WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.
Partager

Waterloo, Brabant Wallon: Sibomat, bâtisseur de rêves. Nos clients témoignent


C’est sur la commune de Waterloo que je découvre le magnifique projet de Mr et Mme du Jardin mariant harmonieusement crépi et bardage bois ajouré.


Les châssis en aluminium noir, les grandes surfaces vitrées et l’agencement des différents volumes œuvrent pour un projet à l’architecture résolument moderne.



Waterloo, Brabant Wallon: Sibomat, bâtisseur de rêves.  Nos clients témoignent


J’ai le plaisir de rencontrer Pascale et Christian du Jardin, les maitres d’ouvrage, mais également leur architecte, Nicolas Vanheule (bureau Art-Home Architects). 
 

Christian et Pascale me présentent d’emblée leur maison comme un projet de vie et de couple. 
 

Christian : « La maison symbolise assez bien tout ce que nous avons changé dans notre vie ces 8 dernières années tant au niveau privé que professionnel et se trouve être dans un style complètement différent de ce que nous connaissions auparavant. » 
 

Pascale : « Sur le plan professionnel, nous avons tous les deux fait une reconversion et avons aujourd’hui notre centre au sein de la maison. Et sur le plan privé, étant une famille recomposée, toute la famille aspirait à avoir une nouvelle maison familiale, un endroit où l’on puisse tous se retrouver. » 
 

Pour Pascale, il s’agissait du 1er projet de construction. « J’avais pensé que je ne construirais jamais ! » Et pourtant aujourd’hui, pour rien au monde Pascale voudrait ne pas avoir vécu cette expérience. 
 

Pour sa part, Christian avait déjà fait construire.

« Cependant, si j’ai construit précédemment, c’est dans un style tout à fait différent puisqu’il s’agissait d’une longère bretonne avec des moellons en granit et des matériaux de récupération.

Le contexte n’était pas le même non plus car n’habitant pas sur place, j’étais contraint de suivre le chantier à distance.

Ici, comme nous habitions et que je travaillais à proximité du chantier, nous y passions presque tous les matins et tous les soirs, c’était très confortable. »

 


Avant de rencontrer leur architecte, Christian et Pascale avaient déjà choisi leur constructeur
C’est suite à la visite de la maison témoin de Bierges et à leur rencontre avec Noël Doyen, le conseiller en construction de leur région, que Christian et Pascale ont opté pour Sibomat. 
 
Christian connaissait un peu le principe constructif en ossature bois.

« J’avais déjà fait faire une belle extension en ossature bois sur une précédente maison et j’étais plutôt convaincu par le procédé. » 
 
Pascale : « On souhaitait retrouver dans notre maison l’ambiance et l’atmosphère que confère une construction à ossature bois. » 
 
Avant d’opter pour Sibomat, Christian et Pascale avaient rencontré un autre constructeur. 

Christian : « Seulement, cette autre entreprise était plus jeune et manquait de recul par rapport à la qualité de son système constructif.

Sibomat, c’était pour nous faire le choix de la sécurité et de l’expertise. »


 


Un processus de construction pas tout à fait ordinaire ! 
 
Christian : « Au niveau du processus, on a eu une première expérience avec un premier architecte mais ce projet s’est arrêté et ce, pour 2 raisons : la première est que l’architecte n’avait pas aussi bien compris que Nicolas le programme qui était le nôtre, avec ses contraintes de vues, de lumière et de salles polyvalentes.

La seconde raison est que nous étions dans des épures qui explosaient notre budget. » 
 
Nicolas : « Du coup, le processus sortait pour moi tout à fait de l’ordinaire.

D’une part, j’avais l’esquisse de l’autre architecte qui était l’exemple type de ce que les maitres d’ouvrage ne souhaitaient pas et d’autre part, Mr et Mme du Jardin avaient déjà choisi leur constructeur, à savoir Sibomat. »


 


Afin de s’engager et de reprendre le projet de Christian et Pascale, l’architecte avait besoin de comprendre le système constructif et le processus de fabrication de Sibomat. 
Nicolas : « Mr et Mme du Jardin m’avaient confié que le procédé constructif de Sibomat leur avait inspiré confiance.

Personnellement, je ne connaissais pas Sibomat.

La première chose qui m’a semblée indispensable, c’était de rencontrer Noël Doyen au sein de la maison témoin de Bierges.

Ce qui m’a particulièrement intéressé, ce sont les 2 coupes de murs exposées dans la maison car au-delà du programme demandé par le maitre d’ouvrage et le projet lui-même, en tant qu’architecte, j’engageais ma responsabilité par rapport à un système constructif.


