WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Test du réseau 4G Proximus à Wavre !

Introduction

Depuis de nombreux mois, nous suivons le déploiement du réseau 4G en Belgique, mais uniquement via des communiqués de presse et des tests officiels effectués chez les opérateurs. Aujourd’hui, nous avons décidé d’aller plus loin en allant tester nous-même, sur le terrain, le réseau 4G de Proximus ouvert au grand public depuis ce 5 novembre.

Équipés du matériel adéquat et d’un abonnement compatible 4G (à destination des particuliers), l'équipe de ASTEL est allée à Wavre !



Test du réseau 4G Proximus à Wavre !
L'équipement

Pour effectuer nos tests, nous nous sommes équipés de matériel standard accessible à tous :

Le stick USB 4G Vodafone K5006-Z commercialisé par Belgacom au prix de 149 €
Un carte SIM Proximus avec un abonnement compatible 4G pour surfer en 4G
Un PC portable Sony Vaio
Le site Speedtest.net qui permet aux utilisateurs de mesurer simplement et rapidement les débits d’une connexion Internet

Test du réseau 4G Proximus à Wavre !
La couverture 4G à Wavre


A Wavre, une seule antenne GSM tri-sectorielle est équipée pour émettre de la 4G et celle-ci couvre toute la ville. Cependant, actuellement, elle émet avec une bande passante de 5 MHz, soit deux fois moins que dans les autres villes qui proposent toutes, à l’exception de Mons, des bandes passantes de 10 MHz. Nous étions prévenus, la vitesse maximum que nous pouvions atteindre à Wavre est de l’ordre de 25 Mbps (contre 50 Mbps avec une bande de 10 MHz).

La gare de Wavre

Nous débutons nos tests devant la gare de Wavre, à une centaine de mètres de l’antenne émettrice. A cet endroit, nos mesures nous donnent une vitesse de download moyenne de 10/12 Mbps, et environ 8 Mbps en upload. Cependant, l’antenne n’est pas à portée de vue, nous sommes cachés par un grand bâtiment.

Nous nous rendons sur le quai de la gare où l’on voit l’antenne en ligne de mire, et atteignons une vitesse de 26 Mbps, le maximum atteignable actuellement à Wavre.

Test du réseau 4G Proximus à Wavre !
Cependant, bien que ce soit une technologie Internet mobile, la 4G doit pouvoir être utilisable "indoor", à l’intérieur des bâtiments. A l’intérieur de la gare de Wavre, nous atteignons une vitesse de l’ordre de 10 Mbps en download et 6 Mbps en upload, avec un temps de réponse (ping) de 45 ms.

Les commerces de Bierges aux abords de l’autoroute

Ensuite, nous quittons le centre ville de Wavre pour nous diriger vers l’extrémité Ouest de la zone de couverture, aux abords de l’autoroute E411. Bien que l’antenne reste à portée de vue, à 700m à vol d’oiseau, les mesures enregistrées sur le toit du Carrefour Planet ne dépassent pas la barre des 10 Mbps.

Test du réseau 4G Proximus à Wavre !
Par contre, sur le toit du Brico, avec l’antenne à vue à 800m, nous atteignons les 22 Mbps. Cette différence est due au fait que nous sommes ici droit dans l’axe du secteur qui nous arrose (direction plein Sud), alors que sur le toit du Carrefour, nous sommes situés à la limite de ce secteur.

Test du réseau 4G Proximus à Wavre !
Nos premières conclusions


Nous n’en sommes qu’aux premiers pas de la 4G. La technologie sort à peine des phases de test et elle est en plein déploiement.

Dans les prochaines semaines, les sites de Wavre et de Mons passeront à une bande passante de 10 MHz, ce qui multipliera par deux les débits dans ces villes. Dans toutes les villes actuellement couverte, d’autres antennes sont en cours d’équipement pour accueillir la 4G. D’ici la fin de l’année, de nouvelles villes devraient également être couvertes. On parle de Charleroi et de Bruges.

Avec une bande passante de 10 Mhz, les débits peuvent atteindre un maximum de 50 Mbps. En 2013, certains sites pourraient déjà profiter d’une bande passante élargie à 15 MHz, ce qui permettrait d’atteindre du 75 Mbps.

Les sites 4G actuels utilisent la même bande de fréquences de 1800 MHz et les mêmes antennes radio que pour la 2G. En augmentant la bande passante dédiée à la 4G, la 2G se détériore. Proximus doit donc trouver le juste milieu entre la 4G et la 2G selon les endroits et la demande. Plus tard, lorsque de nombreux utilisateurs seront équipés d’un smartphone 4G, Proximus installera de nouvelles antennes sur ses mâts pour exploiter la nouvelle bande des 2600 MHz aux endroits où la demande est forte (centres-villes, gares, aéroports, etc) pour augmenter la capacité du réseau en complément des sites 1800 MHz.

Pour remettre les choses dans leur contexte, il faut savoir qu’en matière de connexions Intenet fixes, la Belgique se classe à la 9ème place du top mondial avec une vitesse moyenne de 7,1 Mbps chez les clients. Quand on sait que les vitesses de nombreux opérateurs ADSL (Mobistar, BASE, Billi,...) atteignent au grand maximum 16 Mbps, et que les profils VDSL les plus hauts chez Belgacom ou chez Scarlet sont actuellement de 30 Mbps, les résultats que nous avons obtenus en 4G sont très impressionnants.

Il faut également souligner les excellentes performances des vitesses d’envoi (upload) de la 4G. En effet, alors que la vitesse de download varie du simple au double, la vitesse d’upload est quasiment toujours située dans les 10 Mbps, avec des pointes à 20 Mbps. Les professionnels trouveront de nombreux avantages à des vitesses d’envoi mobiles aussi élevées.

Les appareils compatibles

Aujourd’hui, seuls le stick USB et le pocket Wi-Fi proposés par Proximus permettent de se connecter au réseau 4G. Dans quelques jours, Samsung sortira un Galaxy S3 version 4G en Belgique. A part cela, il n’y a pas d’autres appareils compatibles sur le marché actuellement.

L’iPhone 5 et le futur iPad 4 le sont aussi, mais Apple n’a pas encore cliqué sur le bouton "Belgium ON" à Cupertino. Attendent-ils que Mobistar ouvre son réseau 4G dans d’autres villes qu’Anvers ? Ou que Bruxelles se décide à accepter les antennes 4G sur son territoire ? Ou que Proximus paie ? En attendant, c’est Android qui profitera de la 4G en premier en Belgique !


SOURCE : WWW.ASTEL.BE

Wavre
Lu 1452 fois
Notez