WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Maxime Soulet ne baisse pas les bras !

Comme vous le savez, votre magazine WaWa aime à faire la part belle aux habitants du Brabant wallon, jeunes et moins jeunes, artistes ou sportifs, jeunes créateurs, vedettes du petit écran en passant par nos commerçants qui font vivre notre si belle région.

C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de Maxime Soulet, pilote automobile belge qui soufflera ses 30 bougies ce 26 juillet 2013.



Maxime Soulet ne baisse pas les bras !
Comme beaucoup de monde dans le Béwé, il est de bon ton de naître à Uccle, le tout pour finir 5 jours plus tard, dans une jolie chaumière cossue, comme ce fut le cas pour Maxime.

Tour à tour à Ittre et à Perwez, il y suivit des études traditionnelles, tout en lorgnant la vie remplie de passion et de talent de son papa pour le sport automobile.
Dès l’âge de 8 ans, le voilà donc tout naturellement poussé vers le karting et c’est là que débute vraiment sa carrière, en tous cas, il nous prouve à présent que c’était la bonne voie à suivre.

Ses entraînements et ses premières compètes, il les fera sur le parking du plan incliné de Ronquières.

C’est tout naturellement que j’ai ce jeune homme un samedi après-midi au téléphone.

Maxime Soulet ne baisse pas les bras !
Tranquille, il est sur une trottinette à Silverstone sur son circuit exigeant, en train de repérer le parcours et d’en analyser minutieusement ses courbes et ses trajectoires.

Comme chaque dixième, voire centième de seconde grapillé par ci par là compte non seulement pour les qualifications mais surtout pour la course, Maxime est là, au plus près.

On ne devient pas profes- sionnel dans un sport en omettant certains détails.

A la question de savoir si, dans la vie, il lui est arrivé d’avoir un job alimentaire, il me répond que oui, n’étant passé pro que depuis 2 ans.
 

Maxime Soulet ne baisse pas les bras !
Balayés tous les clichés qui disent que le sport automobile est un joujou pour fils à papa.

Il s’est battu, comme tout le monde, peut être un peu plus que tout le monde d’ailleurs, nombreux appelés et tellement peu d’élus.

La clé de la réussite c’est quoi ?

Du travail, beaucoup de travail et encore du travail, hygiène de vie irréprochable, il ne me fera pas croire qu’à son âge, il ne se colle pas une mine comme tout le monde, ce fut d’ailleurs son seul joker durant l’interview.

Côté tabac, il s’est fait prendre comme beaucoup d’entre nous assez jeune mais la maturité l’a emporté, l’un ou l’autre, mais pas les deux à la fois !

Maxime Soulet ne baisse pas les bras !
Baisse pas les bras !

Après des débuts en fun cup, réputées pour ses 24 heures en Coccinelles ( je peux vous dire qu’au niveau esthétique comme au niveau sonore, ça n’a rien à voir avec nos bonnes vieilles Cox qu’on peut voir ça et là)

Max se dit que c’est maintenant, que c’est bon, il le sent bien pour le futur.

Malgré le fait qu’il m’avouera un peu plus tard que chaque hiver est une remise en question, sans doute bénéfique pour la prochaine saison.

Tout considérer comme acquis n’est jamais bon.

Maxime Soulet ne baisse pas les bras !
Il en est où maintenant notre jeune poulain ?

Eh bien au volant d’une splendide Porsche 911 GT3-R #75 (pour être précis) et fait partie intégrante du team Pro Speed, eh oui monsieur, vous avez bien lu. Sa jeune carrière l’a déjà propulsé sur beaucoup de podiums ;

• Champion de Belgique formule Renault 1600
• Champion de Belgique en Mini Challenge
• 2 fois vainqueur des 24 heures de Zolder, en formule B.M.W U.S
• Vainqueur 2010 des 25 heures Fun Cup
• 4 fois vice champion et champion de Belcar en compétition.
• 2 victoires en 2011 en FIA GT3 en championnat Blancpain Endurance série

C’est une des stars de la dernière génération de pilotes belges, il a également couru aux Etats-Unis ainsi qu’en Afrique du Sud. Et maintenant, c’est au tour de l’Europe entière qu’in trimballera sa trottinette !

Maxime Soulet ne baisse pas les bras !
Baisse pas les bras !

La clé du succès consiste également à bien s’entourer et un peu aussi, concède t’il, rencontrer de bonnes personnes au bon moment, qui d’après lui, sont toujours présentes actuellement.

Nous sommes en plein Tour de France 2013, je me sens obligé de lui poser la question du dopage dans son sport, sa réponse fut tellement fluide et décontractée qu’on dira que c’est un sport sain. C’est avec son Audi A3 dont il se sert tous les jours que Maxime se déplace. Notamment pour se rendre au Sushi shop de Waterloo dont il est un fidèle client, light me dit il.

Il n’a pas d’autres habitudes car il aime bien les découvertes dans sa région et est donc un client itinérant.

Où as-tu l’habitude de prendre un verre entre amis le week- end ?

Sans blague, au Knokke Out chez son ami Fred Bouvy, je ne sais maintenant même plus pourquoi j’ai posé la question.

Merci Maxime, bon vent, baisse pas les bras !

Sushi shop : Chaussée de Bruxelles, 210 - 1410 Waterloo 070 75 7500

Knokke Out : Chaussée de Tervueren, 389 - 1410 Waterloo 0487 61 60 80

 

Wawa Magazine
Lu 976 fois
Notez