WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Les poilus du blé


C’est au chemin des charrons que j’ai rendez vous aujourd’hui. Et à en croire Wikipedia un charron est tout simplement la personne qui s’occupait de confectionner, entretenir et réparer les chars…

Bien sûr nous ne sommes plus au Moyen-Âge et la personne à qui je viens rendre visite aujourd’hui ne s’occupe pas d’attelage mais bien des animaux qui tiraient parfois ces derniers : les ânes.



Les poilus du blé


Enfin principalement mais il y a aussi poneys, chèvres et poules qui se sont rajoutés « au programme »
 
Donc, cet article ne va pas non plus vous parler des soldats français de la première guerre mondiale comme certains auraient pu penser à la lecture du titre mais bien des petits protégés de Sandrine Niclaus.
 
En deux ans Sandrine a déjà pu sauver plus de 100 équidés (Poney, âne, etc.) de l’abatage qui une fois leur funeste tâche accomplie se seraient sans doute même permis de vendre la viande en temps que « poulain »…
 
Bref les animaux sont souvent récupérés dans un état lamentable nous confie Sandrine (Ndlr : Dur à croire en voyant ces magnifiques petites créatures le poil bien brossé se baladant autour de nous).
 
Parfois hélas il y a bien sûr des fins tragiques comme celle de « Mauricette » malgré la mobilisation de nombreuses personnes allant du vétérinaire au maréchal ferrant. Rien n’a pu y faire…
 
Mais rassurez vous tout de suite, dans la très grande majorité des cas cela se passe très bien : Pan Pan l’âne blanc, Negrita sa fille, Babouche le farceur et ben d’autres sont là pour en témoigner !
Sandrine vient de l’équitation, du dressage. Spécialité dans laquelle elle fut même vice-championne de Belgique. Les aléas de la vie et la venue d’un premier enfant ont tempéré sa vie. Quelques années en dirigeant un poney club ensuite, et quelques années à l’étranger. Retour en Belgique dans les chevaux avant de s’installer avec son compagnon Chris en établissant le Domaine du blé à Wavre.
 
C’est d’abord deux petits poneys délaissés de leur cheptel qui viendront inaugurer les prairies du Domaine. Peu de temps après Sandrine accompagne une amie à un « sauvetage » et ce n’est non pas un mais bien quatre ânes qui l’accompagneront à son retour… A chaque sortie c’est maintenant trois, quatre ou cinq compagnons qui s’ajoutent au Domaine.

 

Les poilus du blé


Point de vue installations, certes le Domaine n’est pas énorme mais comporte toute de même plusieurs « petites » prairies et plusieurs granges où les animaux sont en stabulation libre. On les laisse donc entrer et sortir à leur guise, ils ne sont pas enfermés dans des boxes.
 
Sandrine n’a par ailleurs qu’un désir, celui de pouvoir acquérir les prairies attenantes au domaine afin de pouvoir un peu plus s’étendre.
 
Le tout est « nickel » et entretenu comme il se doit par des amoureux des animaux qui évidemment chouchoutent leurs protégés…
 
Une fois rétablis et soignés les pensionnaires ont le loisir de se faire adopter par des particuliers pour une participation modeste. Les Poilus du blé sont dans cet optique régulièrement contactés par des candidats à l’adoption…
 
Car oui, les ânes ont la cote ! De nombreuses personnes recherchent à en adopter une paire (oui, les ânes vivent en paire afin de ne pas souffrir d’ennui et de solitude.)
 
Il faut dire que les ânes sont des animaux particulièrement affectueux et attachants, restez simplement à côté d’eux et ils viendront se frotter et vous pousser gentiment. C’est assez bluffant je dois dire, ce sont de vraies machines à câlins tout doux… Par contre on ne laisse pas traîner ses affaires car ils sont aussi espiègles et joueurs et s’il y a une bêtise à faire ils n’hésiteront pas !
 
De nombreuses personnes viennent régulièrement visiter les installations et face à de si charmantes créatures se transforment bien souvent en nouvelle famille d’accueil ou tout simplement en gentil donateur.
 
Vous aussi vous pouvez bien sûr vous rendre sur place avec vos enfants si vous le souhaitez, pour cela rien de plus simple il suffit de contacter Sandrine au 0477 34 23 00 et de prendre rendez-vous.
 
Si vous souhaitez soutenir l’asbl Les Poilus du Blé, vous pouvez effectuer un virement sur le compte BE64 3631 4018 5652 au nom de «Les Poilus du Blé ASBL» avec en communication «cotisation membre» et/ ou «don» si vous souhaitez simplement faire un don pour nous aider à soigner les petits poilus ainsi que votre adresse mail. La cotisation de membre s’élève à 35€/an.
 
Inscrivez vous sur leur page Facebook « Les Poilus du blé » et n’hésitez pas à vous tenir informé de leurs Fan’s Day qui ont lieu deux fois par an.
 
Les Poilus du Blé
Chemin des Charrons 16
1300 Wavre.

Lu 1647 fois
Notez