WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Van de campagne: voici les principaux enjeux à Wavre

Le van de campagne de Mathieu Col s'est arrêté à Wavre ce mercredi. La ville est aux mains du bourgmestre MR Charles Michel, alors que les candidats à sa succession se départagent sur deux enjeux principaux: la piscine mais surtout la mobilité.



Van de campagne: voici les principaux enjeux à Wavre
Wavre, 33.277 habitants, a dans sa majorité le bourgmestre libéral, seul. Dans l'opposition, on retrouve Ecolo, le cdH et le PS qui a un siège sur 31.

Et pour les Wavriens, il y a une priorité qui traîne depuis des années: "Ce qu'on nous promet depuis des années, c'est la piscine", explique un riverain au micro de Mathieu Col. "Il n'y a pas de piscine ici. Il faut aller à Louvain-la-Neuve", renchérit une habitante. Ils ne devraient plus attendre très longtemps car tous les partis veulent une piscine.

Par contre, sur la question de la mobilité, ce sera plus compliqué.

Trop de voitures et pas assez de places de parking

"Il y a un gros problème de parking et de circulation", raconte une Wavrienne. "Quand on travaille dans Wavre, l'accès n'est pas toujours évident et pour se garer, ce n'est pas toujours facile non plus". "Un truc qui me plaîrait bien à Wavre, ce serait que le centre-ville soit piéton", ajoute une habitante. "C'est une ville faite pour les voitures, pas pour les piétons et les cyclistes et c'est vrai que c'est dommage. Avec tous les écoliers qu'on a ici, il y a vraiment moyen d'améliorer les choses", maintient une riveraine.

Chaque candidat y va de son idée

Pas assez de places de parking et trop de voitures: un défi auquel doivent répondre les candidats. "La place de l'Eglise, la place Bosch, je les vois bien avec des fontaines, avec des espaces verts, avec des terrasses", propose Charles Michel, tête de liste LB, "et pour ça, il faut résoudre cette question des parkings. Ce que nous souhaitons, c'est plus de parkings autour de l'hyper-centre de Wavre". Pour Arnaud Demez, tête de liste Ecolo, les voitures doivent sortir de la ville: "Il faut que l'on donne la place à la fois aux piétons, aux vélos, au habitants, parce qu'il faut aussi faire revenir des habitants dans le centre-ville pour que cette ville retrouve du dynamisme".

Le RER: un enjeu des élections?

Benoît Thoreau, tête de liste cdH: "Le maître mot, c'est favoriser l'accessibilité du centre-ville en revoyant le plus de circulation du centre-ville fondamentalement, d'une part, et, d'autre côté, en améliorant l'offre de parking". Pour Stéphane Crusnière, tête de liste PS, il faut avant tout penser "RER": "Je pense que, là aussi, Wavre a un peu raté le train du RER car on a été un peu oublié dans cette logique qui a été mise en place et on pourrait essayer d'obtenir des compensations par rapport à ça". Reste à savoir, avec les élections, quelles alliances seront formées. L'actuel bourgmestre, Charles Michel, se dit en tout cas prêt à faire des concessions.


SOURCE : WWW.RTL.BE

Jean-François de Lavareille
Lu 427 fois
Notez