Avant d’accepter le projet, il fallait que je puisse comprendre le système afin de m’assurer que le procédé était viable et pérenne, que le produit était qualitatif.

Je ne devais pas me dire que le client allait me rappeler dans 3 ou 4 ans pour des problèmes d’humidité et de stabilité.

Par ailleurs, après avoir vu la maison témoin, j’étais rassuré par rapport aux matériaux et aux finitions qui correspondaient à un standing plutôt élevé.

Cette visite m’a permis d’être raccord avec les maitres d’ouvrage et je savais dès lors que je pouvais engager ma responsabilité avec le constructeur qui m’était imposé. » 
 


Plutôt de bonnes surprises en terme de budget 
 
Suite à l’échec de collaboration avec leur premier architecte et afin de gérer au mieux leur budget, Christian et Pascale ont souhaité que Sibomat s’installe autour de la table dès le début du projet. 
Nicolas : « Lors du 1er rendez-vous pour la présentation de l’offre, le budget correspondait à ce que les maitres d’ouvrage s’étaient fixés comme enveloppe. » 
 
Au départ, Christian et Pascale avaient scindé leur projet en 2 phases, ils pensaient commencer par la phase 1 (l’espace privé) pour un jour construire la phase 2 (l’espace professionnel).


Christian : « On a longtemps peser le pour et le contre puis on s’est dit que si on devait clôturer un premier chantier afin de recommencer dans 2 ou 3 ans, on ne le ferait pas.

Sibomat nous a également fait les calculs et faire construire simultanément les 2 phases était financièrement plus intéressant. » 


Nicolas : « Ce sont principalement les jeunes couples qui pour des raisons budgétaires, nous demandent de phaser leur projet.

Ils le font parce qu’ils savent qu’ils ont un cheminement beaucoup plus long pour le faire que quand on travaille avec des gens plus aguerris ayant déjà une expérience de vie. » 
 
Christian et Pascale me font part d’une « anecdote » de chantier ! 
« En cours de chantier, nous avons demandé de déplacer un mur déjà monté et installé car notre chambre nous semblait trop petite.

C’était une intervention un peu complexe car il fallait tenir compte du passage d’une évacuation. Non seulement Sibomat a accepté de faire la modification mais le supplément était vraiment raisonnable, nous avons été très surpris. »


 

 
Quand on pénètre dans la maison, ce qui frappe d’emblée, c’est la sérénité des lieux, les superbes volumes et la grande luminosité. 


Nicolas : « Pour ce projet il était important de pouvoir exploiter au mieux la lumière car l’orientation du terrain n’est pas la meilleure.

Il a fallu capter un maximum de lumière en jouant sur les ouverture, les baies vitrées et puits de lumière. » 
 
Christian : « On a fait le choix d’opter pour des matériaux de finition plutôt standards afin de pouvoir se faire plaisir sur l’architecture et sur certains éléments de décoration comme la passerelle en verre ou le foyer au gaz qui est le cœur du séjour.
 
C’est l’aménagement des espaces et volumes qui donnent tout le caractère à la maison. » 


« Dans notre projet, ce qui était aussi très important c’est la dimension animation de notre cercle d’amis.

On est très fort dans le lien, le réseau, la coopération.

On a donc réfléchi les espaces en se disant qu’il fallait qu’ils soient faciles à vivre quand on reçoit du monde ou quand on organise des fêtes. » 
 
Si Pascale s’est sentie tout de suite très bien dans sa maison, Christian précise que pour sa part il lui a fallu apprivoiser certains espaces.

Aujourd’hui, chaque espace a vraiment sa finalité et son énergie. 
 
La partie professionnelle proposant consultations, ateliers, formations et coaching offre également de très beaux espaces, fonctionnels et aérés.

Une très belle salle de méditation a trouvé sa place dans la partie cave aménagée de la maison.



Les conseils : 
Pascale : « Il est important de trouver le bon architecte, celui qui vous correspond. » 
Christian: « Il est essentiel de communiquer et je dirais même de sur-communiquer dans l’écoute et le respect de l’autre. » 
Nicolas : « Il faut trouver le bon trio afin de former l’équipe gagnante : le maitre d’ouvrage, le constructeur et l’architecte. »

 


Architecte
ART-HOME ARCHITECTS SPRL Nicolas Vanheule 
Vieux Chemin de l’Helpe 105 à 1332 Genval 
 
Activités du centre : 

- KERA WAY CONSULTING : Coaching de dirigeants - Christian du Jardin 


-CENTRE PSYCHE : Thérapie et accompagnement des personnes en stress, burn-out et transition de vie - Pascale Debliquy

 

Waterloo, Brabant Wallon: Sibomat, bâtisseur de rêves. Nos clients témoignent
Lu 209 fois
Notez