WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.
Partager

Les préliminaires…



Les préliminaires, un vrai plaisir pour certains, mais une nécessité pour d'autres...


Est-ce une étape obligatoire à un bon rapport sexuel ?


Que représentent-il réellement ? Faisons le tour du sujet ensemble.




 

Ce qu’il faut savoir,  c’est que rien n’est obligatoire dans la sexualité !


Mais… Il y a un intérêt à ce que le couple joue avec son excitation et prenne le temps…  


Revenons tout d’abord sur le concept. Qu’entendons-nous par « préliminaires » ? 


Les préliminaires correspondent à la phase de préparation intime avant un rapport sexuel, amenant ainsi à une certaine excitation. Mais pour beaucoup, il s’agit d’une étape obligatoire avant une pénétration, alors qu’ils devraient simplement représenter un plaisir et une de montée désir.

 


La bouche par exemple prend une grande place de la sexualité dans les possibilités physiques qu’elle procure. L’excitation du plaisir oral permet de donner à l’autre du plaisir  car la bouche peut rendre sensible toutes les parties de son corps.
 
S’embrasser langoureusement longtemps incite à la relation sexuelle… mais peut être un acte de rapprochement et de plaisir partagé en soi sans passage obligé à l’acte sexuel. 


Le baiser long, profond réveille le désir chez les deux partenaires et fait monter l'excitation. Goût, toucher, odorat : En mettant en jeu trois de nos cinq sens, il devient vite fortement érotique, affolant, car une multitude de récepteurs sensoriels sont en alerte. De tendre, la bouche devient fougueuse, elle goûte, mordille, lèche, suce… Le corps entier prend plaisir aux infinies caresses de la langue et des lèvres, notamment les zones fortement érogènes (seins, fesses…).
 
Les préliminaires représentent généralement la phase de préparation à un rapport sexuel plus intense. Ils peuvent se réaliser de différentes manières.


Qu’il s’agisse de caresses, de bisous, de positions spécifiques, de stimulations ou de préliminaires plus poussés tels que la fellation ou le cunnilingus, ils permettent souvent chez la femme de lubrifier son vagin et chez l’homme, de faciliter l’érection. 


Ainsi, les préliminaires rendent souvent la pénétration plus facile et agréable par la suite. Mais attention ! Encore une fois, ils ne sont pas obligatoires et peuvent être une relation sexuelle à part entière. Tout dépend des envies et des besoins sur le moment des partenaires.
Chacun à sa propre vision des préliminaires, ainsi que ses propres envies. Mais généralement, ils varient en fonction du genre. 
 
Et contrairement aux idées reçues, beaucoup d’hommes adorent les préliminaires ! Il a d’ailleurs été démontré dans certaines études que la fellation est une de leurs pratiques sexuelles favorites. Les femmes quant à elles, aiment généralement les caresses et les instants de tendresse.


Là où les hommes sont très visuels, les femmes privilégient souvent le toucher et la stimulation des zones érogènes. Mais encore une fois, pas de préjugés, ni de « bonnes pratiques » à tenir, chacun est libre de pratiquer les rapports sexuels comme il l’entend.


Si pendant les préliminaires, on caresse les zones érogènes de notre partenaire tandis qu’il stimule les nôtres, n’oublions pas que nos corps ne se résument pas aux parties génitales. Ventre, épaules, cou, fesses, pieds… que fait-on de ces parcelles de peau, de ces sources de plaisir ?
 
Avant même de foncer tête baissée, levons-la, ouvrons les yeux, prenons le temps de frôler, tâter ou effleurer l’ensemble de nos corps. Et une fois qu’on a goûté au sexe de notre partenaire, et lui de même, rien ne nous empêche de revenir gentiment à son visage, ses bras, son torse.


Pendant les préliminaires, on fait des expériences… Eh oui, les préliminaires sont aussi l’occasion rêvée pour apprendre à se connaître, composer ensemble, entretenir notre complicité en s’aventurant sur de nouveaux terrains. Des exemples ? L’utilisation d’un sextoy  ou d’un lubrifiant chauffant. Le visionnage d’un film porno ou l’usage du dirty talk.
 
Etre à l’écoute de ses sensations est important pour prendre du plaisir. Pendant le sexe, pratiquer la pleine conscience, on valide ! Mais écouter les réactions de son partenaire est tout aussi essentiel !

Selon sa respiration, son rythme, son regard, sa poigne, sa position, son énergie, nous déduisons un paquet de choses, qui nous guident et nous inspirent. Alors on s’adapte…


Trop souvent, on perçoit les préliminaires comme une mise en bouche. C’est le petit verre du vendredi soir, celui qui réveille pour que la nuit soit plus folle. Personnellement, je trouve que c’est dommage de penser comme ça.


Les préliminaires sont bien plus. Ils sont l’amour, le sexe, le rapport. Ils le méritent. Pour aller plus loin, notons que la pénétration n’a rien d’obligatoire et qu’on peut très bien faire l’amour sans la convoquer. Ainsi, on partage ce que l’on appelle un rapport de préliminaires et c’est délicieux.
 
 

Marie-Eve Gremmens | Sexologue - Hypnothérapeute - Coach

http://marie-eve-gremmens.be





 

Marie-Eve GREMMENS
Lu 900 fois
Notez