WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

UCM Brabant wallon : léger mieux pour le commerce de proximité

L'UCM Brabant wallon publie son baromètre semestriel sur la situation dans le commerce de proximité. Bonne nouvelle : la situation s'améliore légèrement pour les commerçants, en particulier pour les plus jeunes d'entre eux.



UCM Brabant wallon : léger mieux pour le commerce de proximité
Le nombre de commerçants indépendants francophones diminue de manière constante depuis plusieurs années. Entre 2008 et 2012, il est passé de 89.530 à 83.740, soit une diminution de 6,5 %. Face à ce phénomène, l'UCM a développé plusieurs actions de soutien et un monitoring constant du secteur via des coups de sonde semestriels sur la situation du commerce de proximité. Dans ce cadre, 71 commerçants issus du Brabant wallon ont été interrogés entre le 3 et le 25 décembre 2013.
 
Premier constat : la situation reste préoccupante. 42,9 % des commerçants ont enregistré une baisse de leur chiffre d'affaires au cours des six derniers mois. Près d’un tiers (32,7 %) d'entre eux ont quant à eux constaté une légère hausse.
 
En termes de ressenti, 53,1 % des commerçants indépendants sondés jugent leur situation plutôt bonne, alors que plus du tiers d'entre eux se considèrent menacés (40,8 %) ou en péril (6,1 %).
 
Par rapport à la fin de l'année 2012, on note une légère amélioration. La part de commerçants estimant leur situation plutôt bonne a augmenté, alors que ceux se voyant en péril a diminué.
 
On constate également que la situation des jeunes commerçants (moins de 35 ans) est meilleure. Plus des deux tiers d'entre eux qualifient leur situation de plutôt bonne (68,8 % contre 54,2 % pour tous les commerçants) et plus d'un sur dix la qualifie d'excellente (12,5 % contre 4,5 % pour tous les commerçants).
 
Par contre, les préoccupations des commerçants restent les mêmes : l'évolution du pouvoir d'achat et les taxes diverses (citées par 8 commerçants sur 10), le coût du travail (cité par 7 commerçants sur 10) et l'accessibilité des centres-villes (cités par 8 commerçants sur 10).
 
L'UCM Brabant wallon s'est aussi intéressée à la présence des commerçants indépendants sur le web. Celle-ci pourrait encore être améliorée puisque seulement 49 % d'entre eux disposent d'un site internet. Le coût ou la complexité sont les principaux freins identifiés. Pourtant, même si l'exploitation de la toile n'est pas une solution miracle, les commerçants présents sur le web affichent plus souvent une croissance de leur chiffre d'affaires que les autres.
 
À ce niveau, l'UCM, avec le soutien de l'Agence de stimulation économique (ASE) en Wallonie, leur propose régulièrement des ateliers spécifiques près de chez eux pour les aider à développer leur présence sur le web ainsi que leur activité commerciale en général. À cet effet, le prochain atelier en Brabant wallon se déroulera le mardi 28 janvier en soirée à l’Hôtel de Ville de Nivelles, sur la thématique de l’aménagement du point de vente.
 
Pour plus d'informations : www.ucm.be/commerce

Jean-François de Lavareille
Lu 174 fois
Notez