WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Le Roi Vert est dans le Brabant Wallon - Paul-Loup Sulitzer

Un soir de décembre, mon camarade Maxence Lacombe m’envoie un SMS me disant que nous recevons le lendemain dans l’émission « Les Flingueurs de l’Info » sur Twizz : Paul-Loup Sulitzer. Il vient de se faire retirer la légion d’honneur. J’apprends par la même occasion qu’il vit en Belgique. Une rapide coup d’œil sur le net me convainc que ce mec vit une existence pas du tout comme les autres. Il accepte de nous parler en exclusivité. Waouw !!!!!



Le Roi Vert est dans le Brabant Wallon - Paul-Loup Sulitzer
« Fils de résistant, portant le prénom de son oncle mort à Auschwitz en tant que combattant, auteur français le plus traduit et le plus lu dans le monde, Paul-Loup Sulitzer n’a eu de cesse que d’exporter la culture française et de donner aux français le goût d’entreprendre et de réaliser leurs rêves. Sa carrière lui a d’ailleurs valu les honneurs de la République et les félicitations des Présidents successifs. Il est très peiné par cette décision.

Son exclusion se base sur sa condamnation à 15 mois de prison avec sursis et 100.000 euros d'amende pour recel d'abus de biens sociaux dans le cadre de l’Angolagate. La plupart des chefs d’inculpation de M. Sulitzer n’ont finalement pas été retenus et ce dernier n’a été condamné que pour « recel d’abus de biens sociaux». Ce délit constitue une spécificité juridique française sous laquelle tombe chaque année des milliers de personnes. M. Sulitzer n’a pas fait appel de cette décision intervenue au terme d’une longue procédure intervenue au terme d’une longue procédure qui a eu pour lui de graves conséquences. »
- Extrait de son communiqué de presse.

Il arrive au studio. Il a le pas ralenti par son AVC. Appuyé sur une canne. Le phrasé est toutefois fort. Il me relate notre très courte conversation chez Filigranes une année auparavant. Je suis scié. La mécanique tourne comme une horloge. Comme le moulin d’une voiture italienne au cheval cabré.

L’homme est blessé par le coup dur que lui porte son pays. Il est debout. Fier. Touché dans sa fierté mais souriant. Regardant l’avenir sereinement dans le blanc des yeux. Sans rancœur. A une question évoquant la mère de ses enfants qui l’a rincé jusqu’au bout, il répond avec panache : « Elle a pris les œufs mais elle n’a pas la poule. ».

Vivant dorénavant en Belgique, sur la place principale d’Ohain, il est arrivé discrètement. Sans faire de bruits. Sans provoquer de tempête médiatique.

« Dans la crise actuelle qui frappe de plein fouet de nombreux français, Paul-Loup Sulitzer a même été obligé de trouver un emploi de 16 mois en Belgique afin de ne pas grossir les rangs des demandeurs d’emplois ! » - Extrait de son communiqué de presse.

Il avait été annoncé mort à son arrivée en 2004, il ressort sous une « standing ovation » du personnel hospitalier qui n’en revient pas de sa faculté à survivre.

L’interview est étonnante. Il est bord cadre. Il va craquer. Balancer. Comme il a eu en face de lui tous les cadors du PAF (paysage audiovisuel français), ce n’est pas des petits belges qui vont le déstabiliser. On cherche à le faire exploser mais mot après mot, il reste jovial. Confiant. Serein. Nous avons eu l’impression de voir un homme se re-construire. De re-bondir. De naître. De re-naître. C’est toujours beau une naissance. Nous avons été les sages-femmes d’une nouvelle vie. Sans forceps. Sans péridurale. Et désormais sans rosette mais avec une belle envie de manger la vie.

Il fait partie de la race des seigneurs. On lui prépare un film tant sa vie est un authentique roman. Des salles obscures pour un personnage très lumineux…

Moteurs. Action.

Le Roi Vert est dans le Brabant Wallon - Paul-Loup Sulitzer
Interview expresso.

Pourquoi êtes-vous venu vous installer à Ohain ?

Je suis venu parce qu'un de mes amis Edouard Hendryks m'a invité à rester à Lasne commune proche de Bruxelles et de mon ami Frédéric Cornard avec lequel j'ai un contrat. Lasne est une commune romantique et très belle.

Votre impression sur la Belgique a-t-elle changé depuis que vous y vivez ?

Mon impression sur la Belgique n'a pas changé depuis que je m'y suis installé

BHV, NVA. Cela signifie quoi pour vous ?

Je pense qu'il s'agit là des initiales de Bart de Villers et d'un parti politique

Comment perçoit-on la France vue depuis la Belgique ?

La France subit de plein fouet une crise politique, financière et morale. Bref, en deux mots une transition. UN proverbe chinois dit : « Souhaites à ton pire ennemi une période de transition »

Que préférez-vous dans le caractère des belges ?

La convivialité, la sympathie, la simplicité et une vision internationale

Quelle est la blague sur les belges qui ne vous fait plus rire ?

Comment reconnait on un belge dans un magasin de chaussures, c'est le seul qui essaie les boîtes

Arno, Geluck, Brel, Poelvoorde… Ils sont tous nés dans le même moule ?

Le talent et l'humour les réunissent.

Quelle est la première mesure que vous prendriez si vous deveniez le premier ministre belge ?

De rester indépendant et d'avoir mes propres convictions, mes propres lois et d'essayer autant que peut se faire de rester unis

La Belgique. C’est le paradis terrestre pour les plaisirs culinaires ?

La Belgique est un endroit où l'on mange extrêmement bien. Il y a tout avec les brasseries authentiques mais aussi de grands restaurants étoilés

Quels sont vos endroits fétiches pour vous détendre ?

J'aime beaucoup Knokke-le-Zoute, le Zwin et les Ardennes

La garde rapprochée de Paul-Loup Sulitzer est composée de qui ?

Cette information, je la garde pour moi par confidentialité pour mes amis et partenaires

A tous ceux qui vous méprisent, vous avez envie de dire quoi ?

Ils ne me connaissent pas. J'espère pour eux qu'ils pourront faire dans leur vie autant de choses que j'ai pu faire et rendre autant de services que j'en ai rendus sur le plan humain

Une fée vous offre trois vœux. Vous demandez quoi ?

La santé, l'amour et le pouvoir de continuer à faire ce que j'ai toujours fait le mieux : de beaux livres et de grandes affaires.

Françoise Hollande en un mot, cela vous évoque quoi ?

Un Président sur qui il tombe un environnement épouvantable à qui je souhaite beaucoup de chance (j'ai l'impression qu'il en a)

Vous auriez 18 ans aujourd’hui. Que créeriez-vous comme business ?

Je me lancerais dans les nouvelles technologies numériques et trouverais une idée qui s'adapte à ce monde nouveau

Quelle est la maxime de votre existence ?

En anglais, on dit comme le coureur automobile : « Never Give Up »

Derrière tout grand homme se cache une grande femme. Vous cachez qui ?

Cela fait partie de mon jardin secret

Votre héros préféré ? Votre acteur/trice préféré(e) ? Votre sportif(ve) favorite ?

Marlon Brando et Alain Delon, Gene Tiereny (champion ski), Jean-Baptiste Grange et Marcel Cerda

Sur une île déserte. Vous emportez quoi ?

La bible et la photo de mon père


Wawa Brabant Wallon
Lu 1517 fois
Notez