WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Waterloo | Masterplan du Centre: retour sur la réunion d’information



Suite à l’avis d’enquête publique organisée dans le cadre du dossier de réaménagement du Centre de Waterloo, une séance d’information destinée aux habitants et aux commerçants s’est tenue lundi 14 mars en début de soirée.

L’occasion de faire le point sur l’avancement de ce projet.




Un peu plus de 160 personnes s’étaient inscrites pour assister à cette présentation orchestrée par Florence Reuter, députée-bourgmestre, accompagnée de représentants des bureaux d’études JNC International (Joining Nature and Cities, spécialisé dans l’aménagement du territoire) et BRAT (SPRL indépendante, chargée de mettre en exergue l'impact des changements envisagés sur l'environnement).

Pour rappel, lancé fin 2017, le Masterplan du Centre propose une vision pour les décennies à venir, tout en tenant compte, notamment, des prévisions sociodémographiques et des évolutions techniques.

Dans son introduction, la bourgmestre a reprécisé les objectifs principaux du projet :
  • Créer une place conviviale pour mettre en valeur le patrimoine historique de Waterloo et rendre la ville à ses habitants ;
  • Pérenniser les commerces déjà présents, sans en ajouter de supplémentaires ;
  • Relier les différentes zones commerciales du Centre par des promenades piétonnes et cyclistes, tout en permettant encore un accès aux voitures ;
  • Mener une réflexion profonde sur la mobilité et le stationnement.

 La ZEC : procédure technique indispensable 
Pour mettre en œuvre le Masterplan, il y a quelques mois, la Commune a introduit une demande de révision du Plan de Secteur du Centre auprès du Gouvernement wallon. C’est une procédure très technique qui consiste en clair "à reconstruire la ville sur la ville".

En bref, le périmètre actuel (voir photo ci-contre) dans lequel s’inscrit le projet de réaménagement du Centre comporte 3 espaces d’affectation du sol :
  1. Habitat,
  2. Services publics-équipements communautaires et
  3. Activité économique mixte.

L’établissement d’une ZEC (Zone d'Enjeu Communal) permettra de remplacer ces 3 parties (chacune dédiée à une seule des 3 "activités" précitées) par une zone unique, destinée à accueillir de manière indifférenciée la résidence, les activités d’artisanat, de service, de distribution, les établissements socioculturels, les constructions et aménagements de services publics, les équipements touristiques ou récréatifs, etc.
 
 


 Buts et incidences 
Le bureau JNC Int a expliqué que la ZEC "pose l’indispensable cadre juridique dans lequel pourra, par la suite, s’inscrire et se concrétiser le projet urbanistique du Masterplan".

En résumé, son inscription au Plan de Secteur du Centre poursuit 4 buts :
1. Affirmer le cœur de ville (assurer l’animation de "l’après-boulot", valoriser le patrimoine par la création d’espace public, renforcer les lignes de force du paysage…) ;
2. Aménager des parcours urbains de qualité (favoriser les déplacements doux, affirmer la future Grand-Place…) ;
3. Restructurer les vides urbains (habiter le cœur de ville, créer un espace public autour des équipements majeurs…) ;
4. Amener "la nature" dans la ville (renforcer la trame verte, valoriser les parcours de l’eau, etc.).

Juste après cette intervention, le bureau de recherches BRAT a parcouru les grandes lignes (principaux changements et impacts divers) de son rapport sur les incidences environnementales de l’inscription de la ZEC sur le Centre de Waterloo.

Dernière étape avant la rénovation concrète du Centre
La soirée s’est achevée par le traditionnel "questions-réponses".

Au cours de celui-ci, il a notamment été rappelé que la ZEC permettra de freiner la densification urbaine (avec 40 logements/ha, soit le minimum autorisé par la Région wallonne dans les centres-villes) et que le parc communal Jules Descampe – tout comme le terrain de rugby – n’ont pas été intégrés dans le périmètre de la ZEC afin de préserver ces écrins de verdure.


Suite à des interrogations concernant la mobilité, l’éventuelle rénovation d’anciens bâtiments, le phasage des chantiers, etc., les intervenants ont insisté sur le fait que la Zone d’Enjeu Communal ne concerne pas ces aspects du projet urbanistique et n'est qu’une étape préalable à ceux-ci.

La bourgmestre a toutefois indiqué "qu’il n’était pas question aujourd’hui de bloquer le trafic par un sens unique ou un piétonnier au risque de reporter la circulation dans les quartiers résidentiels avoisinants".

Elle a confirmé que le Masterplan est, en effet, une vision à long terme mais que les premiers projets démarreront dans un an.

Après la clôture de l’enquête publique (fixée au 6 avril 2022), s’en suivront la remise de l’avis des Pôles régionaux et de la CCATM (Commission Consultative d'Aménagement du Territoire et de Mobilité), la soumission du dossier au Gouvernement wallon et, enfin, sa potentielle adoption par celui-ci.

Plus d'infos : www.waterloo.be/zec2022

Waterloo | Masterplan du Centre: retour sur la réunion d’information
Lu 255 fois
Notez