WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.
Partager

Théâtre : La boxe pour surmonter une rupture



Au lendemain d’une séparation, elle a franchi la porte d’une salle de boxe.


Elle a appris à recevoir les coups et à les rendre.


Baisser la garde et retrouver la vie.


Un récit bref, intense, impressionnant de précision.




Stéphanie Blanchoud : Je suis un poids plume

Théâtre : La boxe pour surmonter une rupture


C’est l’histoire d’une rupture. Une jeune femme, au lendemain d’une séparation.

 
Sa chute et le moment fragile où elle décide de se relever.




Ce jour-là, à l’arrière d’un petit immeuble au fond d’une cour, elle a franchi la porte d’une salle de boxe. Poussée par une nécessité alors indicible. Elle a chaussé ses gants et laissé faire le geste.


Elle a frappé pour sentir la vibration de la vie jusqu’au bout de ses doigts. Elle a appris à parer et à recevoir les coups, a appris à les rendre. Elle a écouté et reconnu son instinct. Elle a rencontré et repoussé ses limites.


Quand le corps est en mouvement, les pensées deviennent précises comme des frappes, moins chaotiques, elles font mouche. Les mots prennent un sens nouveau.


Dans cette danse du boxeur, tout se concentre, devient plus tranquille. Et au bout du souffle et des forces, on écoute les dictées du cœur. Alors, le temps d’un entraînement, sur le plateau ring, baisser la garde et retrouver la vie. Un récit bref et intense, impressionnant de précision.

 
Stéphanie Blanchoud est chanteuse, actrice – elle est Chloé Muller dans la série belge Ennemi Public – et auteur.


Après Jackson Bay, joué au Théâtre Jean Vilar en février 2017, elle est de retour sur les planches de Louvain-la-Neuve pour un spectacle « autofictif », entre autobiographie et fiction.



Il y a du rythme dans Je suis un poids plume. De la pudeur et de la générosité. De l’endurance. (…) Et cette conviction, aussi désabusée que joyeuse, que « la vie passe et la vie restera ».
La Libre Belgique, M.B., 24/03/17



Un final à couper le souffle dont on ressort à la fois groggy et totalement conquis.
Le Soir, J.-M. W., 16/03/17



Mise en scène : Daphné D’Heur - Avec Stéphanie Blanchoud et la participation de Ben Messaoud Hassen - Scénographie : Maud Grommen - Lumières : Benoît Théron - Son : Pierre Slinckx - Direction technique : Pierre Hendrickx - Coach : Ben Messaoud Hassen Une production de Tatou ASBL.


Une coproduction : Wild Productions/Poppins Productions ASBL/Théâtre des Martyrs. Avec le soutien de CCN_Théâtre du Pommier-Neuchatel (CH) et de l’Infini Théâtre (BE). -



Rencontre avec les artistes jeudi 21/03 - Atelier d’écriture avec Stéphanie Blanchoud samedi 23/03 de 14h à 18h (5€ - sur réservation) - Garderie pour les enfants samedi 30/03 (2€ - sur réservation)


Les à-côtés du spectacle 19 mars au 3 avril 2019 Théâtre Blocry Place de l’Hocaille - 1348 Louvain-la-Neuve A 20h30 sauf jeudi à 19h30, samedi à 19h et dimanche à 16h Relâche du 23 au 25 mars et le 1er avril


Infos et réservation : 0800/25 325 - www.atjv.be © Johannes Vande Voorde

 

Théâtre : La boxe pour surmonter une rupture
Lu 121 fois
Notez