WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Le Stofé de Wavre

Le 19 septembre



Le Stofé de Wavre
La Belgique compte 130 confréries gastronomiques promotionnant un duo solide et liquide.

Elles s’adressent à tous ceux qui apprécient la bonne chair et assurent la promotion de leur ville dans une ambiance fraternelle.

« La Confrérie Le Stofé est la plus ancienne confrérie en Brabant. Depuis 1972, elle porte bien au-delà de nos frontières la réputation de la Tarte au Stofé à base de fromage blanc, de macarons et amandes sur un lit de compote de pommes reinettes.

Elle est aussi la tarte officielle du célèbre Jeu de Jean & Alice. Elle se déguste avec une Rose-Marie, une bière-cerise artisanale », confie Daniel Haulotte, Grand Maître de cette Confrérie de tradition séculaire et de gastronomie ancestrale.

Le Stofé de Wavre
Constituée en ASBL, elle rassemble 17 membres dont 7 dames.

Une fois l’an, elle se réunit afin de taster à l’aveugle le produit des quatre fournisseurs détenant le précieux « certificat de conformité » décerné sur base de l’aspect, du goût, du prix et de la disponibilité de la fameuse tarte.

Les heureux élus sont les boulangers-pâtissiers Demaret, Notre Dame et la Renommée à Wavre ainsi que Mohimont à Limal.

Chaque troisième dimanche de septembre se tient le Chapitre. Cette apothéose se tient à l’Hôtel de Ville de Wavre en présence de confréries amies.

De Belgique et de l’étranger puisque cette année enregistre la participation d’El Circulo de Enofilos Utiel-Requena de Valencia, Les Dames du Floc de Gascogne, la confrérie du Jambon de Bayonne, les Rillettes et Rillons de Touraine,…soit une quarantaine de confréries et l’espagnol Carlos Martin Cosme qui préside le Conseil Européen des Confréries Gastronomiques et Œnologiques.

« Nous serons plus de 200 le 19 septembre ! Ce Chapitre verra l’intronisation du légumier Lahaye et intronisera comme stagiaires Frédéric Vaessen, ancien Président de l’Association des Commerçants de Wavre et de Jean-Marie Descampe, concessionnaire automobile Land Rover.
Ces deux personnes, très impliquées dans le folklore et le tourisme de la cité du Maca et intronisées comme civils l’an passé, devront faire leurs preuves durant deux ans avant de rejoindre les confrères ».

Il convient de préciser que les bénéfices de ce 38ème Chapitre iront à l’association « Vacances de Cavaillon » pour les enfants moins favorisés : une première !

Récemment, le Stofé de Wavre a distribué des tartes au Home La closière.
Preuve qu’une confrérie ne se limite pas à des agapes.

« Le Stofé de Wavre se distingue par son sérieux et sa sélection rigoureuse des futurs confrères. Nous exigeons une tenue correcte et un comportement irréprochable. Les candidats doivent être dignes de porter l’habit du Moyen-âge. Nous n’avons rien d’un groupe carnavalesque. Il y a un rituel à respecter.

Ce qui n’exclut évidemment pas la joie de vivre. Notre but est de maintenir un haut niveau de qualité. Nous comptons dans nos rangs 60% de retraités mais aussi des jeunes gens et jeunes filles de moins de 30 ans. Tant notre tenue d’apparat toujours impeccable et perfectionnée que la qualité de notre tarte font partie de nos préoccupations.

Notre application nous vaut d’ailleurs de faire partie du Conseil Noble des Confréries de Tradition Gastronomique et Culturelle du Brabant wallon et de Bruxelles-Capitale dont je suis par ailleurs administrateur », poursuit le Grand Maître.

Egalement impliqué dans la réunion des Confréries du Bw et de Bruxelles-Capitale au Bois des Rêves le 12 septembre sous la Présidence de Michel Corthouts du CNBB.

Daniel Haulotte, toujours lui, organisera aussi la présence des confréries au concert de la Gouverneure du Brabant wallon le 21 octobre à l’église Saint-Jean Baptiste.



Jean-François de Lavareille
Lu 1316 fois
Notez