WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Dans un immeuble de haut standing...

Dans un immeuble de haut standing situé dans un quartier aéré du Brabant wallon, un couple de restaurateurs a fait appel à notre décorateur David afin de relooker leur appartement. Ils désiraient modifier radicalement leur lieu de vie afin de profiter au mieux de leurs heures de détente.

Ce qu’ils ont vu de mon travail les a enthousiasmés et ils ont accepté de faire appel à mes services.



Dans un immeuble de haut standing...
B.B.: Parlez-moi de votre première rencontre avec ce couple:

D.B.: Au cours d’un repas dans leur établissement, nous avons sympathisé et parlé décoration. Ils m’ont fait part de leur désir de changer l’atmosphère de leur appartement. Je leur ai proposé de venir visiter mon lieu de vie et de visionner les vidéos réalisées pour l’émission «Clé sur porte» afin qu’ils découvrent mon style de réalisations.

B.B.: Pratiquement que désiraient-ils modifier ?

D.B.: Ils souhaitaient donner un nouveau souffle, une nouvelle atmosphère, une nouvelle jeunesse à leur espace. Ils voulaient créer une nouvelle harmonie dans les couleurs, dans l’agencement des pièces et des meubles.

Dans un immeuble de haut standing...
B.B.: Qu’avez-vous pensé de leur cadre de vie après votre première visite ?

D.B.: L’appartement avait de très beaux volumes. Il s’en dégageait une ambiance saine et accueillante. L’art de recevoir de ses hôtes était omniprésent. La décoration était malheureusement désuète. Tous les meubles étaient très beaux en soi mais inadéquats au nouveau style qu’ils envisageaient.

Dans un immeuble de haut standing...
B.B.: Comment avez-vous procédé pour réussir à établir le climat de confiance nécessaire à un tel bouleversement ?

D.B.: Nous avons longuement discuté. Je leur ai fourni un maximum de brochures, de catalogues, de réalisations personnelles déjà effectuées pour définir au mieux leurs exigences.

Un fois ces informations transmises, il est important, à ce moment précis de la future collaboration, de laisser un temps de réflexion aux clients. Au cours de cette période, il est impératif de rester, en toute discrétion, à disposition afin de répondre à leurs questions sans pour autant provoquer la moindre pression psychologique qui pourrait engendrer une erreur de décision.

Discrétion, écoute, flexibilité et disponibilité sont les «maîtres-mots» d’une relation de confiance fructueuse.

Dans un immeuble de haut standing...
B.B.: Pratiquement qu’avez-vous modifié ?

D.B.: J’ai tout relooké: murs, portes, plafonds, habillage des fenêtres, tapis de sol, meubles et bibelots.
Un papier peint Suite 2 de Flamant restructure un pan de mur du hall d’entrée. Les couleurs de ce papier sont redistribuées dans la pièce: le Black Tie au plafond, le Galet sur les autres murs.

Une console Chambord noire surmontée d’un miroir-fenêtre accueille les visiteurs. L’éclairage y est tamisé grâce à un lustre Galaxy.
Ce hall se prolonge d’un couloir de distribution des différentes pièces. L’aspect rébarbatif de cet espace a été amoindri par deux lustres Diamond. Deux porte-fenêtres en trompe-l’oeil élargissent imperceptiblement ce passage.

Une porte vitrée à double battants s’ouvre sur l’espace séjour. Une longue table ovale en chêne grisé entourée de fauteuils recouverts d’un lin coton anthracite sont déposés sur un tapis aubergine. Ce recouvrement de sol offre un rappel des tons muraux: Moyen-Age et aubergine.

Les deux tons étant judicieusement séparés par une délicate moulure dans le coin salle à manger.
Pour décorer celle-ci, deux lampes en nickel aux abats-jour noirs, une horloge et des cadres de famille sont déposés sur une console en chêne aux pieds nickelés.

Dans un immeuble de haut standing...

Dans un immeuble de haut standing...
Le salon est composé de 3 canapés disposés en forme de U de façon à ouvrir cet espace. Une table basse coordonnée à la console de la salle à manger confère à l’ensemble de la pièce une harmonie des plus reposantes.

Une touche originale de convivialité est apportée par la présence d’un coffre Aviator servant de bar et dont la simple vision évoque voyage et évasion.

Le propriétaire des lieux étant passionné d’high-tech et son épouse férue de décoration, une bibliothèque en chêne grisé habille un pan de mur et offre le compromis parfait aux souhaits de chacun tout en préservant le juste équilibre nécessaire à la quiétude visuelle du salon.

Un jeu de lumière naturelle est prodigué à la pièce par la présence de volets intérieurs blancs (Shooters) dont le mécanisme d’orientation offre de multiples possibilités d’atmosphère.

Dans un immeuble de haut standing...
La cuisine, lieu technique de prédilection par excellence pour un couple de restaurateurs, a été peinte en gris After Rain et habillée de cadres noirs et rouges. On retrouve ces deux couleurs dans la peinture utilisée pour habiller le coin-déjeuner, dans les coussins disposés sur les chaises qui entourent la table centrale.

Des stores en bois blanc rehaussent la pièce et subliment le mariage de l’ensemble des coloris utilisés par la pureté de la lumière qu’ils diffusent.

Dans un immeuble de haut standing...
L’ambiance de la chambre a été complètement transformée. Le papier peint La Suite 3 et ses coordonnés prodiguent une atmosphère apaisante et sereine.

Un lit en velours marron, des tables de nuit en chêne; des bibelots de la même essence, des souvenirs d’escapade, tout contribue à la quiétude du lieu.

Un guéridon, une bergère recouverte de lin marron sont judicieusement disposés près de la fenêtre habillée d’un store en bois noir. Comme un espace dans l’espace, ce petit coin est une invitation à la sérénité.

Dans un immeuble de haut standing...
B.B.: Le résultat a-t-il satisfait tout le monde ?

D.B.: Grâce aux transformations effectuées, les propriétaires sont à nouveau ravis de retrouver leur lieu de vie. Les couleurs, les matériaux, les meubles choisis leur donnent envie de redécouvrir leur appartement.

Dès le départ, j’étais satisfait de cette transformation.

Toutefois, dans mon métier, passé le premier instant de la surprise et de la découverte, il peut s’avérer que certains choix ne résistent pas au temps et ne répondent pas aux réelles aspirations des clients.

C’est pourquoi, je ne m’estime satisfait d’un chantier qu’après plusieurs mois.

Passé ce délai «critique», je reprends contact avec mes clients pour qu’ils me fassent part de leurs impressions, de leurs ressentis.
Aujourd’hui encore ils me parlent avec passion de leur nouveau cadre de vie, donc, oui, je suis satisfait.

FANCY: Meubles
ABECO MY WISH: Luminaires
ABLO: Cadres
STORE & COMPAGNIE: Stores
SIMLA: Accessoires
FLAMANT: Papiers peints et peinture
CONFORT DU MATELAS: Literie

Wavre decoration
Lu 4170 fois
Notez