WaWa Magazine le portail du Brabant wallon, tout sur le Béwé.

Pleine lucarne !

Ca y est ! Les jeunes accros du ballon rond de la région de Wavre ont leur Académie de Gardiens de but! C'est la deuxième à voir le jour en Communauté Française, après celle de Fernelmont, en Province de Namur. L'Académie a pris ses quartiers il y a quelques semaines dans les installations du RJ Wavre. L'approche se veut avant tout professionnelle. Quoi de plus étonnant ? A sa tête: l'incontournable ancien gardien de but des Diables rouges, Philippe Van de Walle.
Rencontre avec un grand champion, mais surtout un homme de cœur, qui pour le coup ne met pas de gants !



Pleine lucarne !
Wav.C: Après Fernelmont, vous installez une Académie chez nous, à Wavre. Est-ce un projet de longue date ?
P.VD :
Nous avons reçu énormément de demandes et nous travaillons depuis longtemps sur ce projet. Ce qui nous tient à cœur, c'est la spécificité de la formation prodiguée. Nous voulons parfaire la formation des jeunes au contact de portiers expérimentés. Il y a un entraîneur pour cinq jeunes, pas plus ! Nous avons un cahier des charges très strict, avec notamment sur le plan sportif, l'obligation d'avoir un ou deux entraîneurs diplômés et qualifiés de l'Union Belge. A Fernelmont, nous avons actuellement six entraîneurs pour 30 gardiens.

Wav.C : Un gage de qualité, tout comme les cours dispensés. Quels sont les maîtres-mots pour devenir un bon gardien ?
P.VD:
La passion et le travail. Nous sommes très pointilleux sur l'hygiène de vie d'un gardien de but, aussi bien sur le terrain qu'en dehors. Par exemple, les jeunes que nous formons savent qu'ils doivent arriver sur la pelouse avec des chaussures parfaitement cirées. C'est la base ! Nous exigeons d'eux de la précision. Nous travaillons trois points essentiels tout au long de l'année académique: le physique, la technique et la tactique, à raison de deux heures par semaine.

Wav.C: Les séances sont exclusivement réservées aux gardiens de but. En tant qu'ancien gardien international, estimez- vous que la place qui leur est réservée est insuffisante?
P.VD :
Depuis toujours, les gardiens sont mis à l'écart durant les entraînements. En en prenant conscience, j'essaie progressivement de changer cette mentalité. Dans notre académie, nous formons des jeunes motivés. Le type d’exercices est important, et les d'entraînements diffèrent s'ils se destinent à des diablotins ou aux gardiens de l'équipe première ! Pour les jeunes de six ans, l'accent est mis sur le dialogue et la répétition du mouvement : la position des mains par exemple. A partir de la catégorie junior, nous travaillons surtout l'aspect physique et technique. Cela doit être complémentaire aux entraînements dans leur propre club.

Pleine lucarne !
Wav.C : C'est d'ailleurs la seule condition pour s'inscrire dans votre académie : être affilié dans un club.
P.VD:
En effet, il n'y a pas de sélection. Pour le reste, plusieurs formules vous sont proposées. Ce sont des formations à l'année, mais les jeunes ne sont pas obligés de prendre un abonnement d'un an. Ils doivent prendre le temps de s'acclimater. Mais jusqu'à présent, je dois vous avouer que tous ont persévéré ! Notre but, soyez-en sûrs, n'est pas de faire de l'argent ! Nous avons énormément de demandes, mais honnêtement, nous préférons avoir deux bonnes académies que quatre à moitié abouties.

Vous l'aurez compris, le souhait de Philippe Van De Walle et de tous les entraîneurs qui encadrent ces jeunes passionnés, est avant tout leur épanouissement sportif. Et à tout âge, il y a de la matière.


Académie de gardiens de but "Philippe Van de Walle" à Wavre

Entraînements tous les lundis, à partir du lundi 14 septembre
Stade Justin Peeters, RJ Wavre - Avenue du Centre Sportif, à 1300 Wavre
Cotisation: 300 euros/an
Renseignements et inscriptions sur le site www.rjwavre.be ou par mail à yem@skynet.be

Jean-François de Lavareille
Lu 732 fois
Notez