WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.
Partager

Adrien Devyver, l’hyperactif de la vie


Journaliste, animateur tv et radio belge appelé aussi « La Tornade », 41 ans, marié et papa d’un petit garçon, Adrien Devyver est une boule d’énergie, sans cesse en mouvement. Cet hyperactif de la vie aussi bien dans le privé qu’au niveau professionnel est atteint du TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité).


Penchons nous sur cet homme-tornade qui ne s’ennuie que très rarement car sans cesse en mouvement…




Pourquoi ce choix de voie ?

« J’aime bien raconter des histoires de manière générale et je m’intéresse à l’actualité et à ce qui se passe autour de moi. Je me suis rendu compte que pouvoir en faire un métier était peut-être la bonne solution. Pouvoir partager autour de moi toute une série de choses que j’avais envie de raconter me plaisait bien. Du coup, ça me paraissait assez logique comme choix de métier. »


La chose la plus mémorable et la plus excitante qu’il ait vécue dans son domaine?

« J’ai eu la chance de partir pendant une semaine à l’arrivée de « Vendée Globe ». C’est le tour du monde en voile en solitaire.


J’avais donc couvert cette course pour la RTBF quand j’étais journaliste pour l’émission Les NIOUZZ. C’est le journal télévisé pour les enfants.

J’ai pu suivre toute l’arrivée du « Vendée Globe » et passer du temps avec les marins. Très chouette expérience, c’était vraiment une course incroyable. C’était cool de pouvoir être dans cet univers-là. »


Adrien Devyver, l’hyperactif de la vie

BRABANT WALLON
D’où vient-il ? 

Natif de La Huple.
Il habite dans le coin de Rixhensart.

Endroits préférés dans le BW ?
  • La forêt de Soignes
  • Le château de La Hulpe
  • Le parc Solvay
  • Le domaine provincial d’Hélécine
  • Le coin de Bauvechain
Il aime beaucoup rouler à vélo sur le parcours « Les boucles de Lasne » 
Il aime se balader du côté de Louvain-la-Neuve, il trouve qu’il y a une chouette dynamique. Il y a fait ses études. 

Restaurants préférés ? 
  • Chez Clément : Il a un faible pour ce restaurant et c’est son repère avec ses amis. c’est une brasserie historique.
Son endroit préféré dans le BW ? 
Le parc Solvay à La Hulpe


ACTUALITÉ

Il a écrit deux livres dernièrement, un livre sur son expérience du TDAH et l'autre sur son expérience de la paternité.
 
Son premier livre concerne sur son trouble de l’attention. Ce livre, il s’appelle « On m'appelle la tornade » qui est sorti en 2020.
 
Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ?

C’est la maison d’édition Kennes qui m’a téléphoné pour me proposer d’écrire un livre sur le sujet parce qu’il n’y en avait pas encore. Il y avait beaucoup de livres scientifiques qui existaient mais, pas vraiment des livres de témoignages.

 

"De plus, ils savaient que j’étais ambassadeur de l'asbl TDA/H Belgique, ils m’ont proposés d’écrire un livre à ce propos, pour essayer de raconter un peu mon quotidien et de donner un peu mes astuces pour gérer ce trouble. Comme que je suis journaliste de formation et que le projet me plaisait bien j’ai sauté sur l’occasion et me suis lancé. J’ai trouvé ça très chouette à faire.
 

C’est donc plutôt parce que l’on me l’a proposé que j’ai écrit ce livre mais, j’ai pris beaucoup de plaisir à le faire. »
 

C’était important pour vous d’en parler, de partager votre ressenti sur le sujet ? 

« C’est très important pour moi parce que je sais à quel point il y a beaucoup de familles qui sont en détresse, qui n’arrive pas à comprendre le système de fonctionnement des enfants ou de personnes de leurs familles qui sont concernées par le problème.
 

Je pense que c’est très important de continuer à communiquer à ce propos et de véhiculer toute une série d’outils qui peuvent être utiles pour les familles et les enseignants. »
 
Un conseil ?

« S’il y en avait un seul, je dirais qu’il faut en parler, il ne faut pas que ça reste dans l’attente, il ne faut pas que ça soit tabou. C’est vraiment une problématique qui nécessite d’être connue, d’être reconnue et surtout qu’on puisse sensibiliser au maximum de monde à cette problématique-là. Cela passe par la parole et le fait de répandre le plus possible autour de soi. »
 



Son dernier livre concerne son expérience de la paternité, « Moi, papa: Manuel incomplet pour (futur) papa pas encore tout à fait prêt » est le titre de son dernier livre. 

Pourquoi ce choix d’écrire ce livre ? 

« Je trouvais que c’était vraiment important d’expliquer que le papa, il a vraiment un chouette rôle à jouer. 

C’est parfois dans nos société quelque chose que l’on laisse un peu de côté et je me suis rendu compte à quel point j’avais vraiment pris beaucoup de plaisir à être très impliqué dans l’éducation et l'accompagnement de mon enfant. 

En regardant autour de moi, je voyais pas mal de papas qui passaient à côté de tout ça et ça m’a donné l’envie effectivement de leur montrer que ça valait le coup de prendre le temps, de temps en temps, de plus s’impliquer dans la gestion au quotidien de son enfant.

Je savais depuis très longtemps que je voulais être papa et que j’avais envie de m’investir à fond là-dedans et donc ça n’a pas changé grand chose au fait que j’ai écrit ce livre. Pas du tout même. »



Ce qui a changé dans sa vie depuis qu’il est papa ? 

-Rigole- 

« Tout a changé en fait. Le rapport aux choses est complètement différent. 
 
Toutes les priorités sont changées. 

On a toujours dans un petit coin, cette petite voire grande inquiétude par rapport à ce qui pourrait se passer, au fait que maintenant on a des responsabilités et qu’on les a pas spécialement avant si ce n’est avec le boulot. 

À priori, on faisait un peu ce qu’on voulait et maintenant lorsque l’on est papa, forcément on est responsable d’un petit être. On doit lui communiquer, transmettre des choses. » 

 
J’ai donc vraiment appris à voir la vie d’une manière totalement différente. J’ai retrouvé cette naïveté et ce plaisir de partager les choses. 


Phrase de conclusion : 
« Je pense que ce qui est vraiment important c’est de retrouver le plaisir de regarder le monde qui nous entoure à travers les yeux des enfants. C’est vraiment quelque chose qui me semble très important et qui je pense va permettre aux personnes de comprendre les choses beaucoup plus facilement. »


Pour en savoir plus :

Allez visiter :
Son blog :
http://adriendevyver.be

Son Facebook : 
https://www.facebook.com/adrien.devyver

Son Instagram : 
https://www.instagram.com/adriendevyver_/

Adrien Devyver, l’hyperactif de la vie
Lu 272 fois
Notez