin japonaise qui utilise les manipulations et les pressions avec les doigts pour tonifier et détendre le corps...




Le shiatsu me permet de lire l’histoire d’une personne à travers les tensions de son corps.



Il me donne aussi l’occasion d’aider mes patients à soulager leurs maux en toute autonomie via différents outils. Pour traiter les douleurs dorsales, par exemple, je leur apprends à respirer par le dos...

 
Les petits enfants le font naturellement lorsqu’ils se trouvent accroupis... Avec le temps, malheureusement, nous perdons certains réflexes innés qui nous guérissent naturellement. J’ai un jour reçu un monsieur de 62 ans, un homme d’affaires, qui ne parvenait plus à s’asseoir par terre, tellement il était raide.



Il a commencé des exercices de respiration et ses insomnies ont disparu. Il a ensuite poursuivi avec le yoga et le Tai Ji, et a peu à peu retrouvé la souplesse et la santé.




La respiration est en effet à la base de votre méthode...



Oui, elle est essentielle. On ne se rend pas compte que lorsqu’on est anxieux, on respire mal, et que quand on respire mal, on est anxieux... C’est l’histoire de l’œuf ou la poule. Pour se calmer, il faut savoir que l’on ne peut pas arrêter le mental avec le mental : il faut revenir à une respiration en conscience.

 
Certains asphyxient leur anxiété à travers les sensations fortes ou la consommation, vivent sous antidépresseurs... Mais la respiration est beaucoup plus simple, toujours disponible, saine et efficace.
 
  

Tai Ji Quan, Chi & Yoga Brabant wallon

Tai Ji Quan, Chi & Yoga
Tai Ji Quan, Chi & Yoga



Vous avez mis au point votre propre méthode de yoga, fruit de votre expérience riche... Comment la définiriez-vous ?



Il ne s’agit pas d’un yoga acrobatique mais plutôt d’un yoga qui recherche ses propres limites personnelles. Ces dernières sont souvent liées à nos peurs..



Plus on observe ses propres réactions, plus on va loin... A l’inverse, les personnes qui ont tendance à forcer vont obtenir moins de résultats. C’est en se relâchant et en respirant qu’on avance...
 




Recommandez-vous le yoga ou le Tai Ji selon le tempérament de chacun ?





Non, pour moi, les deux sont complémentaires et je les propose d’ailleurs conjointement dans mes stages. 



Le yoga va davantage permettre de rentrer en soi pour se connaître, laisser la pleine conscience habiter chaque partie du corps. Dans ce cas, on lâche les tensions et cela fait circuler l’énergie.



En ce qui concerne le Tai Ji, il s’agit d’un enchaînement de mouvements de karaté exécutés au ralenti. On sent et on écoute alors son environnement, on se relie aux autres... Ici, on fait d’abord circuler l’énergie pour que les tensions disparaissent. Il s’agit d’un processus à la fois inverse et complémentaire. 
 




Plus qu’un lieu de stage, la ferme que vous avez réaménagée se veut avant tout proactive et holistique...





Oui, tout à fait : nous avons installé une yourte au fond du jardin (un hectare et demi) qui peut accueillir des hôtes durant le week-end pour une déconnexion totale, grâce à sa vue à 360° sur les champs et la piscine extérieure...
 
Nous louons également notre salle polyvalente et notre jardin pour des événements tels que des anniversaires, par exemple.



Notre projet est en outre très écologique : il compte deux ruches, un vaste potager et un verger (dont nous utilisons les fruits et légumes pour préparer les repas de nos stagiaires), tandis que les autres produits proviennent de la ferme...



Lorsque le temps le permet, les cours de Tai Ji sont organisés au milieu de notre jardin, à l’abri du bruit et de la pollution, avec le seul chant des oiseaux pour témoin... 



   

CENTRE MARIE KIRKPATRICK


80, rue Saint-Henri
1200 Bruxelles
0485 91 76 60

www.marie-ki.be


  

Tai jI Quan, Chi & Yoga | Une déconnexion totale par le souffle
Lu 637 fois
Notez